envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Le gazoduc Nord Stream



Auparavant appelé North European Gas Pipeline ou North Transgas, le gazoduc North Stream, désigne un projet d'infrastructure permettant l'approvisionnement en gaz d'Allemagne en provenance de la Russie. Le projet mettra en connexion le nord-ouest de la Russie, avec l'Allemagne par l'intermédiaire de la mer Baltique. Le projet voit le jour en 1997 par la signature d'un accord de
partenariat entre la société finlandaise Neste et la compagnie russe Grazprom avec l'intervention de la société allemande Ruhrgas, pour former la joint venture North Transgas Oy, destinée à bâtir et exploiter l'infrastructure. Les études techniques commencent alors et l'approbation du comité de gestion se matérialise par la signature du programme d'exécution en 2002. En 2005, les initiateurs du projet signent l'accord déclenchant la construction de la canalisation de gaz. Mais ce n'est que vers la fin de l'année 2009 que l'Allemagne et l'autorité balte acceptent officiellement la construction du pipeline. Les autres Etats avoisinant, à l'instar de Danemark, de la Finlande et de la Suède ont eux aussi émis leur approbation au cours de cette année. La partie terrestre de la canalisation mesure 917 km avec un diamètre de 1 420 mm. 6 stations de compression assurent le débit et la sécurité des pipelines. La section maritime, sous la mer Baltique est estimée à 1 196 km parmi lesquels 22 km et 96 km sont enfouis dans les zones maritimes et terrestres russes, 369 km dans les frontières finlandaises, 482 km en Suède, 149 km dans le territoire danois et 66 km dans les zones maritimes allemandes. Les études préliminaires avancent que les premières sections de cette structure seraient opérationnelles courant 2010 et les autres parties restantes vers 2012. Le projet inclut une plateforme de services en vue d'une meilleure gestion de l'exploitation de l'infrastructure. L'investissement est évalué à hauteur de 7,4 milliards d'euros dont la compagnie russe détient plus de la moitié des actions. Les recherches et les explorations de gaz dans le territoire russe ont permis d'avancer que le gaz provenant du gisement de Loujno-rousskoïe peut fournir l'Allemagne et la Russie abondamment, étant donné que les réserves contiennent 700 milliards m3 de gaz environ. La capacité du gazoduc North Stream permettra de fournir 27,5 milliards de m3 de gaz par an dans un premier temps avant d'atteindre 55 milliards à la suite de l'extension de la canalisation. Parmi les autres gazoducs qui existent, la particularité de cette canalisation réside dans l'utilisation de technologie très pointue tant dans les études de faisabilité que dans la construction. Il en est de même pour les systèmes de sécurité des gaz, qui s'avèrent être des questions très délicates. La construction de cette canalisation de grande envergure s'apparente comme étant un projet stratégique à cause des tensions et des enjeux environnementaux et énergétiques émergeant. Sachant que le gaz est une source d'énergie indispensable pour l'expansion économique, le fonctionnement de la vie sociale et la recherche militaire, qui nécessite le déploiement d'un moyen financier colossal et la compétence de plusieurs experts issus de différents domaines. Les informations portant sur ce projet laissent savoir que la construction de ce gazoduc est issue d'innombrables négociations et de dialogue avec les autorités concernées, non seulement pour leur approbation mais surtout pour leur point de vue sur les enjeux environnementaux et les problématiques sociétales associées à ce projet. La construction de ce gazoduc North Stream a par ailleurs suscité des polémiques et des vives critiques de la part des pays avoisinants étant donné le choix de l'itinéraire qui contourne des zones sensibles dans la région balte pour satisfaire des exigences environnementales. Outre les problèmes d'ordre environnemental et les questions financières, la législation qui régit la construction et l'exploitation de cette grande infrastructure sont aussi de points essentiels dans la négociation et la faisabilité du projet en vue de réduire les risques de spéculation liée à l'exploitation du gazoduc North Stream. La Russie détenant la première place sur le secteur stratégique de la production de gaz, admet avoir en réserve jusqu'à 40% de la réserve mondiale. Actuellement, elle reste le premier fournisseur de gaz des pays membres de l'Union Européenne. Avec la tendance croissante de l'économie malgré les problèmes passagers engendrant des stagnations, la demande européenne de gaz affiche une montée exponentielle pour les 10 années à venir. A partir d'une extrapolation, les autorités russes estiment que leur pays sera en mesure d'approvisionner l'Union Européenne à hauteur de 70% de ses consommations de gaz. En effet, cela se traduit par une certaine dépendance énergétique des Etats européens face à la Russie, compliquant ainsi les relations diplomatiques et la géopolitique en général. Une hypothèse de changement du panorama stratégique n'est pas à écarter. Cela équivaudra à un risque de déstabilisation des marchés énergétiques.

Date de création : 13/09/2010 09:15
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Gazoduc Nord Stream
Gazoduc Nord Stream



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ford Mondeo SW, break Mondeo! Nouveau Land Rover Discovery


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Réservation de tickets (43 sites)
  Rubrique > Information en continu (28 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)
  Rubrique > Presse internationale (25 sites)


[Retour au guide Aquadesign]