envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Ville de Nice, ville fleurie, 2° destination touristique française



On trouve les premières traces de l'homme à Nice en -400000 sur le site de Terra-Amata. La cité Nikaia fut créée par les Grecs de Marseille (les phocéens de Massalia) entre 300 et 400 av. J-C. Il s'agissait juste d'un petit comptoir. Les Romains, en 14 av. J-C, s'intéressèrent à la colline de Cimiez en y fondant Cemenelum : on
trouve sur ce site des ruines de thermes et d'arènes. Les traces des Romains sont connues également pour la voie Julia Augusta qui relie Nice à Vintimille. Au Ve siècle, Cemenelum est abandonnée par ses habitants au profit de Nikaia en raison de la chute de l'Empire Romain et de la cessation du trafic de la voie Julia Augusta, ainsi que de l'insécurité générale... Nikaia et son rivage sont mieux protégés. Les Sarrasins ravagent la ville en 813, dominent la Provence (d'où le nom de la Côte des Maures) et sont chassés en 972 par le Comte de Provence Guillaume. Au XIIe siècle, une administration municipale, le Consulat, est établie apportant une grande autonomie à la ville. Mais Gênes devient de plus en plus dérangeante, désirant accroître son influence sur les comptoirs maritimes. C'est ainsi qu'un arsenal maritime est ouvert à Nice pour concurrencer Gênes. 1295 voit la naissance de Villefranche avec une station de galères pour lutter contre les pirates. En 1382, la reine Jeanne de Provence décède laissant place à la guerre civile. Charles d'Anjou et son cousin Charles de Durazzo, prince de Naples, tous deux adoptés, se disputent la succession. C'est le comte de Savoie qui emportera le titre avec l'aide de Jean Grimaldi de Beuil, sénéchal de Provence, auquel les niçois se rallieront. Nice appartient désormais à la Savoie. En 1524, François 1er reprend le territoire qui s'appellera le comté de Nice mais Charles-Quint ravage la Provence en 1536. Une trêve est signée par l'intermédiaire du pape Paul III en 1538 mais en 1543 les hostilités reprennent avec le siège de Nice par les troupes françaises alliées aux Turcs. La ville se rend à l'exception de la citadelle durement défendue par les Niçois. La légende veut qu'une lavandière, Catherine Ségurane, armée de son battoir, arracha l'étendard de l'agresseur turc. La citadelle tient bon jusqu'à l'arrivée des troupes de Charles-Quint et de Charles III de Savoie. Le siège est levé. Les habitants se regroupent dans la ville basse. Un nouveau malheur arrive avec la peste de 1631 qui fera 10 000 morts. Et décidemment, la France veut Nice... Louis XIV s'en empare et ordonne la destruction des installations militaires : le château est complètement rasé en 1704. Nice n'est plus une place forte mais reste toujours fidèle au duc de Savoie également roi de Sardaigne. La vocation d'une ville pacifique voit le jour et le port de Lympia est construit en 1748 pour développer le commerce. Mais la ville est à nouveau envahie, cette fois par les armées révolutionnaires en 1792 et elle est rattachée à la France en devenant le 85e département français. Après l'Empire, sous la restauration, Nice reprend sa place dans les Etats de Savoie. Son commerce souffre de la concurrence de Gênes mais les touristes affluent, notamment les Anglais. La ville s'étend et s'embellit : promenade des anglais, estuaire du Paillon, jardin public, construction de la place Masséna... Ce n'est qu'en 1860, après un plébiscite, que Nice devient définitivement française avec vocation d'être la capitale de la Côte d'Azur, un rendez-vous incontournable à « la belle époque » des célébrités et têtes couronnées. Ne manquez pas le fameux carnaval de Nice qui date de 1873 et qui a lieu chaque printemps. Sachez aussi que de nombreux lieux sont à visiter comme Cimiez et ses vieux murs d'enceinte, la grotte préhistorique du Lazaret, les vestiges des aqueducs de Falicon et de Nouraille, l'ensemble paléochrétien à l'intérieur des thermes, la villa des Arènes, le musée Chagall, les tombes de Matisse et de Dufy, le musée maritime, etc. Faites aussi un tour au marché, il y regorge de fleurs, fruits et légumes mais aussi d'animations (artisans, peintres, brocanteurs). Nice est la deuxième ville touristique de France après Paris, elle est aussi jumelée à Houston aux Etats Unis.

Date de création : 26/06/2006 10:58
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Nice
Nice


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Chat discussion en direct les préférences des Français



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les paroles de la Brabançonne, l'hymne national belge Salvatore Ferragamo: un style "Made in Italy"


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Office de Tourisme (223 sites)
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Guides de voyage (157 sites)
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Port en France (19 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Hotel Nice (10 sites)
  Rubrique > Hotel Nice vicinity (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]