envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Strasbourg, l’histoire franco-allemande au cœur de l’Europe



Comme bon nombre de grandes villes françaises, le site de Strasbourg a été occupé par les Celtes avant d'être développé par les Romains. Ces derniers surnomment la cité Argentoratum en 12 av. J-C et construisent un camp fortifié pour se défendre des Germains. En 352, la ville est détruite par les Alamans et les
Francs puis par les Huns et leur chef Attila qui l'envahissent en 451 causant de terribles destructions. Les Francs la conquièrent en 496 et développent Strateburgum. Le catholicisme étend son pouvoir après Clovis. La ville a un évêque gouverneur et prospère, une cathédrale est construite. La succession de Charlemagne sera un peu mouvementée entre Charles le Chauve et Louis le Germanique d'un côté (« les serments de Strasbourg ») et Lothaire de l'autre. Le traité de Verdun confie Strasbourg à Lothaire en 843 mais, à sa mort, la ville passe sous le pouvoir de la Germanie. Otton le Grand développera la ville : les Ponts Couverts sont construits, un système défensif muni de remparts et de tours, dont 4 sont toujours actuelles. Ces tours servent de défense mais aussi de prisons. Les bourgeois prennent le pouvoir en 1262 puis deux familles se déchirent : les Zorn et les Mullenheim provoquant une guerre civile. Plus tard, la ville est administrée par un Maire et obtient le statut de ville libre d'Empire. Strasbourg est donc une principauté indépendante de la France. Le Moyen Âge est une richesse pour Strasbourg. La ville, bien située, au milieu de voies fluviales et routières, est un centre commerçant. Les vins d'Alsace sont reconnus dans toute l'Europe, ainsi que le verre, les fourrures, les textiles, les épices. Le commerce fluvial est florissant. Il faudra quatre siècles pour construire la Cathédrale. Les églises et couvents fleurissent. La peinture prend son essor avec les exceptionnels retables. Gutenberg invente l'imprimerie à Strasbourg. L'humanisme prend de l'importance et le protestantisme dénonce le catholicisme. La Renaissance est donc une période troublée et en 1518, Luther est adulé. Les églises sont attribuées aux Protestants. Les paysans se révoltent ensuite... Ils seront 50 000 à parcourir la campagne et à mettre la région à feu et à sang. C'est alors que Charles Quint intervient et rétablit l'ordre catholique mais les artistes se détournent de la religion. Ils se tournent vers le classicisme et le décor sculpté (hôtel du Corbeau, Maison Kammerzell...). Les colombages apparaissent, ainsi que les lucarnes et les poutres en bois, ce qui fait tout le charme de la ville. En 1618, la guerre de Trente ans qui oppose protestants et catholiques fait des ravages. L'Alsace est occupée par la France mais demeure libre. Louis XIV l'emporte en 1681 avec le traité de Westphalie. Des nobles s'installent en ville, dont Armand Gaston de Rohan-Soubise, fils naturel de Louis XIV, qui fait ériger le Palais des Rohan. Véritable place stratégique, Strasbourg est embellie par Louis XV et surtout par Vauban avec la construction d'une citadelle face à l'Allemagne. La littérature se met à l'heure française et attire de nombreux auteurs dont Goethe. L'artisanat se développe (faïencerie, orfèvrerie, ferronnerie...). Pourtant, la population en général est très pauvre... Se développent alors d'autres activités comme les brasseries et le tabac tandis que le trafic fluvial périclite. La révolution est bien accueillie par la population. La ville en sort affaiblie mais reprend de la vigueur sous l'Empire de Napoléon. Des cultures se développent comme la garance, la betterave, le houblon, le tabac. Le canal du Rhône au Rhin est construit ainsi que le pont entre Strasbourg et Kehl. Strasbourg devient une cité intellectuelle. Elle est bombardée par les troupes allemandes lors de la guerre de 1870. Les dégâts sont énormes tant en êtres humains qu'en monuments. L'Alsace Lorraine fait désormais partie de l'Empire allemand. Strasbourg double sa superficie. De nouveaux monuments sont construits (théâtre, Bibliothèque, Palais du Rhin...), le port du Rhin est réalisé. Strasbourg s'industrialise. La Première Guerre Mondiale ramène la région à la France mais la ville veut garder sa double culture. L'Alsace est à nouveau annexée par l'Allemagne lors de la seconde guerre mondiale... Pas pour longtemps puisqu'elle redevient française en étant libérée le 23 novembre 1944. Actuellement, des festivals franco-allemands sont organisés, des ponts construits sur le Rhin. La ville est devenue capitale européenne et accueille nombre d'instances : le Conseil de l'Europe, le Parlement européen, la Cour européenne des Droits de l'Homme, l'Eurocorps, l'Europol (centre informatique), la pharmacopée européenne, la Télévision franco-allemande Arte, etc. La communauté urbaine compte environ 450 000 habitants et le projet d'un grand district européen est en voie depuis 2005. Strasbourg est également connue pour ses festivités (le grand marché de Noël). Enfin, il faut savoir que le centre-ville tout entier de Strasbourg est classé patrimoine mondial de l'Unesco tant pour l'architecture que pour les monuments à visiter. Rens : www.strasbourg.fr ou www.ot-strasbourg.fr

Date de création : 10/07/2006 08:38
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Blacksad : un chat qui marquera la B.D de sa griffe



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Aquadesign à sélectionné pour vous ces hôtels à Strasbourg


Hotel Baumann - Maison Kammerzell Maison Rouge
Villa Novarina Campanile Strasbourg - Ouest
Appart'hotel Victoria Garden Strasbourg *** Comfort Hotel Montagne Verte - Strasbourg Ouest
Hotel Royal Lutetia Hotel Aux Trois Roses

Square of the Republic Catholic Church Saint Pierre le Jeune
The 'Petite France' The Cathedral
Strasbourg National Theater Strasbourg Autonome Port
Parc des expositions de Strasbourg Kléber Square
Ville de Strasbourg Données générales sur Strasbourg
Bas-Rhin (67)
Région Alsace
Préfecture Strasbourg
(2 arrondissements:
Strasbourg-Ville,
Strasbourg-Campagne)
Sous-préfecture(s) Haguenau
Molsheim
Saverne
Sélestat
Wissembourg
Population totale 1 026 120 hab.
(1999)
Densité 216 hab./km²
Superficie 4 755 km²
Arrondissements 7
Cantons 44
Intercommunalités 47
Communes 527
Alsace
Départements Bas-Rhin (67)
Haut-Rhin (68)
Préfecture Strasbourg
Population totale 1 794 000 hab.
(2004)
Densité 217 hab/km²
Superficie 8 280 km²
Arrondissements 13
Cantons 75
Communes 904

Actualités

Avec Google BlogSearch


Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Fin d'un rêve, en finale de Coupe du Monde de football 2006 Le procureur de la république représente la société civile


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Hotel Strasbourg (10 sites)


[Retour au guide Aquadesign]