envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Ville de Metz, de la préhistoire à nos jours, une cité forte et fière



Bien avant que la cité naisse, vivaient en ce lieu des hommes de la préhistoire. C'est ce que des découvertes ont démontré avec un outil trouvé sur les lieux, appelé « biface » remontant au paléolithique (-300000 et -12000). D'autres nomades arrivent en Moselle et y
laissent leurs traces tels un polissoir, des bijoux, des silex. La région de Metz était donc fréquentée par nos lointains ancêtres. La cité commence à se développer en 3000 av. J-C avec les Ligures, inventeurs du bronze, des alliages et des hauts-fourneaux. Ils exploitent aussi le sel dans le Saulnois. Les Grecs leur apportent la technique de la charpente, ils construisent donc des bourgs. On retrouve les traces des Ligures à Montigny et Rudemont. En 1200 av. J-C, les Celtes nommés Médiomatriques, s'implantent sur ce bourg édifié sur une colline au confluent de deux rivières. Ils nomment la ville « Divodurum » (« la ville au mont sacré »). Les médiomatriques sont organisés. On trouve : les chevaliers nobles, la plèbe, les esclaves et les druides. Centre artisanal (artisanat, terre cuite) et commercial (laine, sel), le gros bourg se développe. Une première monnaie est utilisée. En 200 av. J-C commencent les invasions barbares qui occupent une partie de la région. En 58 av. J-C, Jules César les refoule et entame sa guerre des Trois Gaules. Les Médiomatriques soutiennent Vercingétorix, assiégé à Alésia, qui sera vaincu. Divodurum devient une cité romaine, très importante au plan stratégique. Une citadelle est édifiée et des voies de communication facilitées entre Divodurum et Mayence, Trèves, Reims, Strasbourg (noms actuels). Son pouvoir et ses lois municipales sont maintenues sous les Mérovingiens et les Carolingiens. Divodurum est alors une ville très importante plus peuplée que Lutèce (Paris). Mais elle est pillée par Les Huns et leur chef Attila en 451. De 511 à 751, les Francs gouvernent le royaume et à la mort de Clovis, Thierry 1er reçoit la région appelée Austrasie. La capitale est à Reims, mais la ville principale est bel et bien Metz. Un palais est construit sur la colline Sainte-Croix, mais même si les descendants de Charlemagne, les Carolingiens, sont enterrés dans l'abbaye Saint Arnould, Metz est une ville libre, dépendante de l'empire romain germanique, siège d'un évêché. Les églises, cloîtres et abbayes fleurissent. La richesse attire la bourgeoisie qui crée au XIIIe siècle une sorte de République dirigée par des Echevins. Mais Henri II Plantagenêt acquiert la souveraineté des trois évêchés de Metz, Toul et Verdun. Charles Quint assiège la ville : ce sera un échec. Metz française est fortifiée et devient une place forte où sont regroupées des casernes et garnisons. Durant le XVIIIe siècle, la ville prospère, de nouveaux bâtiments sont construits comme l'Hôtel de ville, le théâtre, le Palais de Justice. La révolution industrielle du XIXe siècle transforme Metz en siège métallurgique, mais la guerre franco-prussienne de 1870 vient tout remettre en question. Assiégée, la ville est livrée à la Prusse. Elle devient chef-lieu de la Lorraine (Lothringen) dans le Richsland d'Alsace-Lorraine. La physionomie de la ville change à nouveau avec de larges avenues, de nouveaux quartiers, une gare, de nouveaux édifices. Les Messins quittent la ville en nombre, refusant la « germanisation ». En 1918, Metz redevient française mais, vraiment, l'Alsace-Lorraine est une région primordiale pour les Allemands qui l'envahissent à nouveau lors de la seconde guerre mondiale. Metz est à nouveau allemande et sa libération a lieu le 21 novembre 1944. Depuis, la reconversion industrielle de Metz a été bien réussie. Les industries sont importantes : métallurgie, pétrochimie, tabac, automobile, logistique, mais les nouvelles technologies ont envahi la cité tout en gardant son aspect historique. Le tourisme n'est pas en reste car nombreux sont les sites historiques à visiter. En effet, la ville est classée ville d'art et d'histoire. On peut y admirer les thermes romains et de nombreux monuments religieux (cathédrale Saint-Etienne avec des vitraux de Marc Chagall, basilique Saint-Vincent du XIVe siècle, la plus vieille église de France : St-Pierre-aux-Nonnains (Ve siècle), etc. La gastronomie est renommée avec la fameuse Quiche Lorraine, la Potée Lorraine ou la tarte à la mirabelle (spécialité Messine ainsi que l'eau de vie à la mirabelle). Et quand vous lirez quelques rimes de Verlaine, pensez à Metz ! « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant d'une femme inconnue, et qui m'aime et que j'aime, et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.... » Il était destiné à qui ce poème : à une femme, une mère, ou une ville ?

Date de création : 27/07/2006 18:04
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Vive la Saint Valentin



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Bien choisir une assurance maladie complémentaire La mise en fourrière de votre véhicule, combien ça coute ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Hotel Metz (9 sites)
  Rubrique > location de salles en lorraine (9 sites)


[Retour au guide Aquadesign]