envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Ville de Nancy, une cite enviée par Charles le Téméraire



Tout comme à Metz, l'homme est apparu dans la région de Nancy au Paléolithique, notamment sur le plateau de Haye. Les Celtes pénètrent le territoire et développent la métallurgie. Des premières routes sont construites qui favorisent le commerce. Jules César envahit les Gaules (-52/-58). La Lorraine est désormais
rattachée à la « Gaule Belgique » gouvernée par Reims. Le fer, l'argile, les céréales sont les principaux avantages de Nancy et de sa région. Les Romains apportent la paix pendant plusieurs siècles, embellissent la ville et l'étendent. Arrive l'invasion des Barbares en 257 : les Francs et les Alamans détruisent la région. Les paysans se révoltent. Jusqu'en 350, tout est calme, mais les invasions recommencent. Plus tard, le fils de Louis le Pieux, Lothaire, hérite en 843 d'un grand royaume qui s'étend de l'Italie au territoire du Rhône, Saône, Meuse, Escaut jusqu'aux Alpes. Nancy est la capitale du duché de la Haute-Lorraine. Lothaire partage ses terres entre ses trois fils et Lothaire II hérite du duché Alsace-Bourgogne. Otton, empereur d'Allemagne, soumet la région. Ses descendants la scindent en deux. Nancy appartient aux ducs de la maison de Bar (959-1033). C'est en 1048 que Gérard Ier, va transformer la ville. Il débute la construction du château de Prény et du château de Nancy. Des fortifications sont érigées ainsi que l'église Notre-Dame qui accueille les moines de Molesme, très renommés. Les Ducs de Lorraine développent la ville avant de devenir les vassaux du roi de France au XIIIe siècle. L'influence française devient de plus en plus importante au début du XVe siècle sous René 1er et ses descendants. Cependant le Duché de Bourgogne convoite la Lorraine. Le roi de France Charles VII soutient les Lorrains et amène la cour et ses fastes ainsi que l'art et la littérature. Les Ducs suivants continuent dans cette voie. Plus tard, les rivalités entre Charles Le Téméraire, Duc de Bourgogne et Louis XI font de Nancy un enjeu. René II, Duc de Lorraine, est très attaché à sa terre. Charles le Téméraire est tué lors d'une bataille et Louis XI peut enfin annexer la Bourgogne et unifier la France. Au XVIe siècle, des tensions apparaissent entre la France et l'Empire Germanique. Nancy est fortifiée et un arsenal est construit. Le roi Henri II garde la ville en 1552 contre Charles Quint. Le descendant de René II, Charles, se marie avec Claude de France, fille d'Henri II, roi de France. Charles embellit la ville et le palais ducal. Mais la situation se dégrade lors d'affrontements religieux et de rivalités entre la France et les Habsbourgs. En 1584, la ligue catholique force Charles III de Lorraine à prendre parti contre le roi Henri III et les protestants. Charles rejoint la ligue et le duc de Guise en 1588. La mort de Charles III a pour conséquence des conflits pour la succession. Nancy s'oppose à Richelieu mais Louis XIII arrive à Metz et fait signer un traité à Charles IV l'obligeant à abandonner certaines places-fortes. Las, Charles prend position pour l'empire germanique lors de la guerre de trente ans. Louis XIII assiège Nancy en 1633 qui capitule. Charles IV abdique. Jusqu'en 1643, huit gouverneurs sont nommés par Richelieu. Par la suite, Nancy,partiellement détruite, prend un nouvel essor et Louis XIV s'en empare en 1670. De nouveaux remparts sont érigés par Vauban. En 1697, Léopold reçoit les Etats de Lorraine. Il fait beaucoup pour la ville surtout au plan social et lutte contre l'antisémitisme, enrichit la ville et l'embellit. Le textile prend de l'importance ainsi que l'imprimerie. En 1701 éclate la guerre de succession d'Espagne. Louis XIV occupe la Lorraine et Léopold se réfugie à Lunéville. Des remparts sont reconstruits à Nancy. La mort de Léopold en 1729 entraîne Nancy dans une drôle d'histoire de succession (avec la Pologne notamment). Le traité de Viennes en 1738 accorde le duché au beau-père de Louis XV, Stanislas Leszczynski, en viager. Après quelques années d'adaptation, il crée une sorte de « sécurité sociale » pour les malades, les infirmes ou les accidentés. Il installe aussi des écoles gratuites et une bibliothèque ainsi que la Société Royale des Sciences et Belles Lettres dont certains membres furent Montesquieu, Fontenelle ou Buffon. Stanislas meurt en 1766, brûlé dans un stupide accident. Nancy devient Française et périclite. Quelques révoltes ont lieu en 1771. La population soutient la Révolution mais les troubles perdurent. En 1792, la guerre contre la Prusse et l'Autriche passe par Nancy avant de rejoindre Verdun. Les Nancéiens n'accueillent pas vraiment la République le 21 septembre 1792 ni le Directoire. Napoléon ne s'occupe guère de Nancy. Les guerres de Napoléon affaiblissent la ville qui accueille son abdication et la Restauration avec enthousiasme. En 1815, la ville redevient une ville de garnison. Paris se révolte en 1830 et Louis-Philippe devient le nouveau roi. Une école Normale est créée en 1833. La ville est calme. La révolution de 1848 n'atteint pas Nancy mais la guerre de 1870 contre l'empire germanique met la Lorraine à feu et à sang. Nancy, sans défense, est assiégée. Le traité de Francfort en 1871 place Nancy à 25 kms de la nouvelle frontière franco-allemande qui accueille nombre d'émigrés de Moselle et d'Alsace. Nancy reprend de la vigueur avec une explosion artistique (céramique, verre, ébénisterie : cf Emile Gallé). Pourtant la misère est toujours là dans les milieux ouvriers. En 1898, l'affaire Dreyfus apporte la confusion car les juifs sont très nombreux à Nancy. Au début du XXe siècle, il fait bon vivre à Nancy. Les brasseries fleurissent, la convivialité est agréable. Pendant la Première Guerre Mondiale, la ville n'est guère touchée, la bataille se passe à Verdun. Après la seconde guerre mondiale, Nancy est libérée le 15 septembre par les chars de l'armée Patton. Aujourd'hui, l'ensemble architectural de la ville est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO. À visiter : la place Stanislas mais aussi, la place d'Alliance, la place de la Carrière (lieu de joutes et de tournois), ainsi que l'Arc de Triomphe en hommage à Louis XV. La Ville-Vieille mérite le détour, témoignage du Moyen Age avec la Porte de la Craffe, la Porte de la Citadelle. Ne pas manquer le Palais Ducal du XVe siècle ainsi que l'Eglise des Cordeliers édifiée sous René II. La Ville-Neuve vous attend avec la Cathédrale construite au XVIIIe siècle, l'Eglise Saint-Sébastien et l'Eglise Notre-Dame de Bonsecours.

Date de création : 02/08/2006 19:48
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les Jeux Olympiques d'Hiver 2006 à Turin (Italie)



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les lycées militaires en France préparent aux grandes écoles Paroles et histoire de la chanson Le P’tit quinquin


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Restaurant Meurthe et Moselle 54 (14 sites)
  Rubrique > Création site Meurthe et Moselle 54 (9 sites)
  Rubrique > location de salles en lorraine (9 sites)
  Rubrique > Hotel Nancy (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]