envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Emploi, Formation


Le congé de reconversion : pour qui et pour quoi faire ?



La reconversion : voilà bien un terme de plus en plus utilisé dans le domaine professionnel. C'est dire combien l'évolution exponentielle des techniques et de l'émulation internationale incitent les entreprises à se «moderniser», et évidemment, les salariés avec ! Il peut s'avérer que, la reconversion du salarié se fasse spontanément. Dans ce cas, c'est le salarié qui
exprime la nécessité de modifier sa situation professionnelle, en vue d'une évolution ou d'une meilleure satisfaction professionnelle. Par contre, lorsqu'elle n'est pas souhaitée par le salarié, la reconversion peut être à l'origine d'une délocalisation, à la fermeture de l'Entreprise, à la suite d'un accident de travail ou encore, lorsqu'une activité professionnelle tend à disparaître... Il existe des corps de métier où, le principe de reconversion est spécifique : le cas de l'armée par exemple. Afin de faciliter l'accès à une carrière civile des militaires (besoin de plus en plus accru), la reconversion est une réalité indubitable au point où, cette notion intervient au seuil de la vie professionnelle du marin. Pour ce faire, la nécessité d'obtenir un congé de reconversion s'avère impérative ! Quelle est la démarche à suivre ? Prétendre à un congé de reconversion, c'est justifier d'un projet professionnel. Pour ce faire, il se doit d'effectuer une préparation dans cette optique et ce, au moins 2 ans au préalable. Dans un premier temps, la phase de préparation consistant en l'information du concerné : lors d'une réunion d'information, les représentants de la Marine Mobilité ont pour mission de présenter aux concernés, le dispositif, la reconversion proprement dite, ses étapes ainsi que les aides allouées par le Ministère de la Défense. Ensuite, vient la phase consistant en l'orientation. A ce stade, c'est le projet de reconversion qui est pris en compte. Son objectif vous permettra d' «aiguiller» vos démarches d'information et de formation adéquates. Enfin, la phase relative à la validation ! Mise en présence des réalités liées à la situation de l'emploi du secteur visé (domaine d'activité et région), votre projet est soumis à l'appréciation des professionnels dudit métier. Pourquoi la Marine Mobilité ? Tout militaire (de carrière ou sous contrat) se retirant définitivement de l'armée peut bénéficier de congé de reconversion en vue de suivre la formation adaptée à son projet, ou alors, tout militaire lors de son service dans les armées, peut prétendre à une évaluation ou une orientation professionnelle, visant à favoriser son retour à la vie civile : pour ce faire, c'est la Marine Mobilité qui, appliquant les décrets d'application que constituent le principe de la Politique de reconversion, est le seul service compétent (loi n°961111 du 19 décembre 1996). Faisant partie de la Marine Nationale, la Marine Mobilité a pour rôle, d'assurer les programmes élaborés par le Chef d'Etat Major de la Marine en en vue de témoigner du passage réussi du monde militaire à celui civil du marin. Notons que, le congé de reconversion peut être accordé au militaire justifiant d'au moins quatre années «laborieuses» de service. Cependant, pour ceux ne remplissant pas cette condition, mais qui souhaitent tout de même bénéficier d'un congé de reconversion (volontaires...), sera pris en charge par la Marine Mobilité (en partenariat avec la Mission Locale) en vue d'une insertion professionnelle dans le civil. Etre en congé de reconversion, c'est aussi bénéficier de diverses allocations et ce, en fonction de la catégorie du corps militaire à laquelle vous appartenez. Le saviez-vous ? D'abord, l'Indemnité de Départ pour le Personnel Non Officier : l'IDPNO ! En ce qui concerne cette aide allouée par le Ministère de la Défense, avec au moins 8 ans et au plus 11 ans de service militaire, peut y prétendre tout caporal-chef ou quartier maître-chef, sous officier arrivant en fin de contrat (sauf pour raison disciplinaire) ; tout sous officier de carrière dont la démission a été accordée par le Ministère de la Défense. Ensuite, l'ARE attribuée au militaire ayant servi en vertu d'un contrat à l'exclusion des militaires de carrière arrivé à terme, résilié en raison d'inaptitude physique, disciplinaire ou à sa demande. A savoir que, selon l'Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l'Etat et de Collectivités publiques (IRCANTEC), tout militaire mettant un terme à son engagement avant 15 années de services, ne peut prétendre à une pension militaire de retraite. Mais, son nouvel emploi lui permettra de bénéficier de l'assurance vieillesse du régime général de la sécurité sociale, ou alors, d'un régime spécial de retraite.

Date de création : 04/08/2006 10:37
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Le congé de reconversion
Le congé de reconversion


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Vacances derniere minute, trouvez des prix interessants



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 12/08/2007 à 13:03:14, redy a écrit :

une fois avoir signer le contrat de reconversion sommes nous encore militaire au sein du régiment ?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les tiques et la maladie de Lyme sont en recrudescence Invention du préservatif, bien avant le docteur Condom


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Sites offres d'emploi (144 sites)
  Rubrique > Création d'entreprise (111 sites)
  Rubrique > Formation d'entreprise (106 sites)


[Retour au guide Aquadesign]