envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Talleyrand, « la merde dans un bas de soie » dixit Napoléon



Le Prince Charles Maurice de Talleyrand-Périgord naît à Paris le 13 février 1754. Il est l'aîné d'une grande famille aristocratique. On ne sait pas exactement d'où lui vient cette infirmité qui le rend boiteux : une maladie génétique ou un accident. Toujours est-il que sa puissante famille, se sentant quelque peu « déshonorée », oriente leur fils vers une carrière
ecclésiastique au lieu de sa vocation première : celle des armes et du pouvoir. Talleyrand devient ainsi Prince des Mots et de la diplomatie, à défaut de pouvoir être Général et Dirigeant. Il devient Evêque d'Autun (en Bourgogne) le 4 janvier 1789 mais n'y séjourne qu'un peu moins d'un mois et ne reste Evêque d'Autun que trois ans. Car cet évêché « crotté » n'est pas à la hauteur de ses ambitions, même si, pour un temps, Talleyrand atteint ses objectifs : sortir du lot. Il veut plus et encore plus. Il se rend à Paris, là où tout se passe en période de Révolution. Homme politique avant l'heure, il réussit à apprivoiser ses ouailles en leur donnant l'impression qu'il tient à eux. Mais un autre destin l'attend et il le sait. Les Etats Généraux sont convoqués et il désire furieusement y participer. Une réunion a lieu le 28 mars 1789 pour la préparation des élections des députés. Talleyrand quémande ses voix à Autun deux semaines avant la date fatidique. L'évêque est extrêmement populaire et il n'a pas de mal à regrouper les voix qu'il lui faut, bien que, complètement athée, il ne sait pas lire la messe. Car il a du talent le bougre ! Et Talleyrand exprime ses idées et participe à la rédaction des cahiers de doléances qui représentent sa vision Politique (besoin de réformes, principes de base de la société), cependant il demande une limitation de la liberté de la presse et de l'édition. Le Clergé le suit et Talleyrand dénonce les abus de la Royauté : il désire faire de la France une monarchie constitutionnelle et parlementaire, pas forcément une République. Talleyrand est élu député le 2 avril 1789 et membre du Comité de la Constitution. Il a gagné une première guerre et enlevant son masque d'évêque, il propose à l'Assemblée nationale constituante de nationaliser les biens du clergé pour améliorer l'état des finances de la Nation contre la rétribution du clergé pour assurer ses dépenses. C'est donc lui qui est à l'origine de la séparation des pouvoirs entre l'état et le clergé avec l'assignat, premier billet de valeur marchande. Talleyrand est élu Président de l'Assemblée en 1790 et célèbre la messe de la Fédération le 14 juillet 1790 au Champ de Mars. En décembre 1790, il prête serment à la Constitution. Sa première mission pour les affaires étrangères a lieu à Londres en février 1792 mais il s'exile aux Etats-Unis en 1794, suite à une mise en accusation par la Convention. Il en revient deux ans après et est nommé Ministre des Relations extérieures du Directoire. Il conseille, ainsi que le Ministre de la Police Fouché, au Premier Consul Bonaparte de faire exécuter le duc d'Enghien le 21 mars à 2 h du matin. Le Duc d'Enghien était le dernier représentant de la lignée des Condé et n'avait rien tenté contre la Révolution sauf émigrer dans un Pays neutre. Fouché et Talleyrand ont persuadé Bonaparte du contraire, bien que Fouché ne soit plus Ministre de la Police Générale. Cette exécution se fait au mépris du droit international, le Duc d'Enghien n'ayant jamais comploté contre Bonaparte et la République. L'opinion se retourne contre Bonaparte qui désirait seulement terroriser l'opposition royaliste. Un de ses compagnons dira : « c'est pire qu'un crime, c'est une faute ». Talleyrand, fidèle à lui-même dira « Bah ! ce sont les affaires ! ». Roublardise ou pressentiment que Bonaparte deviendrait Napoléon ? Car Talleyrand veut la paix et Napoléon la puissance. Talleyrand abandonne son poste de Ministre des Affaires Etrangères, mais l'Empereur le nommera quand même Grand Chambellan. Cette démission a lieu après Tilsit, soit la rencontre de Napoléon avec le Tsar. Talleyrand veut préserver la France d'une catastrophe qui paraît inéluctable au vu des ambitions Napoléoniennes. Il trahit son Empereur, s'allie à Alexandre 1er et ménage l'Autriche.En 1814, Talleyrand se rallie aux Bourbons, devient chef du gouvernement provisoire, proclame la déchéance de Napoléon et revendique Louis XVIII sur le trône. Il est à nouveau Ministre des affaires étrangères. Au congrès de Vienne, il obtient quand même que la France soit ménagée. Il eut quelques frayeurs lors du débarquement de Napoléon de l'Ile d'Elbe mais 100 jours eurent raison de l'Empereur qui finit ses jours à Sainte-Hélène en 1821. Talleyrand poursuivit sa route, soutenant la Royauté après l'avoir bannie, mais change encore de camp en soutenant la maison d'Orléans lors de la révolution de 1830. Talleyrand eut encore quelques missions à effectuer en Angleterre sous Louis-Philippe entre 1830 et 1834 et pour ce faire, trahit une nouvelle fois publiquement en reconnaissant ses erreurs passées. Louis-Philippe savait qu'il devait son trône à cet homme hors du commun mais il faut croire que la Révolution et Napoléon lui manquaient car il s'éteignit paisiblement dans son château de Valençay le 17 mai 1838, 17 ans après son Empereur qu'il a tant admiré et trahi et 48 ans après avoir prêté serment à la République qu'il a trahie, elle aussi, en soutenant les Bourbons ou les Orléans...Qu'il a trahis, eux aussi ! Talleyrand « une merde dans un bas de soie ? » ou un immense diplomate amoureux de la France et de ses intérêts ? À chacun de voir !

Date de création : 04/08/2006 18:07
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Talleyrand
Talleyrand


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le viager : les principes de base



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Aqualud : parc aquatique d’attractions ou «paradis de l’eau» ? Renaud et Romane Serda, parents d'un petit Malone


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire médiévale (25 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Musées et mémoriaux (15 sites)
  Rubrique > Histoire et religions (10 sites)
  Rubrique > Histoire militaire (10 sites)


[Retour au guide Aquadesign]