envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


L’Assemblée Nationale, le Palais Bourbon et l’Hôtel de Lassay



De nos jours, le Palais Bourbon abrite les séances de l'Assemblée Nationale et l'Hôtel de Lassay sert de résidence au Président de l'Assemblée. Le Palais Bourbon fut édifié en 1722 et l'Hôtel de Lassay en 1728 sur des terrains appartenant à la duchesse de Bourbon. Louise-Françoise de Bourbon n'est rien moins que la fille
légitimée de Louis XIV et de Madame de Montespan (elle avait épousé Louis III de Bourbon-Condé, duc de Bourbon et prince de Condé). Une partie de ces terrains fut cédée à son amant, le marquis de Lassay. Les deux bâtiments furent construits dans le style italien : plain-pied entre cour et jardin. À la mort de la duchesse de Bourbon, Louis XV en prit possession et le céda en 1764 au Prince de Condé. Ce dernier le fit agrandir : la cour d'honneur fut au centre de bâtiments qui se prolongèrent jusqu'à l'Hôtel de Lassay (racheté en 1768). Plusieurs cours, remises et écuries furent créées. De petits appartements furent agencés en 1772 pour Louise-Adelaïde, la fille du Prince de Condé. Tous ces aménagements furent terminés en 1788, un an avant la Révolution, et... la fuite de Condé. Le Prince aura bien peu profité de son Palais ! Ses biens furent confisqués en 1791, devenant « biens de la Nation ». En 1794 s'y installa la future école polytechnique, puis le Palais abrita en 1795 le Conseil des Cinq-Cents. Les architectes Gisors et Lecomte construisirent une galerie vitrée pour relier le Palais Bourbon et l'Hôtel de Lassay ainsi qu'un hémicycle rectangulaire qui fut inauguré le 21 janvier 1798. Ce fut le lieu de rencontres et de débats historiques jusqu'en 1829. De cette époque, seuls subsistent le bureau du Président et la tribune de l'orateur. La façade du Palais Bourbon, construit dans le même esprit que le Grand Trianon à Versailles, eut à souffrir des travaux. En 1795 en effet, quelqu'un eut l'idée saugrenue d'y construire un toit en forme de « pain de sucre » pour éclairer l'hémicycle, ce qui dénaturait complètement le lieu. Des travaux furent entrepris pour corriger cette erreur. L'architecte Poyet proposa la construction d'un péristyle de douze colonnes sur un gradin de 30 marches. Les travaux furent achevés en 1810 et Napoléon, himself, fut très en colère du résultat qualifiant le Travail de l'architecte de « portique de mauvais effet ». Pourtant, sa représentation sculptée dominait le fronton. L'Empereur édifia, dans le vide entre les deux façades, une salle des gardes et un salon. La colonnade de Poyet semblait être perpendiculaire au pont de la Concorde. C'était l'effet recherché. Mais voici que Condé réapparut lors de la Restauration. Il reprit l'Hôtel de Lassay et loua le Palais Bourbon à l'Assemblée Nationale pour un bail de 3 ans. Pendant toute cette période, le fronton changera de physionomie à chaque changement Politique. L'Etat s'appropria le Palais Bourbon en 1827 et l'hôtel de Lassay en 1843. La Chambre des députés de l'Assemblée Nationale allait encore changer sous l'impulsion de l'architecte Jules de Joly : la salle des séances fut agrandie, la façade côté cour avancée, 3 salons supplémentaires et une bibliothèque furent installés. Les plafonds de la bibliothèque et d'un des salons furent décorés par Eugène Delacroix. Pour loger tous les députés, on édifia un bâtiment nommé « salle de carton » (détruit en 1851). Sous Napoléon III, les députés de l'Assemblée Nationale retrouvèrent l'hémicycle en 1879. Plus récemment, des logements ont été construits pour les députés et au total aujourd'hui, le Palais Bourbon et ses annexes ont une superficie de 124000m2 pour 9500 locaux où travaillent 3000 personnes. De multiples statues décorent cet édifice hors du commun puisqu'il s'agit du coeur de la République : l'Assemblée Nationale. D'ailleurs, tout le monde l'appelle Palais-Bourbon (avec un trait d'union quand on parle de l'Assemblée Nationale) et on écrit Palais Bourbon (sans trait d'union) quand on parle du bâtiment. Le musée de l'Assemblée Nationale abrite une bibliothèque extraordinaire où l'on peut trouver les minutes du procès de Jeanne d'Arc, des manuscrits de Jean-Jacques Rousseau, des sculptures d'Honoré Daumier... Bien sûr, tout à chacun ne peut se rendre à Paris pour assister à une séance de l'Assemblée Nationale mais, pour vous donner une idée de l'intérieur de l'hémicycle, vous pouvez regarder la retransmission des séances sur france 3 ou sur la chaîne Public-Sénat. Vous pourrez constater que le décor est grandiose et, malheureusement... que les députés sont très peu nombreux !

Date de création : 17/08/2006 14:13
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Assemblée Nationale
Assemblée Nationale


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La Gaule et les gaulois, Vercingétorix et Jules César



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 2 commentaires pour cet article :
Le 15/02/2007 à 17:48:47, tibo5 a écrit :

L'assemblée nationale est un très beau bâtiment. moi qui suis connaisseur j'ai été le voir de près et j'ai admiré ses caractéristiques architecturales époustoufflantes.
Le 08/09/2007 à 18:59:28, nord59 a écrit :

bravo pour la description historique que vous avez faite dans ce site. je pense faire le déplacement au palais bourbon un jour! merci beaucoup



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Huile de bourrache contre la peau sèche Magasin Monsieur Mr. Bricolage ou l’art d’embellir votre intérieur ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Hotel Paris (64 sites)
  Rubrique > Tourisme Paris (18 sites)
  Rubrique > Location vacance Paris (12 sites)


[Retour au guide Aquadesign]