envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


La Conciergerie, la prison la plus célèbre de France



Le nom “Conciergerie” vient du XIVe siècle quand Charles V (1364-1380) décida de quitter le palais de la Cité qui gardait cependant ses fonctions administratives avec le Parlement, la Chancellerie et la Chambre des Comptes. Un concierge était nécessaire. Il avait de nombreux pouvoirs et un logement lui fut accordé. Ce sont ces locaux
qu'on appellera « Conciergerie ». Sa construction a été Entreprise par Philippe le Bel (1285-1314) quelques années auparavant pour agrandir le palais royal édifié par Robert Le Pieux (996-1031) sur l'île de la cité. De cette époque médiévale existent encore la salle des gardes, la salle des gens d'armes et la rue de Paris ainsi que les trois tours rondes de la Conciergerie : la tour de César (allusion à la présence romaine), la tour d'argent (qui gardait le trésor royal) et la tour Bonbec (salle de torture pour faire avouer les prisonniers). Jean le Bon entreprit d'autres travaux vers 1350 en installant des cuisines et une tour de guet nommée « tour de l'horloge » à cause de la première horloge publique qui l'ornait (celle-ci fut remplacée en 1585 par l'horloge de Germain Pilon toujours en place). À l'époque, le palais était très impressionnant avec une immense salle séparée en deux nefs par des piliers, le tout orné de statues représentant les rois de France. C'est dans cette salle que siégeait le roi lors de réceptions ou pour rendre la justice (aujourd'hui la salle des Pas-Perdus du Palais de justice). La salle des gens d'armes au volume exceptionnel servait de réfectoire aux quelque 2000 personnes au service du roi. Utilisée pour les festins royaux, elle servit également de tribunal à plusieurs reprises. Le pavillon des cuisines comportait quatre cheminées pour la cuisson des repas. Les quatre travées de la salle des gens d'armes (rue de Pontis) furent isolées par des grilles et un mur (baptisés plus tard, lors de la Révolution « Monsieur de Paris » en faisant référence au bourreau). La conciergerie est célèbre pour avoir servi de prison lors de cette période tourmentée et sanglante. Après la chute de la monarchie, le Tribunal révolutionnaire s'approprie la célèbre prison. L'axe principal de la conciergerie se dénommait « le couloir des prisonniers » car ceux-ci pouvaient y circuler librement. Le bureau du greffier servait de « lieu d'accueil » des prisonniers qui déclinaient leur identité sur des registres. Ils passaient ensuite dans la salle de toilette où étaient confisqués leurs objets personnels. Quand l'heure du supplice arrivait, on les dirigeait à la cour du Mai pour prendre place sur des charrettes qui les menaient au lieu d'exécution. Le gouverneur ou anciennement concierge,veillait à la sécurité et à l'approvisionnement. La chapelle royale datant du Moyen Âge fut restaurée en 1776 et s'appela par la suite « chapelle des Girondins » en mémoire du lieu où 21 députés attendirent leur exécution dans la nuit du 29 au 30 octobre 1793. La chapelle de Marie-Antoinette fut édifiée par Louis XVIII à l'endroit de la cellule de la reine. Car tous les prisonniers étaient logés à la même enseigne (exit les somptueux appartements de Versailles). Cette cellule fut coupée par un mur et la moitié fut réunie à la chapelle par un local qui vit aussi les dernières heures de Robespierre. Le quartier des femmes était composé d'une cour comportant une fontaine dans laquelle elles lavaient leur linge. On y trouvait aussi des tables en pierre pour les repas. Le « coin des douze » était un endroit dans lequel femmes et hommes pouvaient échanger quelques paroles à travers des grilles. La cour était entourée par les cellules plus ou moins confortables en fonction des ressources des occupants. La cellule de Marie-Antoinette fut reconstituée sur le lieu même de son incarcération. Au premier étage de la Conciergerie se trouve une salle où sont affichés les noms des personnes guillotinées qui furent incarcérées. Le quartier des prisonniers est composé de cellules identiques à ce qu'elles furent à l'époque. On y trouve les cachots des « pailleux » (ceux qui ne pouvaient pas payer), ceux des « pistoliers » (du nom de « pistole » qui servait de monnaie) et ceux des « personnages de marque ». Les salles voisines abritent des documents, gravures, textes qui illustrent plus de 5 siècles de vie carcérale. Évidemment, la Conciergerie garde cette image de prison épouvantable car rares étaient à cette époque les prisonniers qui échappaient à la guillotine. Elle pouvait contenir environ 1000 personnes. 2700 personnes y furent condamnées à mort en deux ans, sous les accusations implacables de Fouquier-Tinville. Même Robespierre, l'inspirateur de la Terreur ! La Conciergerie garda son rôle de prison jusqu'au XIXe siècle et des grands noms s'ajoutèrent à la liste des incarcérés : le général chouan Cadoudal, le maréchal Ney, le prince Napoléon, les anarchistes Orsini et Ravachol... Ce n'est que depuis 1914 que la Conciergerie n'est plus utilisée comme prison. Elle est classée « monument historique ». Le public peut désormais la visiter : 1, quai de l'horloge, 1er arrondissement – métro Cité – tel. 01 53 40 60 80 – Ouverture tous les jours de 9h30 à 18h d'avril à septembre et tous les jours de 10h à 17h d'octobre à mars.

Date de création : 22/08/2006 11:06
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Baby foot: véritable sport ou hobbie de bistrot?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Boldo contre l’insuffisance hépatique Bouillon blanc contre les bronchites


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Hotel Paris (64 sites)
  Rubrique > Agence de voyage Paris (24 sites)
  Rubrique > Tourisme Paris (18 sites)
  Rubrique > Location vacance Paris (12 sites)


[Retour au guide Aquadesign]