envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Warhol, roi du Pop Art



Le Pop Art est à la base un concept vide, mot passe-partout utilisé au milieu des années 50 en Grande-Bretagne dans les arts décoratifs. La pertinence de l'expression sera finalement révélée au passage des années soixante lorsque la culture s'internationalise et que la musique Pop envahit le monde. Illustration évidente du
phénomène, le succès planétaire des Beatles devenus soudain "plus célèbres que le Christ". Warhol décide alors de réinventer les images stéréotypées véhiculées par les mass medias. Objectif : magnifier les aspects les plus terre à terre de la société de consommation. On le voit ainsi s'attaquer aux emballages de soupe Campbell ou aux bouteilles de Coca-Cola. Mieux, l'oeuvre devient objet lorsqu'il fait fabriquer des boîtes auxquelles il donne l'apparence de produits de grande consommation. A priori, le Pop Art ne s'embarrasse d'aucun engagement, limitant son action à un art formaliste. Cependant, certains collages de Warhol démentent cette hypothèse. Les séries baptisées Disaster reproduisent ainsi des photographies d'accidents afin de dénoncer le pouvoir de banalisation des médias. Mais l'artiste veut aller plus loin. Pour expérimenter, produire, créer, il lui faut un lieu. Bill Name, histrion excentrique, se chargera de transformer un loft new-yorkais en usine culturelle, tapissant les murs d'aluminium et recouvrant les objets de couleur argent. La Factory deviendra ainsi le nid du mouvement Pop, berceau des techniques les plus novatrices en matière d'art. Warhol y développera, par exemple, la sérigraphie, composition construite par projection répétée d'une image sur un écran enduit d'une couche photosensible. Avec ce degré de non-intervention, l'absence de l'artiste pendant la création de l'oeuvre devient possible. Et Warhol ne s'en privera pas, laissant aux ouvriers de sa Factory le soin de matérialiser ses visions artistiques. Le Pop Art ne recherche donc à aucun moment la virtuosité technique, refusant systématiquement toute forme d'expressivité. Il réduit ainsi les possibilités de faire de l'objet d'art un objet particulier. Dans cette optique, Warhol s'amusera longtemps avec la symbolique du dollar, multipliant les digressions autour de la monnaie américaine. Finalement, le mouvement sera balayé par les années 70, complètement anesthésié par la mort des utopies qui l'avaient accompagné. Deux réactions violentes et contradictoires bouleverseront alors le monde artistique : le minimal art et l'hyperréalisme. Warhol, lui, s'évertuera à flinguer son mythe naissant en imaginant le business art.

Date de création : 08/12/2005 13:06
Contributions de Jeremy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Warhol Pop Art
Warhol Pop Art



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 3 commentaires pour cet article :
Le 16/01/2007 à 17:42:52, mekdu89 a écrit :

J'aime beaucoup ce pop art c'est un bon style
Le 26/01/2007 à 14:03:27, madi a écrit :

Quel est le procédé utilisé dans le pop art? :-/
Le 22/11/2007 à 22:00:24, a écrit :

Andy Warhol est en effet un pionnier du pop art et on peut encore voir pas mal de son style dans des %u0153uvres contemporaines



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les vies d'Andy Natation et otite de piscine


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Blog Art (56 sites)


[Retour au guide Aquadesign]