envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


L’histoire de Schaerbeek, Belgique, la fière « cité des ânes »



Schaerbeek, près de Bruxelles, date de l'époque néolithique puis gallo-romaine. Des armes et des outils en silex de l'âge de pierre furent découverts dans la vallée Josaphat. Des tombes gallo-romaines furent mises à jour chaussée de Haecht ainsi que des urnes, des médailles de bronze datant de 117 ap. J-C, des vases et des poteries.
Schaerbeek était au tournant de deux voies romaines. A cette époque, les alentours de Schaerbeek étaient de grands vignobles mais avec le temps, les vignes disparurent. Le nom de « Schaerbeek », remontant au XIIe siècle, signifierait « le ruisseau aux rives escarpées » (« schaer » voulant dire entaille et « beek » ruisseau). En effet, un ruisseau prenait sa source dans la forêt de Soignes et la commune était très boisée. Au Moyen Âge, Schaerbeek était un gros bourg de fermiers avec, en son centre, l'église Saint-Servais. Trois chemins traversaient les champs : la chaussée de Haecht, le Zavelweg (rue de la poste) et le chemin de Malines (rue verte). Schaerbeek était le fief de seigneurs qui y pratiquaient la chasse dans une propriété qui changea souvent de propriétaires, celle-ci se dénommant « Warande » (garenne). Vers 1425, Philippe le Bon et Charles de Bourgogne y possédaient également des biens et y recevaient des princes car Bruxelles était une ville importante du Duché de Bourgogne. Aussi curieux que cela puisse paraître, la devise communale est née d'un concours auquel participa la population et devint « Ane et Griotte, obstiné comme un âne et fructueux comme la terre ». Il faut dire que ce noble animal rendait bien des services... C'est ainsi qu'à partir de 1136, les meuniers de la ville furent autorisés pénétrer dans Bruxelles, avec des ânes chargés pour approvisionner la ville en farine. Ces braves montures suivaient l'Ezelweg ou « chemin des ânes » (actuelle rue Josaphat). L'animal symbolisant Schaerbeek était aussi à l'origine de nombreuses festivités comme les courses d'ânes jusqu'en 1830. Elles furent ensuite supprimées mais la cité poursuivit son élevage. Depuis, Schaerbeek a reçu le surnom de « cité des ânes ». La devise faisait également référence aux griottes, les excellentes cerises du nord avec lesquelles est fabriquée la bière kriek-lambic. La tradition est aujourd'hui perpétuée avec « l'Ordre de la griotte de Schaerbeek », fondé en 1985. Jusqu'au XVIe siècle, la ville fut calme mais les guerres de religion la bouleversèrent. Elle dut aussi subir de nombreux assauts et pillages par le Prince d'Orange (1572), les espagnols (1576-1584), les français (1583-1635-1673...), les anglais (1706), les bavarois (1708), à nouveau les français (1746-1794). C'est en 1795 que les français accordèrent un statut indépendant à la ville mais l'autonomie communale ne sera appliquée qu'après 1830. Schaerbeek, c'est aussi l'histoire de la bière, avec un musée qui lui est consacré, avenue Louis Bertrand. Sont exposées d'anciennes machines et une collection impressionnante comptant un millier de bières belges, des centaines de sous-verres et verres à bières. En effet, en 1899, on dénombrait douze brasseries sur le territoire communal. L'ancien hameau d'Helmet est aussi à visiter pour son aspect historique. En fait, Helmet dépendait d'Evere (commune proche) mais se rapprocha de Schaerbeek avec la construction de l'Eglise de la Sainte-Famille en 1901. Au XVIIIe siècle, le hameau était dominé par un château (actuellement emplacement de l'école de la rue Chaumontel). Ne manquez pas de vous balader sur la chaussée d'Helmet qui fourmille d'estaminets qui ont accueilli de nombreux artistes et écrivains : Verhaeren, Maeterlinck, Rodenbach... Enfin, saviez-vous que Schaerbeek compte des natifs célèbres comme Paul Deschanel, Président de la République Française en 1920 et le grand Jacques Brel. D'autres célébrités y ont résidé comme René Magritte, Michel De Ghelderode (écrivain), et Giacomo Puccini (musicien auteur de La Bohème, La Tosca, Madame Butterfly...).

Date de création : 05/09/2006 11:10
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Schaerbeek
Schaerbeek


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les hiéroglyphes, Champollion et l'Egypte ancienne



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Ville De Schaerbeek Données générales sur Schaerbeek

Ville de Schaerbeek

A visiter, Le Clockarium (musée de l'horloge en faïence, rens : http://www.clockarium.com ) – Le Musée Schaerbeekois de la bière, tel : 02/241.56.27 – Le Musée des Orgues de Kermesse, tel : 02/241.27.91) – le Musée d'art spontané ( http://www.musee-art-spontane.be ) – l'Atelier Geo De Vlamynck Pour tout renseignement complémentaire : http://www.schaerbeek.irisnet.be


Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Quinquina contre la fièvre Cheveux ternes et cassants : des astuces pour avoir une «chevelure de sirène» !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Villes et villages de Belgique (68 sites)
  Rubrique > Voyage Belgique (37 sites)


[Retour au guide Aquadesign]