envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Web pratique


L’histoire de Sainte-Catherine, vierge et martyre



La légende veut que Catherine d'Alexandrie fût une vierge et martyre chrétienne du IVe siècle. Ce prénom voudrait dire « toujours pure ». Issue d'une famille royale, fille du roi de Cilicie, elle aurait vécu à Alexandrie et perdit son père très jeune. Elle se convertit au catholicisme assez tardivement, imitant ainsi sa mère, après avoir reçu une vision de la Vierge Marie. Le baptême
reçu, Jésus lui apparut et certains artistes ont représenté une sorte de mariage mystique entre l'enfant Jésus et Catherine. Très jeune, elle s'intéresse aux sciences, aux arts et à la philosophie, elle fréquente d'ailleurs poètes et philosophes. Vers 18 ans, elle s'oppose à l'Empereur Maximum de passage à Alexandrie, refuse de participer aux sacrifices rituels et à des fêtes païennes, critiquant ouvertement ses idoles. L'Empereur, craignant de l'affronter car Catherine était très cultivée, convoqua des philosophes pour la contrer, mais contre toute attente, Catherine réussit à les convertir en réfutant toutes leurs théories. Maximum, séduit, la demanda en mariage mais elle refusa. Furieux, l'Empereur la fit emprisonner. L'Impératrice rendit visite à Catherine et fut éblouie par sa grâce et sa sagesse. Elle tenta de la défendre auprès de Maximum, ce qui le rendit encore plus furieux : il décida de la faire supplicier. Une machine infernale fut construite à cette occasion : quatre roues armées de pointes et de lances acérées tournaient deux par deux en sens inverse en labourant son corps. La légende veut qu'une protection angélique lui permit de ne pas souffrir. Elle fut finalement décapitée (ainsi que l'Impératrice) le 25 novembre 305 ou 307, et chose surprenante, ce n'est pas du sang qui coula de sa blessure, mais du lait. Les Chrétiens d'Egypte retrouvèrent son corps qui fut transporté par des anges sur le Mont Sinaï. Le culte de Sainte-Catherine ne s'est répandu qu'au Moyen Age au XIIe siècle (sans doute à l'époque des Croisades en Terre Sainte). En référence à son supplice, Sainte-Catherine devint la patronne des artisans employant des machines à roues (charrons, meuniers, potiers, etc...), mais aussi des prisonniers, des théologiens et philosophes... Connue pour être fiancée à Jésus-Christ, elle devint la patronne des jeunes filles vierges que l'on surnommât « les Catherinettes ». La dévotion à Sainte-Catherine se répandit et les jeunes filles la vénéraient. Celles-ci avaient le privilège de s'occuper de sa statue et de la coiffer tous les ans à la date anniversaire de sa mort, le 25 novembre. La plus âgée des jeunes filles avait le privilège de changer le bonnet de la statue par une coiffe de dentelle, de là l'expression « coiffer Sainte-Catherine ». Ce n'est que bien plus tard que le bonnet devint chapeau. Celles qui se mariaient devaient quitter la confrérie et laisser leur place aux autres. Cette tradition se maintint à Paris notamment. Au siècle dernier encore, on célébrait la fête de Sainte-Catherine par une cérémonie. Les jeunes filles, élèves des écoles de couture, se rassemblaient à l'église pour y être bénies. Elles rivalisaient d'ingéniosité dans l'élaboration de leur chapeau réalisé en général dans les tons jaune et vert. Après la bénédiction, le jeune cortège se dirigeait vers la statue de la Sainte située à l'angle de la rue Cléry, dans le 2me arrondissement. Quelques Catherinettes grimpaient sur l'échelle des pompiers pour poser délicatement la coiffe sur la tête de la statue. Au final, un jury se réunissait et les professionnels de la mode décernaient un prix aux chapeaux de Sainte-Catherine les plus réussis. Fêter Sainte-Catherine est toujours ancré dans les moeurs. Les jeunes filles de 24-25 ans, célibataires (plus forcément vierges), sont gentiment moquées de nos jours, c'est pourquoi les cadeaux, les cartes de Sainte-Catherine, s'adressent à des jeunes filles de plus en plus jeunes, dès la puberté. Quant aux chapeaux, ils sont aussi quelque peu délaissés au profit des fleurs, des cartes que l'on échange, et des petits cadeaux.

Date de création : 07/09/2006 11:03
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Sainte-Catherine
Sainte-Catherine


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Faire du Naturisme, en fait qu'est ce que le naturisme ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 23/01/2008 à 15:42:31, funji a écrit :

C'est quoi l%u2019histoire de Sainte-Catherine et du mariage avec Jesus ?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
La varicelle, c'est quoi ? Aubier de tilleul pour soulager le foie


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Famille (73 sites)
  Rubrique > Religion (42 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)


[Retour au guide Aquadesign]