envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Histoire de «Fun Radio» : «chaise musicale» au rythme de la société !



«Fun Radio»... «le meilleur du mix», Fun Radio : «du Hit et du Fun» et aujourd'hui, Fun Radio : «Soul et Dance» ! Qui prétendrait ne pas connaître tous ces «slogans» fidèles à l'activité de cette station de radio ? Du Chef d'entreprise à l'aide ménagère, en passant
par le contrôleur de gestion, l'Agent commercial, l'étudiant, le comptable, le chauffeur de taxi, l'agent immobilier, l'assistante de direction, le juge d'application des peines...peu importe, tout le monde l'écoute, l'apprécie et donc s'y retrouve. Si cette station de radio a su conquérir des générations, quelque soit leur niveau socioprofessionnel, c'est bien pour son «savoir faire» dont elle fait preuve au quotidien ! Ce savoir faire, qui depuis 1985 accompagne le quotidien des citoyens a bien une histoire ! Vous ne le pensez pas ? Il a suffit d'un jour (le 2 Octobre 1985) pour que, les stations de radio locales «Chic FM» (Nice) et celle de «NRJ» (Grenoble, Montpellier, Carcassonne, Toulouse...) se regroupent en un seul et unique réseau nommé «Fun» ! Sûrs de leur succès, Jean Baptiste Blanchemain, Pierre Lattès et Eric Pécharde (respectivement Directeur et membres de la Direction Nationale d'NRJ Montpellier), ont su promouvoir cette activité, bien qu'ayant été rapidement rattrapé par des contraintes financières qui, malheureusement ont pris le dessus et 2 années plus tard, les actionnaires de la station de radio «Chic FM» (Groupe Hersant), ont dû racheter «Fun» et donnèrent ainsi naissance à «Fun Radio». En 1988, on compte presque une centaine de stations de radio adhérant à «Fun Radio» et malgré tout, sa réputation ne fit aucun effet positif sur la population ! Il a donc fallu attendre encore un an, pour que la station de radio «Fun radio» connaisse un nouveau départ ! En Octobre 1989, c'est avec Benoît Sillard que «Fun Radio» connaît un niveau «boom», lorsque ce dernier réoriente l'objectif de la station de radio en embauchant Arthur de «Skyrock», (encore mal connu à l'époque mais qui fait «la une» des journaux aujourd'hui aux côtés du célèbre mannequin Estelle Lefebure). Et comment ? En effet, la mission d'Arthur était d'animer des émissions matinales aux effets très perturbateurs voire révolutionnaires ! Il a bien compris ce qu'attendait les auditeurs car, dans les rayons des supermarchés, les couloirs des entreprises et les cours de récréation des écoles, tout le monde parle d'Arthur et le réseau connaît un tel succès au point qu'il atteint 5% d'audience cumulée : un record historique ! Connaissant ce niveau de célébrité (peut être inespéré à cette époque là), Arthur, l'animateur de «Fun Radio» ne s'arrête pas là ! Une année plus tard, il démissionne et rejoint les rangs de la station de radio «Europe 1». Ce coup dur n'affecta nullement Benoît Sillard : il met en place un nouveau style d'animation : c'est le «Lovin'Fun» à l'image du «Love Line» de la culture américaine. De plus en plus écoutée et appréciée surtout après 20h, «Fun Radio» fait l'unanimité ! Plus encore, cette «libre–antenne» se développe et accompagne les auditeurs tout au long de la journée avec l'entrée de la CLT (Groupe de RTL) en 1993 et en 1994, «Fun Radio» totalise 147 fréquences. Malgré la censure de la «Lovin'Fun» par le CSA, cette station de radio a fortement été soutenue par les auditeurs, les ministres et n'a donc connu aucun déclin. Bien au contraire, cette affaire lui a permis de mieux se faire connaître et de d'aller, en quelques mois seulement, au-delà de 9% d'audience. Outre cette émission, ses goûts musicaux (Rock...) et, en faisant de son slogan «le meilleur du mix», la concurrence, les nouvelles réformes (non comprises par les auditeurs) ont fait connaître à «Fun Radio», le déclin, la chute inattendue ! Espérant redonner un nouveau «coup de pouce» à son Entreprise, le Directeur a élaboré un nouveau projet en 1996 : ce sont «café Fun» ou encore, «Fun TV» («Fun Radio» en images), mais qui malheureusement ne seront jamais réalisés. L'année qui suivra, la chute de Benoît Sillard et de «Fun radio» se firent simultanément. Le directeur est remercié et très vitre remplacé par Axel Duroux (Directeur de RTL) : les émissions, l'orientation musicale...tout a été modifié et l'audience a finit par se «stabiliser» au bout d'un an grâce au «format groove-dance» et en 2002, l'éventail musical de «Fun Radio» s'agrandit : de «première radio groove'n dance» en 2001, l'on passe au «Hit et du Fun» en 2002 et à «Dance et RnB» en 2004 et depuis 2005, comme «slogan» de Fun Radio, «Soul et Dance»...A ce rythme, qu'est-ce que ce sera les prochaines années ? L'essentiel, c'est qu'aujourd'hui, et demain, «Fun Radio» nous accompagne au quotidien et nous procure du bonheur comme il a toujours été le cas...depuis deux décennies déjà !

Date de création : 08/09/2006 15:46
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Fun Radio
Fun Radio


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les fleuves de France, à l'intention des jeunes enfants



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Site de Fun Radio

Fun Radio : Soul & Dance, radio FM en ligne avec Cauet et Sophie

Site officiel :Fun Radio



Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Marché Mouffetard, une ballade insolite dans le vieux Paris Enchères, Nouvelles frontières comment ça fonctionne ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Ecouter la radio (170 sites)
  Rubrique > Radios françaises (70 sites)
  Rubrique > Radios diffusees sur Internet (50 sites)
  Rubrique > Radios francophones (14 sites)


[Retour au guide Aquadesign]