envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


La place Saint-Sulpice, l’âme de Paris



La place Saint-Sulpice est un des hauts lieux de Paris, située entre le Quartier Latin, le Quartier du Luxembourg et Montparnasse. Cafés branchés et rues festives côtoient l'église mystérieuse qui attire de nombreux visiteurs du monde entier actuellement, notamment pour retracer le chemin pris par les héros du roman « Da Vinci
Code », roman aussi sulfureux que mystérieux. Outre cette anecdote, l'église Saint-Sulpice, c'est vraiment toute une histoire... Son origine date du XIIe siècle car elle a été construite sur un lieu qui devait être un cimetière datant du Xe siècle. L'église fut agrandie par une nef sous François 1er et par trois chapelles. Plus tard, menacée de ruines, elle fut remplacée pour une nouvelle église que les habitants désiraient grandiose. La première pierre fut posée par Anne d'Autriche en 1646. Les travaux entrepris par Louis Le Vau, durent être interrompus faute de moyens. Ils reprirent en 1718 et furent terminés par Jean Servandoni en 1749. Le grand portail est d'une réelle somptuosité avec ses deux portiques superposés, ses sept arcades et ses deux tours de 70 m, plus hautes que celles de Notre-Dame. L'ensemble est imposant et majestueux. La tour Nord fut achevée en 1777 mais la Révolution empêcha que l'on termine la tour méridionale. En 1793, l'église Saint-Sulpice fut rebaptisée « temple de la victoire » dans lequel on organisa des banquets et des réunions puis fut rendue au culte en 1802. Les dimensions intérieures sont impressionnantes : 56 m de longueur et 32 m de hauteur ! L'église Saint-Sulpice est donc moins haute mais plus large que l'église de Saint-Germain-des-Prés, ce qui lui donne un aspect plus imposant. Impossible de visiter Saint-Sulpice sans admirer, derrière le maître-autel, la chapelle de la Vierge achevée par Wailly après la mort de Servandoni. Cette chapelle faite de marbre, de bronze et d'or abrite dans sa niche une merveilleuse statue en marbre blanc sur laquelle glisse un rayon de lumière. Admirez également la balustrade qui ferme le choeur et les statues des douze apôtres de Bouchardon. Contemplez l'obélisque en marbre blanc de plus de 8 m construit en 1773, à usage de méridien pour définir l'équinoxe du printemps et le jour de Pâques. Et que dire des peintures ! Surtout celles de Delacroix (deux pages murales et plafond). Quant à l'orgue, il est tout simplement incroyable : c'est le plus considérable d'Europe par ses dimensions et l'étendue de ses sons... Pas moins de dix octaves ! Dans l'église, notez les bénitiers accolés aux piliers de la nef. Ce sont des coquilles géantes offertes à François Ier par la République de Venise, confiées ensuite à l'église par Louis XV en 1745. La place Saint-Sulpice fut achevée en 1811 et, en 1847, une fontaine monumentale, appelée « fontaine des quatre évêques » y fut construite par Visconti. Au centre des trois bassins sont élevées quatre statues en bronze représentant Bossuet, Fénelon, Massillon et Fléchier, orateurs les plus célèbres du XVIIe siècle. La façade méridionale de la place est occupée par le séminaire de Saint-Sulpice, fondé en 1641 (bâtiment reconstruit en 1820). Sur la place, le « café de la mairie » accueille les personnalités les plus en vue (la mairie du VIe arrondissement est à proximité). Le Jardin du Luxembourg est tout proche. Vous pourrez y admirer « La liberté éclairant le monde », bronze qui servit de modèle à Bartholdi pour réaliser « la statue de la Liberté » de New York. Près de la mairie, la Maison de la Chine vous attend avec un salon de thé, une boutique, un espace d'exposition et une agence de voyages spécialisée Asie. Chaque mois, des soirées thématiques y sont organisées. Et le soir, baladez-vous rue des Canettes, connue dès le XIIIe siècle pour abriter toutes les confréries artisanales qui fournissaient la foire Saint-Germain au XVIIe siècle. Alors ? Faut-il seulement avoir lu le « Da Vinci Code » pour être amoureux de Saint-Sulpice ? Metro Saint-Sulpice, ligne 4 – Mabillon, ligne 10 – Paris 6me.

Date de création : 13/09/2006 16:34
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


place Saint-Sulpice
place Saint-Sulpice


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Devenir acteur, attention ça tourne



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Guillaume Apollinaire, l’initiateur du surréalisme La Chapelle Miraculeuse et les jardins de Catherine Labouré


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Arts (589 sites)
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Architecture (87 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Musées et mémoriaux (15 sites)


[Retour au guide Aquadesign]