envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire  Immobilier


Les droits et les devoirs d’un bailleur



On appelle bailleur toute personne physique ou morale (banque, compagnie d'assurance, mutuelle...) qui donne à louer un bien immobilier par un
bail d'habitation, un bail commercial ou un bail professionnel (article 57A de la loi du 23 décembre 1986). La loi du 6 juillet 1989 s'applique aux locations à usage d'habitation principale ou mixte professionnel ainsi qu'aux garages, places de stationnement, jardins et autres locaux. Par contre, elle ne s'applique pas concernant les résidences secondaires et les locations meublées (il s'agit là d'un secteur libre et le bail est donc soumis au droit commun). En contrepartie de la location de son bien, le bailleur perçoit un loyer. Le loyer est-il fixé librement ? Oui, c'est le cas pour les logements neufs, vacants, ayant fait l'objet de travaux de mise aux normes selon le décret n° 86-1290 du 23 décembre 1986, ou encore de travaux depuis moins de 6 mois sur les parties privatives et parties communes, d'un montant au moins égal à une année de loyer antérieur. Il n'existe plus de loyer de référence. Le bailleur peut augmenter le loyer après l'offre de renouvellement du bail si l'on constate une réelle sous-évaluation. Certaines charges sont récupérables par le bailleur, c'est-à-dire que certaines dépenses sont pour partie réglées par le locataire. Elles font l'objet en général de provisions tous les mois et d'une régularisation une fois par an. Le bailleur doit alors adresser un décompte des charges au locataire (ce décompte doit être justifié par des factures mises à disposition du locataire). Le bailleur doit impérativement fournir une quittance de loyer au locataire, détaillant le montant du loyer et des charges. Fiscalement, le bailleur s'acquitte des taxes foncières mais non des taxes d'habitation qui doivent être réglées par le locataire. Un dépôt de garantie peut être prévu au contrat de location, versement qui garantit l'exécution des obligations locatives par le locataire (en général deux mois de loyer). Cette somme est encaissée par le bailleur qui la restitue à l'identique (non revalorisée) au locataire lors de son départ, si, et seulement si, le local n'a pas subi de dégradations ou si des sommes ne lui sont pas dues par le locataire. Le bailleur a des obligations : remettre au locataire un logement décent (loi n°2000-1208 du 13 décembre 2000), en bon état d'usages et de réparations, et les équipements en bon état de fonctionnement. Le bailleur doit assurer à son locataire la jouissance paisible et le garantir contre les nuisances de son propre fait mais aussi du fait des tiers. Ces obligations sont impératives. Exemple : le bailleur est responsable de la toiture, des normes d'électricité, de chauffage.... Mais aussi des nuisances sonores provoquées par lui-même (vous louez un appartement au 1er étage et votre bailleur décide d'ouvrir un bar-discothèque au rez-de-chaussée...). En matière de travaux, si le bailleur ne s'exécute pas, le locataire doit le mettre en demeure pour, après décision de justice, se substituer à son bailleur, faute de quoi, il ne pourra obtenir le remboursement de son avance. Enfin, le bailleur peut donner congé à son locataire à la fin du contrat de bail à condition de le prévenir 6 mois auparavant par lettre recommandée avec accusé de réception. Si le bailleur veut vendre son bien, il doit le stipuler dans son courrier car le locataire peut exercer son droit de préemption sauf quand l'immeuble est frappé d'une interdiction d'habiter ou déclaré insalubre. Le bailleur peut également donner un congé s'il reprend l'immeuble pour y habiter, lui, ses proches, son concubin ou son partenaire de PACS. Enfin il peut user du congé pour motif légitime et sérieux lorsque le locataire a violé ses obligations légales ou contractuelles (non paiement de loyers, insalubrité, affectation des lieux loués non respectée...).

Date de création : 19/09/2006 15:36
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Les droits et les devoirs d’un bailleur
Les droits et les devoirs d’un bailleur


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Des vacances de rêve au Canada



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Lexique des principaux termes de l'immobilier

Lettre de A à B : Que vous soyez particulier ou professionnel, voici le glossaire immobilier d'Aquadesign, pour l'achat, la vente,la location en France et en Belgique.

Acompte
Acte authentique
Acte sous seing privé
Administrateur de biens
Agent commercial
Agent immobilier
Aides au logement
ANAH (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat)
Apport personnel
Arrhes
Assemblée générale de copropriété
Assurances construction
Avenant
Ayant droit
Bail
Bailleur
Bail commercial
Bail d'habitation
Bail professionnel
Bon de visite
Bornage
Bouquet


Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Bronchite aiguë : les causes, les symptômes et les traitements Enrouement ou dysphonie : que faut-il faire ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Immobilier (4467 sites)
  Rubrique > Location (205 sites)
  Rubrique > Actualités immobilieres (117 sites)
  Rubrique > Fonds de commerce (73 sites)


[Retour au guide Aquadesign]