envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


L'Alopécie : c'est quoi ?



Définie comme étant est une chute de cheveux sur tout ou une partie du cuir chevelu, le mot «alopécie» vient de «alopex» signifiant renard, en raison de la chute annuelle des poils de l'animal. Un bref, l'alopécie est l'absence de cheveux. Mais quelles peuvent en être les causes ? Les causes de l'alopécie ou calvitie sont généralement regroupées en trois catégories
principales : d'une part, l'alopécie diffuses aigue ou progressive, d'autre part, l'alopécie congénitale (relativement rare) et enfin, l'alopécie circonscrite. Cependant, quelles en peuvent être les éléments déterminant ces principales causes de l'alopécie ? Généralement, lorsqu'il s'agit de l'alopécie diffuse, le sujet est confronté à une perte de cheveux subite, aiguë parfois provoquée par le «stress», des infections fébriles (typhoide...) ou alors, tout simplement à la suite d'un épuisement, d'un accouchement ou d'une période d'allaitement, d'une intervention chirurgicale, d'une chimiothérapie... Entre autre, l'on note à l'origine de l'alopécie, des éléments tels que intoxications alimentaires ou professionnelles ou à l'issu d'une prise de médicaments. Si jusqu'alors, ce type de calvitie se manifeste progressivement chez les hommes (vers l'âge de 20 ans), elle touche aussi parfois les femmes surtout après la ménopause. Ce trouble est, surtout lorsque la femme en est sujette, mal vécu, et ce, quel que soit son âge, son l'environnement socioprofessionnel. Car, comme nous le savons tous, «la symbolique de la chevelure est riche». En dehors des causes mentionnées plus tôt, l'on trouve dans les causes de l'alopécie, les roubles métaboliques dont régime amaigrissant draconien mal équilibré par carence d'apport d'éléments essentiels à la vie du cheveu et à sa croissance dont les oligoéléments, les protéines, les acides aminés... ; le tabac, les fièvres à répétition (plus de 39°), la sécrétion normale, chez la femme, de petites quantités d'hormones mâles (androgènes) déclenchant une alopécie selon ses prédispositions génétiques ; l'anémie due à des règles abondantes, mais aussi la syphilis, la pelade (maladie dermatologique)... sans oublier l'abus de soins capillaires dont le «brushing», la coloration permanente, le défrisage mal adapté... A ce stade, l'on parlera de «chute temporaire des cheveux». Par ailleurs, l'on peut aussi noter une «chute définitive du cheveu». Dans ce cas, les causes de l'alopécie sont souvent liées à un traumatisme (brûlure du cuir chevelu, zone cicatricielle après lifting...) ou même à une radiothérapie. Dans cette catégorie d'alopécie, l'on y inscrit l'alopécie «post-ménopausique» : ici, souvent courante, la chute de cheveux est due à l'absence des hormones féminines protégeant les cheveux. De ce fait, progressivement cheveu est plus fragile et tend à disparaître. Mais, lorsque aucune cause n'est liée à l'alopécie, l'on parlera d'«alopécie constitutionnelle» car, l'on suppose qu'il s'agit là, de facteurs génétiques et elle est dans ce cas, définitive. Quels peuvent en être les traitements adaptés ? Les traitements liés à l'alopécie ou à la calvitie sont divers. Lorsqu'il s'agit d'un traitement médical adapté, il sera prodigué au sujet, des conseils simples, visant à préserver son «capital cheveux» dont les lavages réguliers du cuir chevelu (si vous avez trouvé le shampooing le mieux adapté à son cuir chevelu (sec ou gras) et aux qualités de ses cheveux (fins ou épais, raides ou frisés). Pensez également à modifier vos habitudes de coiffage et de limiter les soins capillaires, ayez à un régime alimentaire équilibré riche en apports vitaminiques, protéiques et en fer, évitez le stress, le tabac et pratiquez régulièrement des Exercices physiques. Avec le développement de la science, il existe aujourd'hui, des traitements contre l'alopécie dont les médicaments antialopéciques bénéfiques pour le follicule pileux, accélérant la pousse des cheveux chez certaines personnes présentant une alopécie androgénique, et permettant une augmentation du nombre de cheveux de 10 % en 1 à 2 ans de traitement et ce, en fonction de l'importance de l'alopécie, bien entendu. Il existe également des techniques chirurgicales visant à répartir de façon homogène les cheveux sur la région occipitale médiane, celle clairsemée ou même complètement chauve. Pour ce faire, il s'agira de mini et microgreffes dont on aura recours. On peut également avoir recours aux greffes sont pratiquées sous anesthésie locale, les perruques avec collage antérieur et fixation sur les cheveux...bref, aujourd'hui, les techniques sont diverses. N'oublions pas qu'il existe également des cures vitaminothérapie (acide pantothénique, vitamine H ou Biotine), les dérivés soufrés ... l'important c'est de restituer au sujet son «capital cheveux, qui en est, nul ne l'ignore, toute une richesse !

Date de création : 06/10/2006 15:46
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Alopécie
Alopécie


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Tourisme à Paris, monuments et visite de la ville de Paris



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 14/08/2007 à 18:04:06, sauz a écrit :

ça arrive souvent l'Alopécie ? je n'en avais jamais entendu parler !



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Calvitie : ses causes et ses remèdes Crampes d’estomac : c'est quoi ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Information santé (85 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)


[Retour au guide Aquadesign]