envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Intoxication alimentaire ou toxi-infection alimentaire : c’est quoi ?



Un Hamburger, du riz au lait ou alors un gâteau au chocolat... voilà bien un sandwich ou tout simplement une recette de grand'mère qui vous tente depuis quelques jours et c'est décidé, aujourd'hui, vous vous en régalerez !
Toutefois, il s'est avéré que le jambon que vous avez acheté au supermarché n'était pas d'une meilleure qualité (malgré la surveillance stricte dont il a dû faire l'objet) et malheureusement, selon le diagnostic établit à l'hôpital, vous êtes sujet à une intoxication alimentaire. Certes, malgré les informations concernant les listérias, la dioxine et les salmonelles, vous n'avez jamais pensé en être sujet et, des intoxications alimentaires, on n'en finit pas. Mais en réalité, qu'est-ce qu'une intoxication alimentaire ? Encore appelée toxi-infection alimentaire collective, l'intoxication alimentaire se définit comme étant une maladie infectieuse causée par la nourriture et caractérisée par des symptômes identiques à une contamination par une toxine ou même un micro-organisme (bactéries en général). A cela s'ajoute comme causes liées à l'intoxication alimentaire, des exotoxines évacuées par le cellule au moment où, la bactérie responsable se prolifère dans l'aliment : à ce stade, on parle chez l'individu d'«intoxination». Comme symptômes, l'on peut noter par exemple, lorsqu'il s'agit du staphylocoque doré, des vomissements accompagnés de diarrhées et ce, environ dans les trois heures suivant la consommation de l'aliment. Ce type d'intoxication alimentaire se guérit naturellement. L'on peut également avoir, si nous nous référons à l'exemple sus mentionné (sandwich au jambon), le botulisme (dont la botuline est une toxine paralysante non négligeable) causé par bactérie anaérobie appelée «Clostridium botulinum». Loin de penser qu'une intoxication alimentaire est uniquement provoquée par des bactéries, il faut souligner le fait qu'elle est tout aussi d'origine virale et ce, particulièrement dans les Pays industrialisés. Toutefois, pour ce qui est des symptômes, ils sont quasiment similaires à ceux déclenchés par des bactéries. Mais il faut ajouter que, certaines hépatites (ou l'hépatite E ou Hépatite A avec ses complications dont la jaunisse ou l'ictère) sont souvent répertoriés parmi les causes des infections virales déclenchant un tiers des intoxications alimentaires. A cela, l'on peut ajouter des parasites tels que le «Taenia saginata» ou le «Taenia solium», ou encore, des toxines naturelles présentes dans les denrées alimentaires dont l'ergotamine (pour farine de seigle parasité), la grayanotoxine (par l'intoxication par le miel), ou la tétrodotoxine (pour l'intoxication causée par certains poissons), la phytohémagglutinine (pour une intoxication aux haricots rouges), la mycotoxine (intoxication par des champignons microscopiques)... pour ne citer que celles-là ! Si l'on énonce en plus de ces aliments provoquant une intoxication alimentaire en raison de la présence de toxines naturelles, des agents pathogènes tels que les prions déclenchant la Maladie de Creutzfeldt-Jacob, l'on comprend mieux les effets des intoxications alimentaires de part le monde dont la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni... Comment prévenir les intoxications alimentaires ? Généralement, le rôle de l'Etat dans la prévention contre les intoxications alimentaires s'avère très déterminant pour les populations et ce, par le biais de veille vétérinaire visant à contrôler les animaux (élevage, abattage, consommation), d'une loi de traçablilité (à l'instar du rôle de l'Agence Française de sécurité sanitaire des aliments), du respect de mesures d'hygiène strictes, de compétences professionnelles (nettoyage, respect de la chaîne alimentaire, matériel adapté, formation du personnel...) dans le secteur de la distribution et un contrôle de risques garanti par des prélèvements réguliers en vue de faire des analyses et en éliminer les aliments à risque. Si les autorités locales tiennent à maintenir ces politiques au service des collectivités locales, il leur appartient aussi de tenir compte des exigences de conservation des aliments en respectant par exemple, la date limite de consommation des conserves, à respecter les règles d'hygiène et de salubrité (se laver les mains avant et après chaque repas, laver les fruits et légumes...), entretenir le réfrigérateur (nettoyage régulier, réglage de la température...) et surtout, être sur ses gardes par rapport à l'utilisation de l'eau courante

Date de création : 10/10/2006 09:17
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Intoxication alimentaire
Intoxication alimentaire


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Elodie Gossuin, lance la marque de vêtements"Elodie by Vêti"



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 30/08/2007 à 12:24:07, touat a écrit :

quelle est la couleur de la viande congelée et la durée de congélation maximale de la viande ? est ce une source d'intoxication alimentaire ?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le remaillage aux fils d’or contre le relâchement du visage Le remaillage aux fils russes contre le relâchement du visage


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Nutrition (96 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > Médecin généraliste (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]