envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Sport


Jean-Claude Killy : le skieur français du siècle



Alors que les stations de ski ne cessent de voir leur fréquentation augmenter, il est rare que les skieurs connaissent les grands noms de ce sport de glisse. Pourtant, des noms de légende reviennent tout de même et parmi ceux-là : Jean-Claude Killy. L'homme en question est né un 30 août 1943 à Saint-Cloud dans les Hauts de
Seine. Ce Parisien de naissance ne va pourtant pas grandir dans la plus belle ville du monde, ses parents préférant s'installer à Val d'Isère, où le père ouvrira une enseigne de sport. De fil en aiguille, Jean-Claude Killy se retrouve bien vite sur des skis, et intègre l'équipe nationale. A l'âge de 17ans, il apparaît dans le journal "L'Equipe" pour la première fois en tant qu'espoir du ski français... et l'espoir s'élèvera bien au-dessus de toutes les pensées imaginables. Il participe à ses premiers jeux olympiques en 1964, sans pour autant réussir à percer. Il gagne sa première grande course en 1966 à Portillo au Chili, montant sur la première marche du podium en descente et en combiné, devenant champion du monde dans ces deux catégories. Cela ne s'arrête pas là, loin s'en faut ! Durant cette saison 1966-1967, il va remporter 12 des 16 courses de coupe du monde, se classant logiquement en tête du classement général de 1967. C'est alors que vinrent les jeux olympiques de Grenoble de 1968, où la France peut se vanter de posséder une équipe possédant de grands noms du ski. Pourtant, le principal espoir se nomme Jean-Claude Killy. A 24 ans, il représente la force de la France dans les trois épreuves de ski alpin, sa technique incomparable lui permettant d'y exceller. Au meilleur de sa forme, il s'élance, de cette manière si particulière à l'époque, et qui aujourd'hui a quasiment force d'obligation pour les skieurs qui ne font ainsi que recopier le grand skieur : le champion se lance penché en avant en poussant avec force sur ses bâtons. Grâce à cette technique de départ rapide et à son talent incomparable, il arrive en tête de la descente, devant son coéquipier Guy Périllat. Trois jours plus tard, il décroche la médaille d'or au slalom géant, avant d'accrocher la victoire dans le slalom qui, pour la première fois, s'organisait en deux manches. Il gagne la première, pour terminer second de la deuxième. L'autrichien Karl Schranz s'impose dans la seconde manche. En effet, celui-ci peut recommencer une deuxième descente de la deuxième manche après avoir terminé derrière le champion français, pour une justification incongrue : un homme aurait traversé la piste devant lui. Il réitére donc sa course et termine premier du slalom. Pourtant, pour le plus grand bonheur du clan français, il est ensuite disqualifié par le jury, laissant ainsi sa place de premier à Jean-Claude Killy. Le champion olympique français devint ainsi le deuxième à réussir à un tel triplé, ce qui lui valut le titre de plus grand skieur du siècle en 1999, et de « champion des champions français » en 1967 et 1968. Après une telle razzia de médailles dans toutes les épreuves de ski, il décida de stopper très tôt sa carrière de ski, un an plu tard. Poussé par le plaisir de la vitesse, il se lança (comme Luc Alphand aujourd'hui) dans les sports automobiles, et notamment dans des épreuves telles que le Paris-Dakar et les 24h du Mans. Puis il se tourna vers le monde des affaires, y réussissant tout autant : sa société de vêtements de sports « Veleda-Killy » réussit donc à merveille. Jean Claude Killy n'oublie pas pour autant sa passion première : de 1974 à 1994, il sera membre de la fédération internationale de ski, et fut l'un des artisans des jeux olympiques d'Albertville en 1992 en co-présidant le comité d'organisation. Président de la société « Amaury Sport Organisation » qui gère notamment le Tour de France et le Paris-Dakar et membre important du CIO, l'immense skieur a obtenu la légion d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. En grande figure du sport français à la retraite, il vit actuellement, veuf mais père de trois enfants, dans la confédération Suisse, où il s'est installé en 1969.

Date de création : 25/10/2006 22:49
Contributions de Sylvain
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jean-Claude Killy
Jean-Claude Killy


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le nouveau prêt à taux zéro pour financer votre projet immo



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Région Limousin en France John Legend, c'est qui ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Sport (3783 sites)
  Rubrique > Station de ski France (98 sites)
  Rubrique > Sport de glisse (32 sites)


[Retour au guide Aquadesign]