envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire  Auto / Moto


Niki Lauda : un champion de Formule 1 gestionnaire et passionné



Niki Lauda est né le 22 février 1949 à Vienne en Autriche. Il vivra une enfance heureuse dans une famille de la haute bourgeoisie autrichienne. Pourtant le jeune homme entrera bien vite en conflit avec sa famille : sa passion naissante pour les sports automobiles ne plaît pas. Il débute
sa carrière en 1968, abandonnant sa famille qui n'acceptera jamais les choix de Niki. Apparaissant sur les circuits comme un bourgeois sans avenir, venu tout juste chercher des sensations fortes, il construit sa différence en n'engageant pas les fortunes familiales. En bon gestionnaire, comme si sa carrière automobile n'était qu'une Entreprise à gérer, il va agir en entrepreneur, empruntant des sommes rondelettes aux banques autrichiennes, qui, évidemment, ne sont pas en reste devant un client d'une telle famille. Il commence par des courses en côte où il connaît plusieurs succès prometteurs, puis passe rapidement en formule V pour enchaîner sur la formule F3 en 1970. Cela ne lui plait guère et Niki Lauda effectue quelques courses en Inter série sur une toute nouvelle Porsche. Pourtant, il se lance en 1971 dans le championnat de F2, achetant à grand frais une place dans l'écurie March. Il disputera d'ailleurs avec cette équipe son premier grand prix de F1. En 1972, l'écurie, séduite malgré les résultats mitigés du pilote, lui propose un contrat en F1 pour la saison entière. Malgré les coûts plus qu'importants, Niki Lauda n'hésite pas et emprunte à tour de bras pour se faire son nid dans la F1. Sa saison sera calamiteuse, la voiture étant un échec complet. Pourtant, même surendetté, il n'abandonne pas et signe un contrat pour la saison de 1973 avec l'écurie BRM. Son premier coup d'éclat se manifeste au grand prix de Monaco. Il passe grâce à cette performance au statut de véritable pilote : il n'aura plus à payer pour concourir et son ardoise importante est effacée. En 1974, Ferrari l'embauche. Une saison très bien entamée n'aboutira pas au titre, au contraire de la saison 1975, qui consacrera Niki Lauda comme champion du monde de Formule 1, grâce notamment à la très performante Ferrari 312 T. Une bonne reprise en 1976 lui laisse déjà présager un doublé, mais tout bascule le 1er août 1976 sur le tracé du Nurburgring : il subit un accident d'une rare violence. Percuté par des bolides lancés à pleines vitesses, gravement brûlé par les flammes de sa voiture, asphyxié par les fumées acres et toxiques de l'essence en feu : on demande déjà à un prêtre de venir faire les derniers sacrements. Pourtant, contre toute attente, il est au départ du grand prix d'Italie six semaines plus tard. Il n'arrivera pourtant pas à s'imposer, laissant son ami et concurrent hors pair James Hunt sur sa Mclaren devenir champion. Les relations avec l'équipe Ferrari sont au plus mal. Niki Lauda signe pourtant un ultime contrat, et remportera un deuxième titre de champion du monde, tout en abandonnant l'écurie deux courses avant la fin du championnat ! Il signe avec l'écurie Brabham Alfa Romeo pour deux saisons qui seront à demi teintes. Sans motivation ni grands résultats, il abandonne la F1 en 1979 pour s'adonner à la compagnie aérienne qu'il a créée : Lauda Air. Il revient sur le devant de la scène en 1981 en tant que commentateur, alors que sa compagnie Lauda Air est au bord du gouffre financier. En 1982, il signe un contrat avec l'écurie Mclaren et se retrouve pilote. Il s'impose dès le quatrième grand prix, faisant taire les rumeurs malsaines qui lui imputent le fait de n'être sur les circuits que pour d'uniques buts financiers. Après deux saisons en demi-teinte, il s'impose en 1984 pour un troisième titre de champion du monde avec une Mclaren très performante, devant son collègue Alain Prost. Il quitte définitivement la compétition après la saison ratée de 1985, pour se consacrer à sa compagnie qui se relève difficilement. En 1992, il retrouve la Scuderia Ferrari, mais en tant que consultant. Il se retrouve en 2000 à la tête de l'écurie Jaguar Racing, qu'il quittera l'année suivante. Cet immense champion de F1, que l'on n'hésite pas à classer juste après les champions comme Senna, Fangio ou Prost s'est aujourd'hui lancé dans la création une nouvelle Compagnie aérienne. Il est actuellement le sixième meilleur pilote de F1 de tous les temps par son nombre de victoire, s'imposant cependant premier pour sa génération.

Date de création : 30/10/2006 15:38
Contributions de Sylvain
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Niki Lauda
Niki Lauda


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Automobile, concept car, covoiturage : en 1 mot la voiture.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Razorlight c'est qui ? Argenta banque, une bancassurance pour les familles au Benelux


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Automobile (2478 sites)
  Rubrique > Blog sport (47 sites)
  Rubrique > Sports automobiles (40 sites)
  Rubrique > Actualités Automobile (33 sites)
  Rubrique > Formule 1 (11 sites)


[Retour au guide Aquadesign]