envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Ville de Dijon, la capitale de la Bourgogne



Tout le monde connaît Dijon, tout au moins de nom. Située dans le département de la Côte d'Or, dans la région Bourgogne, cette grande ville compte aujourd'hui plus de 150 000 habitants au milieu d'une agglomération de 237 000 âmes. « Divio » s'est développée à l'époque gallo-romaine entre
des terres cultivées et la plaine de la Saône le long de la voie romaine Agrippa. Divio n'était à l'époque guère plus qu'un lieu de transit de marchandises. Le coeur de la cité qui s'est peu à peu entourée de remparts (le castrum), date donc du IIIe siècle après J-C. Une seule tour en subsiste dont on peut encore voir des vestiges rue Charrue (n°11 et 15). N'étant pas un lieu stratégique, Dijon n'est guère touchée par les invasions barbares et normandes. Elle se développe petit à petit mais malheureusement, la ville est complètement détruite par un gigantesque incendie le 28 juin 1137. Entièrement rebâtie quelques années plus tard, Dijon s'équipe d'une enceinte beaucoup plus grande et adopte une physionomie particulière avec ses maisons à pans de bois (allez donc faire un tour autour de Notre-Dame !). Les abbayes sont désormais incorporées à la nouvelle agglomération. Elle devient la capitale du duché de Bourgogne et connaît la prospérité. Carrefour routier, elle abrite de nombreuses auberges mais l'activité demeure rurale avec notamment, de nombreux viticulteurs. C'est une ville de passage et commerçante. Un maire y est élu chaque année. Les cloches de Notre-Dame sonnent régulièrement lors des grands événements. Durant les siècles qui suivent, les ducs Valois transforment l'hôtel ducal en palais tandis que les grands bourgeois se font bâtir des résidences telles l'hôtel Chambellan, l'hôtel Morel, rue des Forges. Au XVe siècle, Dijon commence à être un enjeu de taille lors de la montée en puissance de la Bourgogne. Périodiquement, des compagnies de brigands dévastent la Bourgogne et s'attaquent à Dijon à tel point qu'un traité doit même être signé avec eux. Cependant, la ville est joyeuse et animée, les artisans sont nombreux. Le son des cloches rythme la vie quotidienne, d'ailleurs on surnomme Dijon « la cité aux cent clochers ». La rue des Forges devient le Centre commercial de la ville. D'ailleurs la draperie se développe beaucoup et les artisans et commerçants fontt souvent fortune. Charles le Téméraire est l'ennemi juré de Louis XI. Sa mort en 1477 va interrompre l'évolution de la ville car Louis XI va annexer le duché en y faisant construire un château (place Grangier). Dijon reste quand même capitale de la Bourgogne où siège un parlement. Aux XVII et XVIIIe siècles, c'est le gouverneur qui dirige la province au nom du roi. C'est alors le règne de la famille des Condé en Bourgogne qui représente la région auprès de la Cour. C'est plutôt l'intendant nommé par le roi qui dirige effectivement la province. Il séjourne habituellement dans l'abbaye de Saint-Bénigne puis à l'hôtel de Lantenay. L'activité commerciale est croissante surtout dans la viticulture avec les célèbres vins de Bourgogne. En 1722, une université de droit s'installe à Dijon et à la veille de la révolution, Dijon compte environ 20000 habitants. La ville continue sa progression ensuite avec l'exploitation du charbon et du fer au Creusot. Dijon est toujours un lieu de transit important avec le canal de Bourgogne et les voies ferrées vers Paris et Lyon en 1844. Lors de la guerre de 1870, la ville se défend avec courage contre les Prussiens. La « Place du 30 octobre » est ainsi nommée en hommage aux combattants. Occupée lors de la 2me guerre mondiale, Dijon sera libérée le 11 septembre 1944. Aujourd'hui, Dijon est toujours un carrefour routier et ferroviaire important. Elle est classée ville d'art et d'histoire car de nombreux monuments historiques peuvent encore être admirés. Le centre ville est particulièrement agréable avec ses maisons très anciennes et ses hôtels particuliers. On peut vous conseiller de visiter le Palais des ducs et des Etats de Bourgogne, la cathédrale Saint-Bénigne qui date du XIVe siècle et qui abrite dans une annexe le musée archéologique. N'oubliez pas non plus l'église Notre Dame du XIIIe siècle dont la particularité est d'abriter une Vierge Noire. A voir également le musée des beaux-arts de Dijon et une particularité : le musée de la vie bourguignonne. Mais Dijon, c'est aussi la gastronomie (à visiter le musée de la moutarde). Chaque année a lieu une foire internationale et gastronomique. Evidemment, on ne peut pas parler de Dijon sans parler de vin, de crème de cassis, de Kir, ni de moutarde. D'autres plats délicieux viennent de la capitale de la Bourgogne comme les escargots, le boeuf bourguignon, la fondue bourguignonne. Alors, n'hésitez pas à visiter cette jolie région et sa capitale. Pour tout renseignement : http://www.dijon.fr ou http://www.dijon-tourism.com

Date de création : 08/11/2006 16:44
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Comment composer un plateau de fromages



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Comment devenir serrurier ? Difficultés financières : que faire ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Office de Tourisme (223 sites)
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Vin de Bourgogne (72 sites)
  Rubrique > Hotel Dijon (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]