envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Giuseppe Verdi, un compositeur italien d'opéras admirés de tous



Verdi, Giuseppe Verdi, fut un compositeur d'opéra d'envergure. Ses oeuvres, de son vivant comme aujourd'hui, ont toujours eu beaucoup de popularité. Comme son patronyme le laisse suggérer, Giuseppe Verdi est d'origine italienne. Il est né en octobre 1813 et mort en janvier 1901. Très jeune, il manifeste des dons innés et impressionnants pour la compréhension de la musique et la
maîtrise des instruments. Ses modestes parents commerçants, dont il est le fils unique, le confient à un professeur qui va lui enseigner les bases. Mais à neuf ans, il maîtrise déjà l'orgue de l'église du village, pour laquelle il joue et reçoit un petit salaire. Son père met alors Giuseppe en études chez un musicien amateur d'un village voisin, où il suit une formation intensive. Mais le talent de l'adolescent fait impression. Giuseppe Verdi conçoit à cette époque ses premières compositions. Il part étudier à Milan mais le conservatoire le refuse... à cause de ses dix-huit ans : il est trop âgé ! Il est donc mis sous la protection de Vincenzo Lavigna chef d'orchestre de la Scala. Le génie musicien revient à Bussetto, sa ville natale dans laquelle son athéisme lui vaut le refus des notables de lui donner le poste d'organiste. Il prend néanmoins le poste de professeur de l'école de musique qu'on lui propose et pour épouse, la fille de son premier maître... C'est aussi à cette époque, vers 23 ans, qu'il compose son premier opéra et d'autres oeuvres. Le couple déménage à Milan en 1838 : quand « Oberto », son premier opéra, est représenté à la Scala, c'est un triomphe ! Mais au bonheur succède le malheur : ses deux premiers enfants meurent, suivis de sa femme en 1840. il terminait « Un Giorno di Regno ». Comble de tout, quand celui-ci est représenté, c'est un fiasco. Giuseppe Verdi retourne dans son village d'enfance et rédige, sur l'insistance de ses proches, son célèbre opéra sur la vie de l'empereur Nabuchodonosor : « Nabuco » à Milan, est un véritable succès. Verdi devient dès lors une figure emblématique de la région. L'inspiration revient au sculpteur de sons et il dépeint plusieurs opéras sur fond patriotique, désirant ardemment une réunification de la Péninsule dorée. En 1847, Giuseppe Verdi crée son opéra reprenant « MacBeth » de Shakespeare. La victoire est une nouvelle fois de plus au rendez-vous et l'oeuvre le consacre comme l'un des grands artistes de la musique italienne. Malade des nerfs et plein de mal-être, l'Italien perfectionniste devient bourru, vivant loin de tous, enfermé dans son village de Bussetto et cela malgré sa renommée grandissante qui déborde sur l'Europe entière. « L'ours » comme on le surnomme, décide pourtant de quitter sa terre natale pour s'en aller vivre à Paris, avec Giuseppina Strepponi, ancienne chanteuse lyrique qui l'adoucira et qu'il a rencontré quelques temps auparavant. Il compose et fait jouer dès lors une série d'opéras à succès, parmi lesquels sa célèbre trilogie « Rigoletto-Il Trovatore-El Traviata », qui sera pourtant conspuée en Italie. Il ira jusqu'en Russie en 1862, faire jouer « La Forza del destino ». Mais désormais, Paris le retient et il compose pour le seul Opéra de la capitale. Giuseppe Verdi s'en lasse toutefois et il cesse la collaboration pour faire tout à fait autre chose : s'occuper d'agriculture, de retour « chez lui ». En 1871 il est appelé au Caire où se trouve tout le gratin mondain de l'époque, car l'on souhaite un opéra de lui pour célébrer l'inauguration du Canal du Suez : c'est « Aïda », composition d'ampleur internationale qui finit de l'asseoir face au monde entier. Seul Richard Wagner possède alors sa stature. Il redouble d'efforts pour un « Requiem » en l'hommage de l'écrivain décédé Manzoni. Il devient inutile d'en conter le succès... Il est déjà âgé quand il compose « Otello » et « Falstaff », autres opéras populaires. Sa femme meurt en 1897 et lui qui paraissait vigoureux décline soudain. A Milan, à 88 ans, Giuseppe Verdi meurt des suites d'une hémorragie cérébrale. Le deuil est national. Amoureux de la mélodie et du lyrisme, Verdi, exigent, associa ces qualités à celle de la puissance du drame en opéra, soutenu par des choeurs flamboyants, pour en faire des oeuvres totales et frappantes.

Date de création : 10/11/2006 15:17
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Giuseppe Verdi
Giuseppe Verdi


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Une plante capricieuse : l'hibiscus



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 01/10/2007 à 15:54:05, gg a écrit :

Giuseppe Verdi est un des maitres dans son domaine.



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ahmed Sefrioui, l'amoureux de Fès - un pionnier de la littérature marocaine d'expression française D'Alger à Marseille : Le Corbusier, une empreinte qui ne laisse pas indifférent


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > Compositeurs (88 sites)
  Rubrique > Musique Classique (72 sites)


[Retour au guide Aquadesign]