envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Livres


Oscar Wilde, l'écrivain Irlandais de génie mort dans la misère



L'immense et talentueux irlandais Oscar Wilde a imprégné à jamais la littérature mondiale, malgré un passage sur terre bien court : il vécut seulement 46 ans. Oscar Wilde est la contraction de Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde. Oscar est né en octobre 1854 à Dublin et est mort à Paris de ce qui semblerait être une méningite
foudroyante. Oscar Wilde fut un écrivain majeur du XIXème siècle et un intellectuel remarquablement critique et éclairé. Son père, un chirurgien à la notoriété internationale, était le chevalier Sir William Robert Wills Wilde, tandis que sa mère était la poétesse Jane Franscesa Elgee, une femme ardemment nationaliste et défenseur de la séparation entre le Royaume-Uni et l'Irlande. Ses parents déteindront sur lui de leur forte personnalité et Oscar Wilde en possédera une semblable. Le plus jeune de la famille développe très rapidement une intelligence aiguë et des dons pour l'écriture. Après des premières années d'école en Irlande, ses parents l'envoient à Oxford, à Magdalen College, où, de 1874 à 1878, il brille de par son intelligence et ses résultats. Il doit alors défendre également la personnalité qu'il dégage, allant jusqu'à jouer des poings pour faire entendre sa raison. En effet, Oscar Wilde est un esthète dans l'âme. Il aime particulièrement les belles choses, les habits originaux et possède un goût estimé pour le raffinement et la discussion. Hors du commun, Oscar Wilde fait tâche... et s'en moque. En avance sur son temps, il a les cheveux longs. A Oxford, il se passionne pour les cours de John Ruskin, un des fondateurs de la philosophie de l'esthétisme. L'esthétisme selon Wilde défend l'idée que l'art se doit de n'être seulement qu'art, c'est-à-dire de ne rien être que beau. Faire de l'art pour l'art, faire de l'art quelque chose de beau. Avant de revenir à Dublin, le romancier en herbe reçoit le Newdigate Prize, pour un poème sur Ravenne. Plein de gloire, il revient donc à la maison et peu après, Oscar Wilde s'amourache d'une belle Irlandaise qui finit par se marier à Bram Stoker, le célèbre père de « Dracula ». Oscar quitte tout et part vivre à Paris. Dans la capitale française, il écrit en 1883 les pièces de théâtre « La Duchesse de Padoue » et « Véra ou les Nihilistes ». Il rencontre pendant cette année-là les plus grands écrivains français du XIXème siècle. Oscar Wilde rentre alors, mais à Londres. L'Angleterre est séduit par ce bel homme élégant, subtil et raffiné, qu'elle finit par adorer quand il publie une série de « Poèmes » en 1881. Mais il ne reste pas en place. En 1882, il fait le tour des Etats-Unis afin de défendre sa théorie de l'esthétisme et donne plus de deux cents conférences sur ce sujet. Deux ans plus tard, il épouse une femme qui l'admire, Constance Lloyd, qui lui donne deux fils. Toutefois, ses appétits et attirances homosexuelles se révèlent et Oscar Wilde tombe amoureux d'un homme cette fois-ci : Robert Ross. Pendant ce temps, il produit une série de contes et de nouvelles qui lui assurent des revenus avant de sortir son chef-d'oeuvre : « Le Portrait de Dorian Gray ». L'histoire de ce roman philosophique et fantastique est celle de Dorian Gray, un éphèbe à la Beauté superbe qu'un peintre, Basil Hallward immortalise en un magnifique portrait. Dorian Gray souhaite dès lors que le portrait vieillisse et non plus lui : le roman se termine tragiquement... Oscar Wilde signe là une oeuvre profonde sur la psychologie de l'apparence et d'une grande intelligence en matière de philosophie de l'esthétisme. Le livre choque autant qu'il séduit. Un best-seller pour son époque. La renommée de Wilde est internationale. En 1891, le romancier provoque sa chute. Lui et Lord Alfred Douglas de Queensbury s'éprennent follement l'un de l'autre et affichent ouvertement leur liaison. Le père de ce dernier enrage et provoque plusieurs fois Oscar Wilde. S'ensuivent un scandale et un procès. Oscar Wilde le perd et est enfermé deux ans dans diverses prisons. Il perd tout ce qu'il possède et seul Robert Ross vient lui rendre visite. A sa sortie en 1897 il retourne à Paris, où même ses amis ne parviennent pas à le sortir de sa déchéance. Il meurt dans la misère la plus totale... Une grande perte pour l'humanité.

Date de création : 12/11/2006 00:12
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Oscar Wilde
Oscar Wilde


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

A votre avis à quoi sert la chambre du commerce ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Anne Geddes, la photographe australienne des bambins Un acteur français de toutes les scènes : Lambert Wilson


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Livres (635 sites)
  Rubrique > Editeur (96 sites)
  Rubrique > Littérature (90 sites)
  Rubrique > Écrivain (15 sites)


[Retour au guide Aquadesign]