envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Jean d'Ormesson, un Académicien optimiste et romancier



Jean d'Ormesson est un écrivain très prolifique, doublé d'un conteur accompli. Il est également chroniqueur et journaliste et fut un Haut fonctionnaire. Il fait encore partie aujourd'hui des « Immortels », succédant en 1973 à Jules Romains décédé l'année d'avant – les « Immortels » sont les membres du cercle fermé des Académiciens.
Né en juin 1925, Jean Lefebvre d'Ormesson, fils de l'ambassadeur André d'Ormesson (proche du Front Populaire), est issu d'une famille bourgeoise et aristocratique composée de hauts fonctionnaires de l'Etat, dont plusieurs anciens ambassadeurs. Il possède lui-même le titre de « Comte d'Ormesson ». Jean d'Ormesson vécut une enfance plus que privilégiée et dans le respect des traditions. Suivant son père dans ses pérégrinations, l'écrivain a ainsi vécu en Bavière les premières heures du nazisme. Puis il partit pour la capitale de la Roumanie et enfin Rio de Janeiro au Brésil. Rentré en 1943 dans la capitale française, Jean d'Ormesson se met à étudier les lettres classiques, l'Histoire et la philosophie – ses thèmes de prédilection. Le jeune homme entre ensuite à l'Ecole Normale Supérieure où, en élève brillant qu'il est, il décroche l'agrégation en philosophie. Descartes, Alain, Kant, Marx et Hegel le frappent foncièrement. Mais « Jean d'O » comme on le surnomme, suit la voie de ses prédécesseurs et embrasse la fonction publique : en 1950, il est nommé secrétaire général adjoint (puis président en 1992) du Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines pour l'UNESCO. Pendant ce temps, entre 1974 et 1977, Jean d'Ormesson devient également directeur du magazine Le Figaro, dans lequel l'écrivain publie des chroniques chaque dimanche. Malgré ces emplois du temps chargés, l'Académie Française le consacre en 1973, deux ans après que cette même institution l'ait honoré une première fois de son Grand Prix pour son livre « La Gloire de l'Empire », un ouvrage pastiche et imaginaire des récits historiques classiques brossant sous forme de chronique la guerre d'Alexis contre les barbares. Jean d'Ormesson avait débuté auparavant sa carrière de romancier en 1956 avec « L'Amour est un plaisir » - qui n'a pas le succès attendu. Il devra attendre sa venue chez les Académiciens pour être reconnu comme écrivain. C'est toujours à l'Académie Française qu'il propose qu'y soit nommée, pour la première fois dans son histoire, une femme, Marguerite Yourcenar, qui sera finalement accueillie. En 1974 il rédige et publie « Au Plaisir de Dieu », une fresque sociale comme en produisirent les auteurs du XIXème siècle, C'est l'histoire d'une famille d'aristocrates que l'on suit pendant une soixantaine d'années au travers des différentes guerres d'Europe... L'oeuvre sera adaptée à la Télévision en 1977. Ses nombreux livres sont d'une douceur qui font sa marque de fabrique, d'une nostalgie passéiste, d'une candeur d'optimiste. Il fait également passer son expérience de la vie dans les trames de ses histoires ainsi que quelques réflexions philosophiques, mais toujours avec humilité.

Date de création : 12/11/2006 00:54
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jean d
Jean d'Ormesson


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

A votre avis à quoi sert la chambre du commerce ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Amélie Nothomb : la romancière belge qui détonne ! Lady Diana, icône royale, brisée sur l'autel de la médiatisation de l'aristocratie britannique


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Littérature (90 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]