envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Livres


Charles Dickens, une gloire de la littérature anglo-saxonne



Charles Dickens est un écrivain britannique du XIXème siècle dont la notoriété n'est plus à faire. Les aventures de David Copperfield ou celles d'Oliver Twist connurent un succès considérable dès leur sortie et de nombreuses adaptations théâtrales ou cinématographiques en furent faite. Qui n'a donc jamais entendu parler de ces deux
oeuvres majeures ? Outre ces classiques, Charles Dickens a rédigé un nombre impressionnant d'ouvrages tout au long de sa carrière, bien qu'il soit mort assez vite. Charles Dickens est né en Angleterre, à Porthsmouth en février 1812 et est décédé à Gadshill en juin 1870. Son enfance dans la misère l'inspirèrent fortement pour son Oeuvre. En effet, son père, John Dickens, un comptable travaillant pour la Marine, avait une vie négligée et paresseuse. Contrairement aux exigences que réclame la fonction de comptable, John Dickens était tout l'inverse de retour sous le toit familial. Abandonnant les comptes de la famille, il lui fit connaître de gros revers de fortune et ne fournissait pas beaucoup d'attention à ses proches. John Dickens fut mis en prison pour dettes, la famille fut dépouillée de ses effets et Charles Dickens dut arrêter l'école... pour s'en aller travailler dans une fabrique de cirage à chaussures. Le petit Charles sortira traumatisé de cette époque. Il découvre comme la vie est difficile et peut être terne. Le futur conteur à succès en gardera une rancoeur pour la justice, asociale, la nostalgie de l'enfance perdue, une obsession pour la faim et la pauvreté. John Dickens rachète ses dettes avec un héritage inattendu et sa pension de retraite et envoie Charles à l'école durant deux ou trois ans (personne n'est d'accord sur ce point). Puis Charles Dickens en sort pour entrer comme clerc d'avoué dans un cabinet juridique : le jeune homme devient un maître de la sténographie. Changeant d'employeur, il devient pigiste pour divers journaux parlementaires, recueillant les dires des Lords à la Chambre des Communes. Cela le lance dans le journalisme. Il devient « Boz » et écrit des contes et dessine des scènes populaires dans les journaux, contes et esquisses que Charles Dickens recueille dès 1833 pour les faire paraître en deux volumes en 1836. Il épouse ensuite Catherine Hogarth, fille de l'un des collaborateurs. Puis Charles Dickens connaît ses premiers succès littéraires avec ses « Aventures de Mr. Pickwick », qui paraissent de 1836 à 1837 sous forme d'épisode mensuel ou hebdomadaire – toute l'oeuvre de Dickens sera publiée sous ce format avant d'être reliée. Ces aventures hilarantes donnent à Charles Dickens une renommée certaine au travers de tout l'empire britannique. Mais l'auteur n'en reste pas là et continue avec l'inévitable « Oliver Twist » de 1837 à 1838. Oliver Twist devient le chouchou de l'empire. Pauvre, maltraité et orphelin, le héros fuit à Londres où il est embrigadé par une bande de voyous qui ne connaissent que la ruse et la force... Charles Dickens se consacre alors entièrement à l'écriture et aux voyages tout en engrangeant les pennies. En 1842, il rentre horrifié d'un séjour aux Etats-Unis où l'esclavage est commun. Puis le pourvoyeur de prose continue avec d'autres personnages comme Nicholas Nickeby, Martin Chuzzlewit et Barnaby Rudge. Charles Dickens fonde en janvier 1846 le journal Daily News, qui existe encore aujourd'hui. Mais c'est sans aucun doute « David Copperfield » qui remporte, en 1849-1850, la palme sur tous et prend une place considérable dans l'oeuvre de Charles Dickens. Le romancier y met tout et notamment, beaucoup de sa propre histoire. Sa foule de lecteurs est charmée. Il jouit d'une popularité titanesque. L'infatigable et perfectionniste Charles Dickens continuera ses écrits sans jamais perdre en audience. L'auteur se transforma en acteur et joua dans plusieurs pièces de théâtre, fit des lectures publiques et donna des conférences dans le monde entier et mourra, surmené, d'un accident vasculaire cérébral. Il est finalement inhumé dans l'abbaye de Wesminster - un hommage suprême pour ce pilier de la littérature du XIXème siècle.

Date de création : 13/11/2006 19:51
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Charles Dickens
Charles Dickens


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Bob Marley,le dieu du reggae



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le chat Munchkin « Tout mignon et court sur pattes ! » Federico Garcia Lorca : un héros pour le monde hispanique


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Livres (635 sites)
  Rubrique > Littérature (90 sites)
  Rubrique > Écrivain (15 sites)


[Retour au guide Aquadesign]