envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Web Enfant


La série « Stargate SG-1 », une porte ouverte sur la science-fiction à la télévision



Voilà certainement l'une des plus grandes réussites en matière de série télévisée de type science-fiction. « Stargate SG-1 » fait partie de ces séries « cultes » dont le nombre de fans au travers le monde impressionne. « Stargate » en anglais signifie la Porte des Etoiles : en effet, l'originalité de cette série américaine, créée par Brad Wright et Jonathan Glassner, tient en ce
concept d'une porte spatio-temporelle que l'équipe de soldats, que l'on suit tout au long des épisodes, franchit pour vivre des aventures fantastiques. La série « Stargate SG-1 » vient tout bonnement d'un film réalisé par l'Allemand Roland Emmerich (Independance Day, Godzilla, The Patriot, Le Jour d'Après...) , qui a tourné le blockbuster « Stargate (la Porte des Etoiles) » en 1994. Le synopsis de ce film est simple : en 1928, un groupe d'archéologues découvre en Egypte, près de la pyramide de Gizeh, un anneau de pierre et de métal de grande taille : grand comme la porte d'une cité. C'est la fameuse porte des étoiles, qui ouvrirait sur d'autres planètes... Bien des années plus tard, en 1994, un jeune égyptologue, Daniel Jackson, est mandaté par l'armée de l'air américaine (l'U.S Air Force) pour découvrir comment fonctionne cet anneau si particulier, qu'elle a ramené dans ses laboratoires. Rapidement il découvre son fonctionnement. Le colonel Jack O'Neill (l'acteur Kurt Russell) le prend alors avec lui et son commando. L'équipée se retrouve sur Abydos, où des esclaves de l'Egypte ancienne sont sous la coupe d'un tyran Râ, un extraterrestre Goaould se faisant passer pour le dieu solaire. Râ avait été chassé de l'Egypte avec ses esclaves... et la Porte, la « Stargate », avait été scellée derrière lui. Le commando parvient héroïquement à tuer le méchant et à délivrer le peuple, puis revient sur terre... laissant l'égyptologue vivre là et étudier ce peuple. C'est sur cette idée qu'est par la suite créée la série « Stargate SG-1 » qui cumule dix ans d'existence et 205 épisodes depuis sa première diffusion le 27 septembre 1997 – un fait suffisamment rare dans le monde des séries télévisées – et qui vient juste de se terminer pour le plus grand désespoir de ses admirateurs. « Stargate SG-1 » fut la plus longue série de science-fiction jamais produite. La série débute un an après le film. Le colonel Jack O'Neill est alors à la retraite. Mais les Goaoulds franchissent soudain la Porte des Etoiles, située au centre de commandement. Les Marines les repoussent évidemment. On demande alors à O'Neill de retourner sur Abydos observer les opérations des extraterrestres. Mais ils n'y sont plus : O'Neill rentre avec l'archéologue Daniel Jackson qui apprend à tous qu'il existe des milliers de portes donnant sur autant d'autres univers... De plus il revient avec de vieilles coordonnées des Portes mais qu'ils recalculent. La mission de l'équipe du SG-1 devient donc de combattre les Goaoulds et de les éliminer sur tous les mondes où les Marines pourront les trouver. Les extraterrestres en question voguent de planètes en planètes et y soumettent avec plus ou moins de succès les habitants en se faisant passer pour des dieux inspirés des mythologies terriennes. Lors d'une de leurs premières missions, le SG-1 est capturé mais délivré par un rebelle Goaould, Tealk, qui intègre l'équipe ensuite. Cette originalité du concept va ainsi permettre aux scénaristes de fabriquer des décors nouveaux et originaux dans lesquels évolueront les héros et de compliquer les intrigues. Et de fidéliser les téléspectateurs. Par ailleurs, le colonel O'Neill est campé par le célèbre acteur Richard Dean Anderson, qui co-produit et qui a auparavant joué de 1985 à 1992 l'incroyable personnage de « McGyver », un super bricoleur sachant fabriquer un explosif avec une ficelle et du carton. Deux spin-offs (séries dérivées) de « Stargate SG-1 » ont vu le jour : « Stargate : Infinity » en 2002 et « Stargate : Atlantis » en 2004.

Date de création : 14/11/2006 20:40
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Stargate SG-1
Stargate SG-1


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Calcul des calories, pas facile...



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
« Angel » : une série qui dégomme et qui doit beaucoup à Buffy ! Roger Federer, le « petit Suisse » sur la plus haute marche !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Série télé (40 sites)
  Rubrique > Blog séries télé (26 sites)
  Rubrique > Programmes télé (24 sites)
  Rubrique > Annuaires des médias (9 sites)


[Retour au guide Aquadesign]