envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Henri Salvador : jazz, rires, blues et maladie d’amour…



Henri Gabriel Salvador naît en Guyane un 18 juillet 1917. A l'âge de sept ans, ses parents décident de rejoindre la France métropolitaine : le jeune Henri y découvre Paris... Bientôt, Louis Armstrong et Duke Ellington
croiseront son chemin : le jazz l'envoûte et l'envie de devenir musicien lui viendra vite. Pourtant, Henri Salvador n'a pas commencé sa carrière comme musicien : dans les années trente, il arpente les rues, les boulevards, les terrasses de cafés comme humoriste. Il y joue du violon, de la trompette, et quand son père lui offre sa première guitare, c'est la révélation ! Sans véritable formation de musicien, il apprend un peu plus chaque jour avec une facilité déconcertante... Dès ses seize ans, un cabaret l'embauche comme humoriste et musicien : il y fait un véritable succès, son public l'adore. Quand éclate la guerre, Henri Salvador a vingt ans et il doit s'engager. Il doit attendre 1941 pour rejoindre la zone libre : commence alors un périple qui le mènera à Marseille, à Nice, en passant par l'Espagne. Pour finir, il rencontre par hasard Ray Ventura qui le repère alors qu'il jouait dans un orchestre de jazz : celui-ci l'emmène à Rio pour qu'il joue avec lui. Ray Ventura avait eu du flair : le jeune Salvador fait un malheur au Brésil. Bientôt, il y signe un contrat, et il concurrence en 1942 les stars américaines de l'époque devant un public américain conquis. La guerre finie, Henri Salvador retourne à Paris. Il y monte son premier orchestre, qui attire tout de suite le Tout- Paris de l'époque. Il sort en 1947 son premier titre «Maladie d'Amour». En 1949, il rencontre Jacqueline, sa future femme et imprésario... Il retourne aux Etats- Unis en octobre 56 pour faire de la Télévision avec le présentateur- vedette de l'année, Ed Sullivan : les américains apprécieront bien vite le duo, Henri Salvador excellant en homme de scène.... Il est bientôt appelé «Fire Ball», littéralement «Boule de Feu» ! De retour en France, il compose un grand nombre de titres avec Boris Vian, avec lequel il avait déjà collaboré auparavant. Il écrit avec lui sous le pseudonyme de «Henri Cording» des titres tantôt blues, avec par exemple «Blouse du dentiste», ou tantôt rock, avec «Rock and roll mops», ou parfois biguine antillaise avec «Faut rigoler». Henri Salvador se retrouve bien seul quand Boris Vian quitte prématurément le monde des hommes en 1959. Il ne se laisse pas pour autant abattre, et remonte sur scène rapidement : la "success story" continue... Sous le label «Rigolo»,il sort en 1964 plusieurs tubes, dont «Zorro est arrivé», puis plus tard «Syracuse , ou encore «Le Travail c'est la santé»... Il s'associe en 1971 avec les studios Walt Disney pour lancer la chanson «Les Aristochats», directement inspirée du dessin animé. Son épouse décède bientôt et Henri Salvador se remarie en 1986... En 1987, la Société des auteurs- compositeurs lui décerne le «Grand Prix de l'humour»., et le président français Francois Mitterand le nomme quelques mois plus tard "Chevalier de la légion d'honneur". En 1992, Henri Salvador renoue avec sa passion de toujours : le jazz. Il donne ainsi de nombreux récitals dans des clubs de jazz à Paris, comme un retour sur un passé lointain, celui de ses débuts. Il enregistre en 1994 à New York "Monsieur Henri", album plutôt blues... L'année 2006 voit sortir l'album "Révérence", comme un dernier adieu à la scène : Henri Salvador a alors 89 ans, et chante devant un public énorme (le Président Jaques Chirac se déplacera pour l'occasion) avec la voix de ses 20 ans, armé de sa légendaire bonne humeur... Henri Salvador est décédé, le 13 février 2008, à l'âge de 90 ans, Henri Salvador, inépuisable, le chanteur au rire tonitruant, s'en est allé. Il avait fait ses adieux à la scène au Palais des Congrès à Paris, en décembre 2007. Ce vétéran de la chanson française avait composé et interprété d'innombrables succès populaires. Henri Salavador est maintenant parti "faire rire les anges"...

Date de création : 20/11/2006 23:10
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Henri Salvador
Henri Salvador


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La gravure sur bois, une pratique très ancienne.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Allard : une marque  reconnue et disparu Invicta : la marque britannique ressuscitée


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > Variété française (209 sites)
  Rubrique > Musique enfants (17 sites)


[Retour au guide Aquadesign]