envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Le scandale de la Tour de Nesle



Ne voilà-t-il pas que des princesses royales sont accusées d'adultère sous le règne de Philippe Le Bel, catholique s'il en est. À cette époque, on ne plaisantait pas avec la fidélité des épouses... Les maris, quant à eux, pouvant faire à leur guise. Il faut dire que Philippe Le Bel était très pieux et était resté chaste après la mort de son épouse Jeanne de Navarre, mort survenue neuf ans
plus tôt. Philippe Le Bel avait quatre enfants : Isabelle avait été mariée de force, comme c'était la coutume, à un Anglais pitoyable et homosexuel. Les trois autres étaient des fils, Louis, Philippe et Charles. Eux aussi furent mariés à des princesses de sang royal, comme le voulait la coutume. Louis avait épousé la belle Marguerite de Bourgogne, Philippe, la jeune Jeanne d'Artois, Charles la timide Blanche d'Artois. Les trois jeunes femmes étaient gaies et cultivées, contrastant avec l'austérité de la cour de Philippe Le Bel et leurs époux étaient bien ennuyeux. Marguerite et Blanche voulaient vivre tout simplement. Elles prirent pour amants deux preux chevaliers, beaux comme des diables : les frères d'Aunay, Gauthier et Philippe de leurs prénoms. Elles retrouvaient ainsi leurs amants, sous le couvert de la jeune Jeanne. Isabelle, la soeur mal mariée à un Anglais fit découvrir le pot aux roses. Philippe le Bel mena une enquête... Il était vérité que Marguerite et Blanche étaient infidèles aux princes et Jeanne leur complice. C'en fut trop pour Philippe Le Bel, déjà bien en difficulté avec l'histoire des Templiers. Marguerite et Blanche furent arrêtées, jugées, tondues, mal vêtues et conduites en prison au Château Gaillard. Marguerite subit de mauvais traitements, logeant dans une cellule ouverte aux quatre vents. Empoisonnée ? Étranglée ? Morte de froid ? On ne sait pas mais elle mourut en 1314. Blanche survécut, après être passée dans un cachot, et devint religieuse en Normandie. Quant à Jeanne, elle fut mise sous surveillance à Dourdan, pardonnée et remise en liberté. Elle regagna sa place auprès de son époux Philippe V. Les deux chevaliers d'Aunay furent jugés coupables d'avoir été les amants des belles-filles du roi dans la tour de Nesle. Ils furent torturés, comme c'était la coutume à l'époque, avouèrent et furent condamnés pour crime de lèse majesté. En place publique, on les dépeça vivants, leur sexe fut lancé aux chiens. Écartelés, ils furent décapités et leurs corps traînés. Ils finirent pendus par les aisselles, les restes de leurs corps étant dispersés. Aucun descendant mâle ne sortira de ces sordides histoires, ni de la part des amants, ni de la part des maris. La loi salique mettra sur le trône un Valois, une branche cousine des Capétiens avec le roi Philippe VI. Ce fut aussi la dernière fois qu'une aussi banale histoire de moeurs fut à l'origine d'un tel bouleversement.

Date de création : 26/11/2006 18:12
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


la Tour de Nesle
la Tour de Nesle


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Tous les jeunes devraient pratiquer un sport !



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Affiche ou affiches de quand datent-elles ? La Turquie et l‘Europe peuvent-elles vivre ensemble ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire médiévale (25 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]