envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Web pratique


José Bové : biographie



José Bové (Joseph de son prénom) est né le 11 juin 1953 à Talence en Gironde. Il est qualifié sans étiquette Politique. Il est issu d'une famille aisée et versée dans les sciences (père : directeur régional de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) ainsi
que membre de l'Académie des sciences. Mère : professeur de sciences naturelles. Frères ingénieur et informaticien). Bilingue anglais, il est exclu d'un lycée d'Athis-Mons en 1968. Ses parents mutés à Bordeaux, il reste à Paris et obtient son Bac. Pacifiste, il milite contre la guerre du Viêt-Nam. Il est inscrit en classe préparatoire aux grandes écoles ainsi qu'à la faculté de Toulouse un peu plus tard. En 1973, lors d'un voyage en Inde, il rencontre la communauté de Lanza del Vasto qui prône la philosophie de « non-violence active ». José Bové refuse le service militaire et le statut d'objecteur de conscience car réfractaire aux idées religieuses. Il se réfugie chez des agriculteurs dans les Pyrénées et participe en 1973 à la manifestation du Larzac contre l'extension du camp militaire. Il se marie avec Alice Monier et s'installe avec son épouse et sa fille dans le Larzac en 1976 en tant qu'éleveur de moutons. Toujours déterminé, il investit le camp militaire et subtilise des documents prouvant la vente de terrains par des agriculteurs. Il est condamné pour activités antimilitaristes à une peine de prison avec sursis. Il poursuit ses activités revendicatives jusqu'à l'annulation du projet Larzac par François Mitterrand en 1981. Les terrains réquisitionnés sont rendus à la location. Dès 1978, le couple fonde un centre cantonal des jeunes agriculteurs. En 1981, il poursuit son action militante en créant le Syndicat des Paysans-Travailleurs de l'Aveyron. Huit ans plus tard, il fonde avec d'autres la Confédération paysanne et il en est nommé secrétaire national. Ce nouveau syndicat de gauche s'oppose à l'industrie agro-alimentaire et veut changer l'agriculture dans le respect des personnes et de l'environnement. Manifestations et actions se multiplient ainsi qu'une coopération étroite avec les petits producteurs notamment à Roquefort (syndicat des producteurs de lait de brebis). En 1995, il fait partie de l'opération Greenpeace contre les essais nucléaires repris par Jacques Chirac. José Bové défend également les Tahitiens et particulièrement les Kanaks. Le 12 août 1999, avec ses partisans, il démonte un McDonald's à Millau, à visage découvert, la police étant alertée par les manifestants eux-mêmes. Il est arrêté mais est désormais connu du grand-public. Cette fois, il passe par la case prison. Ce démontage avait lieu dans un contexte particulier puisqu'il s'agissait d'une protestation contre l'embargo américain contre les fromages de Roquefort, cette surtaxe pour les produits français, étant consécutive au refus européen d'importer de la viande bovine des Etats-Unis. À sa sortie de prison, il poursuit son action en 1999 en manifestant à Seattle contre le sommet de l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce). En janvier 2001, c'est la première action anti - OGM au Brésil contre la société Monsanto et il attire ainsi l'attention de l'opinion publique sur ce nouveau type de culture. Il participe aux manifestations alter mondialistes de Gênes. L'année suivante, en mars 2002, il est invité par des paysans palestiniens pour une commémoration (le jour de la terre) dans le cadre de la Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien. La mission est attaquée par l'armée israélienne et rejoint alors Ramallah, ville assiégée. José Bové rencontre Arafat mais il est arrêté par l'armée israélienne et expulsé. Ses préférences palestiniennes dans le conflit israélo-palestinien sont clairement affichées. José Bové est connu également pour l'arrachage de champs d'essai d'OGM ou de plants de riz transgénique (en Inde par exemple). Ses actions étant illégales, il est régulièrement arrêté et mis en détention, sa plus lourde condamnation aura lieu en 2003 avec 10 mois d'emprisonnement. José Bové se sépare de la Confédération paysanne. À noter également qu'il a aidé à créer l'association ATTAC. Il continue parallèlement ses activités syndicales internationales comme au Brésil en 2004 ou ses missions de solidarité comme en Bolivie pour soutenir un militant colombien emprisonné. Sporadiquement, il reprend toujours ses actions de « faucheurs volontaires d'OGM » en compagnie parfois de personnalités. Toujours pour protester contre l'OMC, il se rend en Corée du Sud en 2004, il manifeste également contre le grand prix de F1 en 2005 et se positionne pour le « Non » à la Constitution européenne. José Bové n'exclut pas de se présenter aux élections présidentielles de 2007 mais préfèrerait, selon ses discours, une entente des forces d'extrême-gauche et des partis écologistes afin de peser dans la balance.

Date de création : 27/11/2006 15:36
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


José Bové
José Bové


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le bouquet de mariée, les fleurs de l'amour.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 6 commentaires pour cet article :
Le 02/02/2007 à 14:27:54, Gaetan a écrit :

Je réagis peut être un peu tard mais pour avoir vu aujourd'hui même José Bové parler en anglais à Bill Gates avec un accent monstrueux et presque des difficultés à s'exprimer j'aimerais bien savoir d'ou vient l'information selon laquelle il est bilingue (ou alors je ne doit pas avoir la bonne définition de ce mot).
Le 02/02/2007 à 15:02:59, catherine a écrit :

C'est sans doute que dans bon nombre de CV, de nombreuses personnes se déclarent bilingues. Tout le monde sait que les Français sont nuls en langues vivantes, ce qui est très dommage. ;-)
Le 06/02/2007 à 21:11:43, antoine a écrit :

J'ai vécu 6 ans en Nouvelle-Zélande, San Francisco et Londres, donc je pense être bilingue. Et je me permets de penser que José Bové a un bon accent anglais. Par ailleurs, "je ne dois" prend un "s" et pas un "t", apprenez à écrire le français avant de critiquer l'anglais des autres ! (la paille dans l'oeil du voisin ...)
Le 15/03/2007 à 14:33:35, greg a écrit :

Peut-être que M Bové a quelques difficultés dans la langue de Shakespeare, mais "je dois" s'écrit toujours avec un s et non un t en français... Bonne journée.
Le 21/03/2007 à 06:10:27, Noumea a écrit :

Dire qu'il défend les Tahitiens et particulièrement les Kanak (intransitif) c'est une grosse bourde, en effet les tahitiens sont polynesiens et vivent en Polynesie Française alors que les Kanak sont mélanesiens et vivent en Nouvelle Calédonie, ce n'est pas tout à fait pareil, de plus Mr Bove défend surtout son vieux copain de lutte du Larzac dans les années 70, à savoir le syndicaliste indépendantiste Louis Kotra Uregei, dont les actes n'ont rien à envier à ceux de Mr Bove
Le 02/12/2007 à 11:51:28, Bongga a écrit :

Je suis un peu surpris des réactions précédentes car le problème n'est pas sur la forme mais sur le fond ,en particulier sur la qualité douteuse et incontournable de cette nourriture actuelle et future que l’on nous impose sur fond de profits . C’est regrettable pour nous , mais avantageux pour d'autres , ceux là même qui nous qui nous veulent du bien !. C'est un point de vue comme un autre , qui rejoint un discernement comme celui de José Bové . Un José Bové , qui entre parenthèse , s’en fout complètement de savoir le matin en les comptant , si sa brebis nouveau née , se trimballe avec un thé, des œufs , ou un « s » !



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Peluche, ours, nounours pour les tous petits Prêt à Porter Jules : vêtements, maroquinerie, accessoires de mode pour homme !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Blog politique (54 sites)
  Rubrique > Politique (26 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]