envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Mode


Christian Lacroix: créateur baroque aux oeuvres incontournables!



Né en à Arles en 1951, Lacroix s'installe à Paris en 1971 pour étudier à la Sorbonne et à l'école du Louvre, envisageant alors de devenir conservateur de musée. Il se lance finalement dans la mode, d'abord chez Hermès, puis chez Guy Paulin et Jean Patou, avant de créer sa propre maison de couture à Paris, avec le
soutien financier de Bernard Arnault, PDG de l'empire du luxe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy SA). Depuis Courrèges en 1965, personne n'avait ouvert de maison de haute couture à Paris .Ses créations singulières, baroques, plaisent. Sa première collection fait l'effet d'un électrochoc sur l'ensemble de la haute couture parisienne. Lacroix emprunte les tournures, les noeuds, les corsets présents dans les tableaux des peintres du XVIIIe siècle et les mélange aux volants, plumes, et franges des danseuses de Cancan et de Flamenco. Si les couleurs de la Camargue, l'Espagne, l'Italie et les traditions gitanes font sont inspiration, le créateur se nourrit aussi beaucoup de la mode anglaise pour la coupe de ses modèles. Le créateur qui a remis le rococo au goût du jour jongle avec la pureté des formes et l'exacerbation des imprimés. Il déclare : « Personnellement, j'ai toujours oscillé entre la pureté structurale et l'extase ornementale ». Celui qui s'affirme comme un esprit original, passionné par l'Histoire du costume et des folklores du monde, parvient à capter l'objectif puis à éblouir la presse américaine. ELLE le célèbre pendant un an, véritable état de grâce durant lequel il mettra Paris et Madison Avenue (Manhattan) aux couleurs de la Provence, des corridas, des belles arlésiennes... La jupe «boule» de Lacroix, sorte de ballon en taffetas ou en satin froncé, réinvente la robe de bal de la fin du XXe siècle. Une collection de prêt-à porter Christian Lacroix sort en 1988, mettant les mélanges insensés de styles caractéristiques au créateur à la portée d'un plus vaste public. En 1994 naît la collection Bazar, complémentaire des autres lignes mais zappant plus que jamais avec les folklores et les époques. C'est une collection qui ose tous les jeux de proportions, de longueurs, de matières... La maille domine, ouvragée minutieusement; les motifs décoratifs multi-culturels s'accordent entre eux, les formes sont celles du quotidien des villes, simples. Non pas créée spécifiquement pour les «juniors» (20-25ans), mais inspirée par eux, la collection allie paradoxalement conformisme et radicalisme, tendances liées à cet âge. Christian Lacroix y propose un moyen de compléter de façon originale sa garde robe, avec des prix plus ou moins accessibles et la fantaisie comme signature. En 1995, il s'ouvre à d'autres horizons de la création en créant une ligne de linge de maison, draps et éponges suivie en 1998 d'une ligne de porcelaine, d'orfèvrerie et de cristal. En 2000, il est responsable de la signalétique de l'exposition La Beauté en Avignon. La même année, il habille les voitures du TGV Méditerranée. L'année suivante, il dessine le timbre de Saint-Valentin pour La Poste. En 2002, il est nommé directeur de la création de la maison florentine Emilio Pucci, connue pour ses imprimés. Doué d'une vaste connaissance de l'Histoire du théâtre et de l'opéra, le couturier a aussi dessiné les costumes de nombreuses grosses productions telles que «Les enfants du paradis», «La gaieté parisienne», Carmen, Shéhérazade...ainsi que les corsets ornés de bijoux portés par Madonna lors de sa tournée «Reinvention tour» de 2004... Ses activités de création continuent ensuite à se diversifier avec le lancement d'une première collection masculine, suivie d'une série d'uniformes pour air france, d'illustrations du Petit Larousse... Plus récemment, confirmant ses talents de "designer", cet artiste polyvalent décore un hôtel parisien et, après le franc succès de l'habillage du TGV méditerranée, il réitère l'opération avec le TGV, évènement qui fut très médiatisé. Mais en 2005, suite à un désaccord sur la stratégie commerciale entre Bernard Arnault et Christian Lacroix lui-même, un nouveau chapitre de l'histoire du créateur s'est ouvert quand le groupe a vendu la griffe à un poids lourd du «duty-free» américain, le groupe falic. On se souviendra toutefois de la marque pour son fondateur et son incomparable façon de brasser les styles, les tendances et les ethnies.

Date de création : 28/11/2006 23:23
Contributions de Marie Dorst
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Christian Lacroix
Christian Lacroix


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le feng shui, ou comment vivre en harmonie.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 08/01/2008 à 18:03:24, ¤¤¤¤¤¤¤¤ a écrit :

Salut, j'aime bien Christian Lacroix, ses collections sont pas mal du tout. J'ai entendu dire qu'il avait dessiné des trucs pour des marques bien connues.



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Qu’est-ce que la souffrance morale ? Comment l’expliquer ? Jerry Lewis : le comique "roi du crazy"


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Mode (2896 sites)
  Rubrique > Createurs de mode (167 sites)
  Rubrique > Mannequins (50 sites)
  Rubrique > Haute couture (21 sites)


[Retour au guide Aquadesign]