envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Jerry Lewis : le comique "roi du crazy"



Né le 16 mars 1926 à Newark dans le New Jersey aux Etats-Unis, Jerry Lewis abandonna bien vite ses études pour se vouer à la vie de la scène. Peu étonnant pour le fils d'un artiste de cabaret et d'une musicienne. A 15ans déjà, il se produit sur
scène avec un numéro très prometteur pour une jeune comique : le « Record Act ». A l'âge de 20ans, une rencontre va changer le cours de sa vie : sur la scène d'un club d'Atlanta city, il rencontre Dean Martin. Le rassemblement de ses deux jeunes talents en herbe va donner naissance à l'un des plus grands couples du monde comique. Jerry Lewis s'occupera du rôle de l'idiot aux grimaces et pitreries inoubliables, tandis que Dean Martin campera l'homme sensuel et charmeur. Le duo est né et marche vers un immense succès. Fort de leur renommée gagnée en Amérique, il tourne presque naturellement leur premier film en 1949 : « My Friend Irma » suivi en 1950 de la suite « My Friend Irma Goes To West ». Remarquables et remarqués dans la tenue de ces seconds rôles, ils tournent en 1951 leur premier films en tant que personnages principaux : « Le Soldat Récalcitrant ». S'enchaîne alors de nombreux films toujours basés sur le duo antagoniste : le charmeur suivi de près par un insupportable pitre. Le public est ravi et les films sont de grands succès malgré des critiques plutôt défavorables. Malheureusement, comme beaucoup, l'ambition et le succès sont la cause d'une séparation qui prendra effet après un dernier film : « Un Vrai Cinglé de Cinéma » en 1956. Alors que Dean Martin s'essaie à la chanson et au registre plus classique aux cotés de pointures du Cinéma comme Frank Sinatra, Jerry Lewis lui continue dans son registre : le « slapstick », ce style de comédie burlesque, mis en avant par Buster Keaton, où le gag visuel par le biais de grimaces loufoques est primordial. Remportant un franc succès grâce à ces rôles dans « Le Délinquant Involontaire » ou « Trois Bébés sur les Bras », la Paramount lui fait signé en 1959 un contrat d'exclusivité record de 10 millions de dollars pour 14 films et 7 ans de bons et loyaux service, auxquels s'ajoutent 60% des bénéfices. Il réalise son premier film, « Le Dingue Du Palace », film muet qui donne la part belle à ses gags visuels. En 1963, et grâce à son « Docteur Jerry et Mister Love » il atteint l'apogée de sa gloire. Pourtant hués par les critiques américains, il rencontre un immense succès en France où on le dit meilleur que Chaplin ou Keaton. Pourtant, son aura va diminuer à partir du milieu des années soixante avec un enchaînement d'échecs au box-office. Le grand acteur-comique va sombrer dans une « traversée du désert ». En effet, les années 70 sont pour lui synonyme de désastre, puis de disparition totale du grand écran. Il revient finalement en 1979 avec un film intitulé « Au boulot...Jerry ! » qui est un franc succès à la surprise générale. Pourtant son retour magistral est entaché par un état de santé fragile. Jerry Lewis ne s'affichera plus que dans quelques rôles mineurs mais remarqués. Il jouera ainsi pour Martin Scorsese et aux coté de Robert De Niro dans « La Valse des Pantins » Le succès n'est malheureusement pas à la hauteur des critiques pour une fois généreux avec l'acteur, et il s'exile pour un temps en France où il jouera notamment avec Michel Blanc. Il n'apparaît plus aujourd'hui que dans de petits rôles pourtant très remarqués comme dans ses dernières performances en date dans les films « Arizona Dream » et « Les Drôles de Blackpool ». Il a sorti tout récemment un livre autobiographique surtout centré sur la grande amitié qui l'a lié avec Dean Martin décédé le 25 décembre 1995. Aujourd'hui, à l'âge de 80 ans, il monte toujours sur scène, notamment pour des séminaires vantant l'automotivation. Il projette en outre d'adapter « Docteur Jerry et Mister Love » en comédie musicale pour Broadway. Inspiré par Charlie Chaplin ou Laurel et Hardy, Jerry Lewis apparaît aujourd'hui comme le modèle de quelques grands comédiens actuels comme Robin Williams ou Jim Carrey.

Date de création : 28/11/2006 23:40
Contributions de Sylvain
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jerry Lewis
Jerry Lewis


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le feng shui, ou comment vivre en harmonie.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Christian Lacroix: créateur baroque aux oeuvres incontournables! Le phénomène Calvin Klein


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Blog cinéma (44 sites)
  Rubrique > Acteurs (30 sites)
  Rubrique > Films américains (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]