envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Services


Etre bénévole au sein d’une action caritative : un engagement citoyen et responsable



On recense aujourd'hui près de dix millions de bénévoles en France qui s'investissent dans une action caritative au sein de 880 000 associations selon le CREDOC. Pour autant, et loin des stéréotypes, le champ d'action des actions caritatives est plutôt large : insertion, humanitaire,
sport.... Etre bénévole, c'est consentir librement à une action qui ne sera pas rémunérée. Le bénévolat dans le cadre d'une action caritative fait l'objet d'une forme de contrat de confiance, un contrat moral, qui implique le nécessaire respect des règles établies par l'association, des structures, d'un règlement intérieur, et qui nécessite évidemment une certaine disponibilité : s'engager c'est bien, tenir son engagement c'est mieux ! C'est ainsi d'une certaine manière se plier à une certaine rigueur, proche du milieu de l'entreprise...Car le bénévolat dans une action caritative est un véritable don de soi... Il n'existe pourtant pas de véritable cadre légal qui pose le statut du bénévole : tout au plus est-il couramment admis que le bénévole aide à une action sans contrepartie financière. Il peut éventuellement percevoir une indemnisation pour les frais qu'il a engagé pour le compte de l'association qui soutient l'action caritative, mais ne peut en aucun cas être un salarié, au risque de tomber sous le joug de l'article L324-10 du Code du Travail qui réprime sévèrement le salariat déguisé... Celui qui se lance dans une action caritative doit donc pouvoir subvenir à ses besoins : cela pose évidemment le problème de la crainte d'une diminution du bénévolat....C'est pourquoi on parle de plus en plus de « volontariat », à mi chemin entre le salarié et le bénévole, et qui permet à ceux qui ne peuvent subvenir à leur besoins de toucher une indemnité qui leur permet de survivre : c'est de plus en plus souvent le cas. Or là aussi un problème se pose : comment les comptabiliser ? Pas de chômage mais 60% de la population active « volontaire » ? Avec l'appellation « volontaire », une nouvelle catégorie de personnes semble émerger dans l'action caritative, celle de sous- salariés d'association... Or pourtant ces personnes ne bénéficient pas de la protection accordée aux salariés, notamment en terme de protection sociale. Car de plus en plus, notamment au sein d'associations de très grande taille, qui touchent un public de plus en plus sensible (intervention et ravitaillement en Pays en guerre, suivi de jeunes délinquants...), donnent des responsabilités toujours plus importantes à leurs volontaires, souvent plus qu'ils n'en auraient eu dans le milieu de l'Entreprise... Idem, ces bénévoles prennent plus facilement de risques, mais sans que l'association ne puisse les prendre en charge financièrement en cas d'accident par exemple... L'aspect « don de soi » est peut-être là ! On pourra toujours dire qu'on ne déplace pas des montagnes sans bobos... Pour autant, au-delà de ces considérations juridiques et finalement terre-à-terre, être bénévole au sein d'une action caritative, c'est aussi donner un sens à sa vie, et avoir la satisfaction d'avoir participé à faire un peu de bien autour de soi : l'argent n'achètera jamais cette sensation de plénitude, de bien-être, voire d'accomplissement. Ainsi, si vous vous découvrez l'âme d'un bénévole, que l'action caritative vous intéresse, que vous ne vous voyez plus vivre sans avoir les pieds dans l'humanitaire, il ne vous reste plus qu'à vous adresser à un Centre du Volontariat le plus proche de chez vous. Ces centres proposent un véritable entretien personnalisé pour trouver la branche qui vous va le mieux, et vous fournira toutes les informations que vous souhaitez, et vous orientera vers les associations qui seraient intéressées par vos compétences. Sinon, vous pouvez bien sûr vous adresser à la Mairie de votre commune, à la Maison des associations, ou au Centre d'information- jeunesse. On réclame souvent de l'aide au pas de votre porte sans que vous le sachiez, il est souvent malheureusement inutile d'aller chercher bien loin ...

Date de création : 29/11/2006 17:29
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


bénévole
bénévole


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les vies antérieures et la réincarnation : que croire ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 11/01/2007 à 14:44:10, aerg a écrit :

J'ai été bénévole au secours populaire français et ai trouvé cette expérience très enrichissante. Les restos du coeur ont en revanche très mauvaise réputation.



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Déposer les statuts de sa SARL et en obtenir plus tard une copie aux greffes…. Livraisons à domicile de plats de restaurateurs à Lille et Lyon


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Services (4567 sites)
  Rubrique > Web pratique (2364 sites)
  Rubrique > Loisirs (2284 sites)
  Rubrique > Aide aux personnes agees (103 sites)
  Rubrique > Solidarité (18 sites)


[Retour au guide Aquadesign]