envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Jane Birkin, une Anglaise attachée à son pays d'adoption



Jane Birkin est-elle séparable de son maître et amant Serge Gainsbourg, le génie de la musique décédé ? Cette britannique française d'adoption a comme chacun sait, vécut une idylle avec « l'homme à la tête de chou ». Jane Birkin, néanmoins, en a vécu trois, qui lui ont à chaque fois données une fille. En effet, la photographe
Kate Barry, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon sont les trois charmantes demoiselles qu'a mises au monde la chanteuse née elle, le 14 décembre 1946 à Londres... Jane Birkin va donc bientôt fêter ses soixante ans ! Jane Birkin vient d'une famille pour le moins hétéroclite : son père David, mort en 1991 (quelques jours après Serge Gainsbourg) et ancien militaire de la Royal Navy, qui aida les résistants français pendant la seconde guerre mondiale; sa mère Judy Campbell, une actrice elle aussi décédée, en juin 2004. Jane Birkin a un frère qui fait également du cinéma et qui se nomme Andrew ainsi qu'une soeur prénommée Linda. Aujourd'hui on connaît bien Jane Birkin pour ses chansons, mais l'Anglaise filiforme fut d'abord une actrice, ce qu'elle n'a par ailleurs jamais cessé d'être. Jane Birkin suit la voie de sa mère assez jeune pour son époque. En 1965 elle se retrouve à dix-sept sur les planches de la comédie musicale « Passion Flower hotel » écrite par le compositeur de cinéma John Barry, un artiste de renommée internationale. Celui-ci a signé les bandes originales les plus connues de « James Bond », ainsi que celles d' « Amicalement vôtre » (la série des dandys interprétés par Roger Moore et Tony Curtis) et d' « Out of Africa » et « Danse avec les Loups », entre autres. Jane et John (de treize ans son aîné) tombent vite amoureux, se marient puis naît Kate dans la foulée, en 1967. Cette année-là Jane Birkin fait sensation dans « Blow Up » de Michelangelo Antonioni, un film jouant sur le rapport réalité/ fiction, qui crée une polémique mais remporte la Palme d'Or à Cannes. Sa carrière démarre donc fort et sa vie sentimentale va être bouleversée quand Jane Birkin rencontre Serge Gainsbourg sur le plateau de tournage du film « Slogan », tourné par Pierre Grimblat en 1968. Jane parle à peine français et Serge Gainsbourg est fou de rage : l'auteur-compositeur-interprète vient juste de rompre violemment avec l'actrice Brigitte Bardot. L'histoire est connue : lui la malmène, elle pleure. Et leur histoire d'amour commence ainsi ! Gainsbourg la prend sous son aile et lui écrira des chansons mythiques, qui la propulseront également sur les scènes musicales. Elle chante donc sur l'album « Jane Birkin & Serge Gainsbourg », un disque qui se vendra à un million d'exemplaire à l'époque (un record en 1969 !). Les tubes « Je t'aime moi non plus » et « 69... Année érotique » font le tour de France et de la francophonie. La chanteuse est immédiatement reconnaissable avec son accent caractéristique et son phrasé doux et à peine audible. Jane Birkin divorce de John Barry, emménage avec Serge Gainsbourg et leur amour durera dix ans. Charlotte naît en 1971 et en 1973, Jane Birkin sort son premier album solo « Di Doo Dah », qui ne rencontre pas le succès des suivants ! Même après leur séparation en 1981, le musicien lui écrira cinq autres albums : « Lolita Go Home » en 1975, « Ex-Fan des sixties » en 1978, « Baby Alone in Babylone » en 1983 (disque d'or), « Lost Song » en 1987 et « amour des Feintes » en 1990. Jane Birkin poursuit donc son aventure cinématographique et participe au tragique « Chemins de Katmandou » d'André Cayatte (musique de Gainsbourg) ainsi qu'aux succès des comédies du cinéaste Claude Zidi « La Moutarde me monte au nez » (1974) et « La course à l'échalote » (1975). Serge Gainsbourg réalise le film « Je t'aime moi non plus » en 1976 où ils jouent tous deux et créent un scandale. Jane Birkin qui quitte le chanteur (bouleversé) rencontre le réalisateur Jacques Doillon sur le tournage de son film « La fille prodigue ». Jane Birkin devient une actrice au registre dramatique et surtout... devient de nouveau amoureuse de Jacques Doillon. Cela lui vaut la reconnaissance du monde du cinéma français, elle n'est pas qu'une « actrice fluette et sans rien dans la tête » qu'elle incarnait dans les rôles passés. Depuis 1980, le couple vit ensemble et ils se sont mariés. Ils auront Lou en 1982 (celle-ci a un fils, Marlowe). En 1985, Jane Birkin monte pour la première fois sur une scène de théâtre, ce qui la convainc de faire des concerts en 1987... Depuis, Jane Birkin enchaîne albums, tournées et films !

Date de création : 30/11/2006 18:11
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jane Birkin
Jane Birkin


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le concours Lepine et les inventions, c'est quoi ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Arlette Laguiller : biographie La Colombie, un paradis naturel devenu un enfer


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]