envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Humour


Le stand-up : l’humoriste dans l’arène, le public comme support



Le stand up apparaît à la fin du XXème siècle aux Etats-Unis.... Le stand up , littéralement « se tenir debout » est en fait un genre original de spectacle de comédie type « one man show », où l'humoriste est devant son public, de manière typiquement informelle. Le texte ne paraît pas préparé, l'humoriste est plutôt naturel, et raconte des histoires drôles sans interruption. Le
spectacle, dans son entier, paraît totalement improvisé, le texte aussi. Ce n'est qu'à moitié vrai : si le texte n'est jamais su par coeur dans le « stand up », il est en fait extrêmement travaillé, toute la difficulté résidant dans le fait que l'humoriste doit faire corps avec son public, et tenir compte de la « température » de la salle, s'adapter à son public, et être à l'affût de ses moindres réactions pour éviter le « flop », la hantise de l'humoriste en situation de stand up...C'est pourquoi le texte est adapté de manière à laisser une marge suffisante d'improvisation pour l'humoriste, pour qu'il puisse suivre les attentes du public, mais aussi un minimum vu et revu pour s'assurer un filet de sécurité en cas de public spécialement réticent...Ainsi, pendant le spectacle, l'humoriste est quasiment comme le gladiateur des arènes : seul face au lion féroce qu'est le public. Son succès dépend largement de ses talents, notamment en matière de spontanéité, mais aussi de sa capacité à ne pas perdre pied face à un « bide », faire face à un raté, et savoir y réagir promptement sans être déstabilisé. La technique du stand up, assez récente en France ou du moins peu représentée car ne correspondant pas vraiment au style d'humour des français à ses débuts, a été récemment revisitée par Jamel Debbouze, notamment dans sa « Jamel Comedy Club », sur Canal Plus... Le stand up est remis au goût du jour dans sa technique la plus pure : quatre candidats, cinq minutes d'audience, une scène dépouillée de tout décor, un micro sans-fil, un public chauffé à blanc. On est loin des sketches de Muriel Robin ou de Pierre Palmade ! Pourtant, on remarque que la différence avec un banal one man show à l'anglo saxonne ne saute pas aux yeux... A la différence près que le rapport avec le public est frontal dans ce type de stand up : il s'instaure rapidement un lien inexplicable, quasi magique entre le spectateur et le comique : l'interactivité va de soin, elle est presque naturelle. Dès lors tout est possible pour faire rire : la grand- mère du premier rang qui toussote, le bébé qui pleure : le public devient matière pour l'humoriste....et le public adore, car sans cesse stimulé ! Les sujets s'enchaînent avec une aisance incroyable chez l'humoriste, toujours décontracté et à l'affût de tout ce qui pourrait enrichir son texte minutieusement préparé : la parole devient un flot constant, une avalanche de mots qui coule sans cesse sur les spectateurs. L'improvisation peut alors s'immiscer à tout moment dans le monologue du comique. Dans le stand up, tout tourne autour de l'humoriste, qui devient le pivot central : plus d'effet de décors, de burlesque... Certain, en rapprochant la naissance du stand up aux Etats-Unis, y voient le reflet d'une société de plus en plus individualiste, autocentrée sur elle-même : l'humoriste, en tant qu'individu, se livre entièrement, et tout est centré sur sa personne... Pourtant, quand le stand up apparaît après- guerre aux Etats-Unis, il était surtout pour les tenanciers de bars ou de cabarets un moyen efficace de remplir les salles avec des comiques peu connus, mais dont le débit de parole avait l'avantage d'amuser le public, sans coût de décors ou de mise en scène. Le public français a pendant longtemps été réfractaire à ce genre de spectacle, qui ne s'insérait pas dans la culture de « l'humour français », voire de la culture franco- latine en général... En effet, la France n'a que très peu la culture anglo-saxonne de se lever pour parler, où chacun prend individuellement la parole... Mais la résistance, si elle aura été ferme au début du stand up, n'a pas durée longtemps : aujourd'hui, 90% des humoristes français ont adopté ce mode d'humour, plus proche des réalités sociales et des attentes du public... Et d'ailleurs, les spectateurs sont conquis !

Date de création : 30/11/2006 23:16
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


stand-up
stand-up


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Quand vacances riment avec amis



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 06/09/2007 à 17:36:00, gorg a écrit :

le stand up est probablement la discipline la plus difficile dans le domaine de la comédie.



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
La Slovaquie, un pays à la nature sauvage, à découvrir d'urgence ! Harley Davidson : la merveilleuse histoire d’une moto de légende


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Humour (414 sites)
  Rubrique > Humoristes (17 sites)


[Retour au guide Aquadesign]