envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


La Roumanie : un sombre passé dépassé par un regard vers l'avenir



La Roumanie va adhérer le 1er janvier 2007 à l'Union Européenne, avec sa voisine la Bulgarie, après avoir signé son traité d'adhésion à Luxembourg le 25 avril 2005. L'entrée est tardive et polémique ; la grande et difficile histoire de la Roumanie pouvant facilement expliquer cela. En
effet, après une période féodale marquée par les guerres et la misère, le peuple roumain a vécu, jusqu'en 1887, sous la férule des ottomans, ce peuple arabe qui a réussi à faire tremblé les grands pays occidentaux. L'indépendance est ainsi gagnée le 9 mai 1887, mais sa création officieuse remonte plutôt à l'unification des deux principautés de Valachie et de Moldavie marquant ainsi la création du « Vieux Royaumes » réunissant tous les peuples usant de la langue romane, peuple issue de la population de Dace conquise par les romains en 106. La fin de la Première Guerre Mondiale voit se renforcer la Roumanie qui gagne de nombreux territoires, comme la bien connue région de Transylvanie. Pourtant, la « Grande Roumanie » ne va pas durer et éclatera avec la sournoise complicité du régime de l'Allemagne nazie, de leurs voisins hongrois et de l'empire soviétique. Réduite à sa taille actuelle, la Roumanie va voir se développer en son sein et, au lendemain de la seconde guerre mondiale, l'un des pires régimes communistes. Le rideau de fer soviétique s'abat en effet sur ce pays, et l'URSS impose à sa tête Gheorghe Gheorghiu-Dej, chargé d'installer un régime dictatorial communiste. Pourtant, la dictature prend tout son sens sous le règne de son successeur et protégé : Nicolae Ceauşescu. Fervent partisan des méthodes staliniennes, il va imposer au pays un culte de la personnalité intense et une politique de « systématisation » catastrophique : destruction de villages, déplacements de population, planification de l'économie, nationalisme exacerbé, politique nataliste contraignante et mal gérée entraînant un surplus d'orphelins abandonnés, refus de la reconnaissance des populations atteintes du SIDA ... Renversé légalement en 1989, le régime communiste va pourtant perdurer à travers une classe politique issue des anciennes institutions. Aujourd'hui, la Roumanie semble sortir de la torpeur grâce à une Politique libérale approuvée par l'UE, qui débouche sur une forte croissance. Cette ouverture permet en outre de découvrir la Roumanie sous un autre angle que celui de l'image péjorative d'un pays médiévalo-communiste : une histoire riche et une géographie intéressante permet d'envisager un potentiel touristique important avec notamment le delta du Danube, les stations touristiques de montagne ou bordant la mer noire, ou, bien sûr, la région de Transylvanie et des Carpates : terre de légende avec principalement l'histoire de Dracula, tirée de la vie de Vlad Tapes, dit « l'empaleur », romancée par Bram Stoker. Une population nombreuse chiffrée à plus de 22 millions d'habitants sur une superficie de 237 499 km2 tend donc à manifester une volonté d'épanouissement. Le taux d'alphabétisation est de 97.3%, ce qui montre l'effort effectué par les autorités pour rattraper le retard accumulé durant ces dernières années. La capitale de la république de Roumanie, Bucarest, affiche en outre un dynamisme important. Malgré les nombreuses destructions du patrimoine opérées sous Ceauşescu, les investissements étrangers et le tourisme se développent. Entourée de pays appelés à progresser eux aussi, comme la Hongrie, la Bulgarie (eux aussi entrés dans l'UE) et d'autres comme la république de Moldavie ou l'Ukraine, la Roumanie affiche aussi un accès à la mer noire. A noter également : la Roumanie s'affiche comme une pays francophone. En effet, plus d'un quart de la population roumaine comprend le français. Le pays a d'ailleurs accueilli le sommet de la francophonie en 2006. Premier signataire du protocole de Kyoto, adhésion à l'OTAN en 2004 et à l'UE en 2007, ce Pays, à majorité orthodoxe, est résolument tourné vers l'avenir et l'ouverture au monde.

Date de création : 05/12/2006 19:37
Contributions de Sylvain
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Roumanie
Roumanie


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les pistes de kart "explose" à Paris



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Alessandro Nesta : l’élégance et l’efficacité d’une défense impeccable L'histoire des Jouets


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyage Europe (254 sites)
  Rubrique > Voyage Roumanie (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]