envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire  Auto / Moto


Hispano-Suiza : la marque espagnole-suisse de luxe



Le roi Alphonse XIII aimait beaucoup les Hispano-Suiza. Il en acheta une en 1908 et posséda trente autres de ces coûteuses machines fabriquées à Barcelone. Pourtant, le nom de la marque signifie “Espagnol-Suisse”. En effet, les voitures étaient dues à un génie de la
mécanique, Marc Birkigt. Né en 1878, en Suisse, fils d’un ingénieur électricien, il conçut une usine électrique et des trains électriques pour l’entrepreneur espagnol Emilio La Caudra. Quand La Caudra décida d’entrer dans le marché de l’automobile en 1904, il rendit honneur à son protégé dans la marque de sa voiture. Il fit de même dans l’insigne de la voiture. L’élément central était une roue pourvue de deux ailes, mais derrière ce motif il y avait un large cercle offrant, au-dessus de la roue, les bandes rouge-jaune-rouge du drapeau espagnol ; sous la roue se trouvait la croix blanche sur fond rouge du drapeau Suisse. Les Hispano-Suiza devinrent rapidement les voitures de luxe les plus courues d’Europe. Pour satisfaire à la demande, la compagnie ouvrit une usine à Paris en 1911 ; une voiture appelée “Espagnole-Suisse” fut aussi construite en France. En 1931, pendant la crise, l’usine satellite donna naissance à l’incroyable Type 68V12. En 1938, cependant, les deux parties d’Hispano-Suiza furent nationalisées et se concentrèrent sur la défense et l’aérospatiale. Comme celui de Rolls-Royce et de Duesenberg, l’insigne d’Hispano-Suiza est éclipsé par sa mascotte de radiateur, magnifique évocation d’une cigogne en plein vol, fixée sur la voiture par l’extrémité de ses ailes en position basse. Apparaissant pour la première fois sur le modèle H6 en 1919, c’était l’oeuvre du sculpteur François Victor Bazin, qui travailla à partir d’une ébauche en trois dimensions faite par Louis Massuger, un ingénieur d’essais de l’usine de Paris. Il en eut l’idée à l’occasion du changement de nom de la rue où se trouvait l’usine, qui devint la rue du Capitaine Guynemer, en l’honneur du courageux pilote de la Première Guerre Mondiale. L’avion de Georges Guynemer arborait une cigogne comme porte-bonheur et était propulsé par un moteur Hispano-Suiza V8. Il s’écrasa au cours d’une mission, en septembre 1917. Ce symbole de liberté équipa aussi les Hispano-Suiza construites en Espagne, en compliquant encore l’imagerie.

Date de création : 06/12/2006 17:53
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Hispano-Suiza
Hispano-Suiza


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le nouvel indice du coût à la construction



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Magasin de décoration, cela vous donne des idées Ville d'Avignon : ville culturelle cité des papes


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Auto / Moto (3922 sites)
  Rubrique > Automobile (2478 sites)
  Rubrique > concessionnaires auto (72 sites)
  Rubrique > Constructeurs (26 sites)


[Retour au guide Aquadesign]