envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Slayer, LES maîtres du Thrash Metal, les fondateurs du Heavy Metal extrême !



Slayer est pour plusieurs générations d'auditeurs et de musiciens du milieu du « metal extrême » une référence incontournable. Slayer, c'est l'un des groupes fondateurs de cette musique très énergique, agressive, dynamique, sulfureuse qu'est le Thrash Metal. Slayer, c'est un style reconnaissable entre tous, des tubes à la pelle et c'est aussi une formation solide et légendaire :
les deux guitaristes Jeff Hanneman et Kerry King, le bassiste Tom Araya et le batteur Dave Lombardo – même si celui-ci quitta ses amis pour une bonne dizaine d'années, ne revenant qu'en 2001 ! Slayer donc, c'est un nom gravé dans le metal et doré à l'or fin. Une musique qui prend à la gorge, noud les viscères et balancer les têtes chevelues ! En concert, Slayer déchaîne son public à chaque fois. Le jeu des guitaristes très synchronisé, du batteur et du chanteur rythmant donne sur scène une impression d'apocalypse sonore ! Pour preuve, il suffit de visionner le DVD « Still Reigning », où le groupe rejoue intégralement son album le plus culte aux yeux de tous leurs fans : « Reign in Blood »... Mais avant d'en arriver là, Slayer a commencé comme tout le monde. Et c'est en 1982 que le groupe de Los Angeles en Californie se forme. Ce sont Jeff Hanneman et Kerry King, deux amis du lycée qui pratiquent assidûment la guitare et écoutent beaucoup de Heavy Metal, comme celui d'Iron Maiden et de Judas Priest, qui décident de se mettre eux aussi à faire du Heavy Metal. Mais les deux jeunes hommes aiment l'énergie que dégage également la musique que font leurs autres potes d'Exodus, un groupe à l'origine véritable du Thrash Metal. En résultera des premières oeuvres influencées par le Heavy Metal : mais c'est en assistant à un concert de Metallica pendant l'été 1983 que le groupe (les guitaristes venaient de recruter Tom Araya et Dave Lombardo) comprend que le Thrash sera leur voie royale. Dès le départ, leur premier album « Show No Mercy » sorti en 1983 s'annonce plus violent que le Heavy Metal d'alors, bien qu'ils y puisent une grande part de leur inspiration. Egalement, ils s'appuient sur une imagerie choquante inspirée du satanisme. L'album fait sensation et ses titres « Evil Has No Boundaries », « Die By The Sword », « Black Magic » et « Show No Mercy » cartonnent. Les dix titres sont tous composés par les guitaristes : leur griffe est déjà là ! La voix caractéristique de Tom Araya – bien qu'elle s'assombrira les années passant – et le jeu incroyablement efficace de Dave Lombardo contribuent aussi au succès de Slayer, tant sur disque que sur scène. La formation remet donc le couvert, encore plus acharnés, en 1984, avec un petit disque nommé « Haunting the Chapel ». Slayer s'attire d'ores et déjà les foudres des catholiques pour les images véhiculées et leur violence sonore et les fans commencent déjà à grossir les rangs des « fosses » des salles de concerts. La même année sort donc un premier live « Live Undead », afin de commémorer ces premiers instants. Toujours sur les chapeaux de roues, Slayer sort en 1985 un album majeur dans sa discographie : « Hell Awaits », sept titres qui transforment tout un public sur scène ! Slayer a alors acquis le style de Thrash qu'on lui connaît bien. Mais Slayer a de l'ambition et de l'énergie à revendre. En une année ils enregistrent un nombre important de démos et en 1986 sort le disque « culte » du groupe : « Reign in Blood », un opus majeur dans l'histoire du groupe comme du Thrash Metal comme du « metal extrême ». « Reign in Blood », ce sont dix titres qui ne laissent aucun répit à l'auditeur, très rapides, très agressifs et très efficaces. Le tout ne dure même pas vingt-neuf minutes ! Ce sont aussi dix tubes historiques, tels qu' « Angel of Death » (et ses paroles polémiques sur l'Holocauste), « Necrophobic », « Jesus Saves », « Postmortem » et évidemment le titre éponyme, « Raining Blood », où un sample de pluie en début de chanson évoque la pluie d'hémoglobine... Slayer devient dès lors incontournable. On veut le groupe partout : il enchaîne les tournées mondiales. Mais Slayer ne s'arrête pas là ! Les Californiens sortent en 1988 et 1990 deux autres albums également majeurs, où ils confirment leur hégémonie sur le monde du Thrash Metal, leur style si singulier : respectivement « South of Heaven » et « Seasons in Abyss ». Deux gros pavés dans la mare. Slayer est devenu un groupe culte et adoré. Ils immortalisent cela dans un double disque live d'anthologie, en 1991, que tout amateur du genre se doit de posséder : le mythique « Decade of Agression », qui reste l'un des meilleurs live jamais produits. La grande époque se termine pourtant : Dave Lombardo, qui n'a jamais écrit de titres pour le groupe, quitte celui-ci. Le style changera alors. Malgré un « Divine Intervention » efficace en 1994, Slayer ne convainc pas, bien qu'il ait engagé un bon batteur en la personne de Paul Bostaph. S'ensuit en 1996 un album de reprises punk ayant influencées Slayer à ses débuts. Lui non plus ne fera pas l'unanimité. Ca n'est donc qu'en 1998 que Slayer nous revient avec un vrai disque, « Diabolus in Musica », qui annonce le changement d'orientation musicale du groupe : les influences Death Metal, un autre courant encore plus violent que le Thrash Metal, se font plus entendre. La musique de Slayer devient encore plus violente qu'auparavant et c'est à ce moment que le public de fans du groupe se divise, lui restant fidèle ou préférant s'arrêter au fameux double live. Sans le vouloir, le 11 septembre 2001 sort le disque qui confirme le précédent, « God Hates Us All ». C'est alors que Paul Bostaph quitte le groupe et remet ses baguettes à Dave Lombardo. Slayer sort un best-of intitulé « Soundtracks to Apocalypse » et deux DVD magnifiques avant de revenir avec un album plus séduisant et polémique nommé « Christ Illusion ». Les années sont passées, mais Slayer reste toujours le dieu du Thrash Metal. A voir absolument sur scène !

Date de création : 10/12/2006 22:19
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Prendre soin de son chat. Une bien grande mission.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 08/01/2007 à 14:09:53, radstuf a écrit :

Il ne faut pas oublier que Slayer a interprété dans le DVD "Still Reigning" la chanson Raining Blood sous une pluie de faux sang! PS: Ils étaient magistral le 7 novembre!!!



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Raymond Queneau, l’intellectuel complet auteur de « Zazie » et fondateur de l’Oulipo Arthur et les Minimoys, le film pour les enfants, réalisé par Luc Besson


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > telecharger musique (52 sites)
  Rubrique > Metal (36 sites)


[Retour au guide Aquadesign]