envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Livres


Jean-Paul Sartre : philosophe et écrivain français engagé



Jean-Paul Sartre est né à Paris le 21 juin 1905. Fils d'un père polytechnicien et d'une mère descendant d'une famille d'intellectuels, son enfance se verra marqué par un isolement volontaire, dans un monde de bourgeoisie. Son père décède assez tôt pour qu'il ne le connaisse pas véritablement. Il sera donc éduqué par son grand-père. Choyé et adoré, l'enfant s'engouffre dans le
monde de la littérature, qu'il préfère à celui de la vie en communauté. Cette enfance heureuse va être évoqué dans son livre « Les mots ». Cette période va prendre fin quand sa femme se remarie, avec un homme qu'il déteste. Le déménagement à la Rochelle et son entrée dans le monde adolescent du lycée va être mal vécu, et, malade, il va rentrer à Paris en 1921 à l'âge de 16ans. Il intègre le lycée Henry IV, où il vivra de réussite facile et de satyre continuelle avec son ami Paul Nizan. S'ensuit l'hypokhâgne et la khâgne, puis il entre à l'Ecole Normal Supérieure. Il échoue tout d'abord à son agrégation de philosophie, se considérant lui-même comme trop original. Il arrive premier à l'agrégation l'année suivante, l'année même où il rencontre Simone de Beauvoir, écrivain et philosophe engagée elle aussi, dont il fera sa compagne. Envoyé au Havre où il craint de sombrer dans le conformisme qu'il a longtemps critiqué, il se forge une réputation de professeur talentueux et proche des élèves. Il publie en 1938 son roman philosophique « La Nausée ». Un début de notoriété se forge pour Jean Paul Sartre, conforté par la publication de son recueil de nouvelles : « Le Mur ». Pourtant la seconde guerre mondiale arrive, et après une courte période calme durant la drôle de guerre, il sera fait prisonnier. Là, il apprend la vie en communauté et rejette enfin son idéal individualiste pour lui préféré un mouvement collectif. Libéré en 1941, il s'engage dans un mouvement de résistance qu'il fonde : « Socialisme et liberté ». Ce mouvement sera bref, et Sartre continuera son engagement résistant grâce à sa plume. Il publie « Les mouches » et « L'être et le Néant » en 1943, puis écrit une pièce de théâtre à grand succès : « Huit Clos » Il s'engage ensuite en tant que reporter pour le journal Combat qui est issue de la résistance, puis part aux Etats-Unis comme reporter pour Le Figaro, où il est accueilli en héros de la résistance. Son succès va alors être retentissant, jusqu'à régner en maître sur les lettres françaises pendant plus de dix ans. Il prône la notion d'existentialisme, mettant en avant la liberté individuelle, la responsabilité (« l'existence précède l'essence ») la subjectivité mais il prône aussi l'engagement. Ses idées, véhiculées par la revue Les Temps Modernes, rencontrent un écho indéniable et spectaculaire, devenant une véritable mode à suivre. Son engagement Politique va dans le même temps s'intensifier. Tenté par le communisme qu'il rejette pourtant par la faute du stalinisme, il critique la guerre d'Indochine le gaullisme et l'impérialisme américain. Le PCF va enfin le conter dans ses rangs en 1953 après que Sartre a décidé de s'investir au mépris des exactions de l'URSS, préférant le soutien communiste à l'abandon de ces idées sous peine de faits criminels. A partir des années 60, sa renommée diminue. En 1964, il refuse un prix Nobel, ce qui le rend célèbre : il refusera ainsi toute distinction, par peur de devenir une institution et de perdre ses libertés. Ses positions contre la guerre d'Algérie, pour la révolution cubaine, ou contre les exactions israéliennes restent connues, ainsi que son engagement durant Mai 68. En 1973, il crée avec d'autres le journal Libération. Pourtant, atteint de démence musculaire, il démissionnera en 1974. Sa maladie ne l'empêche pourtant pas de se manifester. Son jusqu'au-boutisme dans son engagement ira même, alors qu'il est atteint de cécité, à faire un voyage au Portugal pour féliciter la Révolution des Œillets en 1976. Sa dernière action sera de demander en 1979 au président de la République d'accueillir des réfugiés du Viêt-Nam. Il meurt le 15 avril 1980 à l'âge de 75ans. On retrouve sa tombe au cimetière du Montparnasse à Paris aux cotés de Simone de Beauvoir. L'oeuvre de Jean Paul Sartre a donc marqué son époque et il reste le modèle même de l'intellectuel engagé et polémique.

Date de création : 11/12/2006 15:16
Contributions de Sylvain
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jean-Paul Sartre
Jean-Paul Sartre


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

L'Afrique : une histoire issue de la colonisation



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les magazines Automobile : actualité sur l’automobile, guide d’achat, conseils Les luminaires, chics, classiques ou design, illuminent le quotidien


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Écrivain (15 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]