envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


La Papesse Jeanne : une femme Pape ? Mais vous n’y pensez pas cher ami !



À la mort de Léon IV, est nommé Pape, en 857, Jean l'Anglais, un jeune moine érudit d'origine britannique comme son nom l'indique. Comment est-il arrivé à ce titre suprême ? Par son érudition justement ! D'ailleurs, le peuple et le clergé lui montrent beaucoup d'affection. Il devient Jean VIII et paradoxalement, alors que tout le monde
l'adore, le nouveau Pape ne paraît pratiquement jamais en public. Pourtant, il lui faut paraître le jour de l'Ascension et durant la procession, Jean VIII tombe de son cheval et meurt subitement. La foule qui se presse autour de lui, recule d'horreur : ... Un nouveau-né gémit entre les jambes du Pape... Outre l'effroi que produisait la nouvelle que Jean était Jeanne, cet événement ridiculisait l'Eglise et la Chrétienté... Alors ? Vérité ou affabulation ? Voici quelques éléments. Nous allons appeler cette dame « Jeanne » et voyons si le scénario tient la route. Jeanne naît à Mayence mais elle est d'origine anglaise. Comme bon nombre de filles à l'époque, elle n'a pas accès à l'éducation. Si les autres se taisent et obéissent, tel n'est pas son cas car pour avoir accès aux études, elle se travestit en homme pour suivre son amant jusqu'au bout du monde afin d'apprendre les cultures et le savoir. Après un voyage à Athènes, Jeanne-Jean est remarqué(e) à Rome dans les milieux ecclésiastiques et s'introduit auprès des Cardinaux, elle devient même la secrétaire du Pape. Ceux-ci, ni voyant que du feu, l'élisent en tant que nouveau Pape. Jeanne ou Jean VIII continue ses relations amoureuses et hélas, tombe enceinte. On connaît la suite, elle accouche publiquement lors d'une procession entre Saint-Pierre de Rome et Saint-Jean de Latran et meurt en couches ou lapidée par la foule (on ne sait pas). L'Eglise était très ennuyée, vous pensez bien ! Cette « farce » allait alimenter les commérages futurs quant à la légitimité de l'Eglise Catholique. Plus tard, un rite fut obligatoire : vérifier la virilité des Papes lors du couronnement au travers d'une chaise percée pour vérifier les « Pontificales » (ce passage obligé est abandonné aujourd'hui). Ce rite est déjà un commencement de preuve en soi que cette histoire est véridique. De plus, il existe dans l'histoire des Papes, une drôle de vacance entre Léon IV et Benoît III, une vacance de deux ans correspondant justement au « règne » de Jean VIII... Tout cela pourrait faire l'objet d'un roman ou d'un film extraordinaire si les « preuves » n'avaient pas été complètement dénoncées. La chaise trouée ? Nul n'a jamais, devant qui que ce soit, vérifier le sexe d'un Pape.... Peut-être était-ce pour prévenir les incontinences ?.. Car la perforation du siège en question mesure 21,4 cms de diamètre, l'ouverture carrée mesurant 13,2 cms sur 13,7 cms. Il paraît que ce genre de sièges provenait des Romains : on les appelait sièges curules. Reste les deux ans de vacance... Là encore, des théologiens futurs vont contredire les chiffres et les dates chronologiques, notamment le frère augustin Onofrio Panvinio en 1562, mais... Ce sont des théologiens ! Selon lui, il n'y aurait eu que 15 jours de vacance tout au plus entre le pontificat de Léon IV et celui de Benoît III. D'après lui également, il y aurait bien eu un Jean VIII mais qui fut élu en 872 pour mourir en 882 et c'était bien un homme ! (si l'on a bien des traces de Jean VIII, le vrai, il aurait pu s'appeler Jean IX ??). Le plus problématique dans cette histoire, c'est que c'est un prêtre dominicain Jean de Mailly qui a transcrit cette histoire et que d'autres l'auront relayée (Etienne de Bourbon, Jacques de Voragine, Geoffroy de Courlon...). Même l'Eglise acceptera la « légende », et rien que ce fait même, tend à supposer que les faits se sont bien déroulés. Plus tard, on pensera que le vrai Pape Jean VIII était si couard qu'il méritait bien le sobriquet de « Papesse ». Des témoignages du XVe siècle prouvent aussi que le cérémonial de la vérification des organes sexuels du Pape eut bien lieu à cette époque. On ne saura jamais la vérité. Ce que l'on sait par contre, c'est qu'une carte du jeu de Tarot représente la Papesse en tant que deuxième arcane qui signifie féminité, culture, dualité homme-femme et virginité... Tout un symbole !

Date de création : 18/12/2006 15:16
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les impôts directs et indirects dans le temps



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 25/07/2007 à 14:01:10, winoussa a écrit :

Bonjour, si la question tourne tant dans plusieurs bouches à la fois et ne connaît pas un démenti clair de l'église c'est qu'elle devrait porter un brin de vérité! En suite , n'existe-il pas à Rome des endroits encore visités par des pèlerins en l'endroit de la "papesse" "Jean VIII"?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Foie gras  Montfort : la tradition à la française Prêt-à-porter Antik Batik : l’ethnique chic


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire médiévale (25 sites)
  Rubrique > Histoire des civilisations (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]