envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Richard Berry, homme de talents



Richard Berry, de son vrai nom Richard Benguigui, naît le 31 juillet 1950 à Paris. Il mène une enfance heureuse dans le quartier populaire, entre ses parents commerçants et ses frères et soeurs, Marie-Claire et Philipe. Il se passionne très vite pour le théâtre puisqu'à l'âge
de 16 ans il se joint à une troupe de comédiens amateurs. A l'époque il s'imprègne beaucoup de grands auteurs tels que Molière, Corneille ou encore Racine. Puis il entre au Conservatoire et commence réellement à se faire remarquer dans le milieu en décrochant le premier prix en 1972. Le parisien entre ensuite à la Comédie Française pour 7 ans, où il débute sa longue carrière en enchaînant film sur film, en jouant pour les plus grands réalisateurs. Il endosse des rôles différents très rapidement ; en effet, il joue jusqu'à 6 films en deux ans ! Il commence dans « Mon premier amour », « Une chambre en ville » de Jacques Demi, mais le grand public ne l'accepte vraiment qu'à la sortie de « La balance », oeuvre qui décrochera le César du meilleur film en 1983. Entre temps, Richard joue dans « La gifle » de Claude Pinoteau sorti en 1974, avec Isabelle Adjani et Lino Ventura, puis quatre ans plus tard dans « Mon premier amour » d'Elie Chouraqui, aux côtés d'Anouk Aimée et Jacques Villeret. Il interprète aussi le rôle d'un père divorcé dans « L'homme fragile » de Claire Clouzot en 1981, et joue dans le célèbre film « Le grand pardon » en 1982, ainsi que dans « Le jeune marié » l'année d'après. On retrouve Richard Berry dans « Taxi boy » en 1986, avec Claude Brasseur, dans « L'union sacrée » en 1989, aux côtés de Patrick Bruel, mais également dans le célèbre « Pour Sacha » avec Sophie Marceau, sorti en 1991. « Le petit prince a dit » le fait monter tout en haut de la scène en 1992 puisque Richard Berry obtiendra le prix d'interprétation masculine ainsi que le César du meilleur acteur. On retrouve aussi l'acteur dans la comédie « Pédale douce » en 1995, aux côtés de Patrick Timsit et Fanny Ardant, film qui aborde le sujet délicat de l'homosexualité. L'acteur joue aussi aux côtés de Josiane Balasko et Daniel Prévost dans « Un grand cri d'amour » en 1998, avec Jean-Pierre Daroussin dans « 15 août » sorti en 2001 ; également dans « Un ange » avec Bernard Lecoq la même année. En 2000, Richard décide enfin de réaliser à son tour des films et sort son premier film : « L'art (délicat) de la séduction » composé de lui-même et de grands acteurs : Patrick Timsit, Cécile de France, Alain Chabat. En 2003, Richard Berry nous présente son nouveau film : « Moi, César, 10.5 ans, 1m 39 », une comédie sympathique sur l'enfance. D'ailleurs, on y retrouve une de ses deux filles Joséphine qui joue un des rôles principal du film. Réalisateur, Richard Berry n'arrête pas pour autant sa carrière d'acteur puisqu'on l'aperçoit dans « Ah ! si j'étais riche ! » en 2002 mais aussi aux côtés de Jean Reno et Gérard Depardieu dans « Tais toi » en 2003. En 2006, il joue le rôle d'un avocat avec Daniel Auteuil et Gad Elmaleh dans « La doublure » et celui d'un psychanalyste dans « J'veux pas que tu t'en ailles » en 2007. -« On est surpris par ce que l'on découvre en soi. La pire des violences et la féminité la plus exacerbée, la plus douce des tendresses et la plus coupante des duretés! On porte tout en soi ! Il suffit de savoir le conditionner, le mettre en avant, le doser, en jouer, le maîtriser ... c'est ça être acteur." : telle est la philosophie de Richard. On connaît surtout Richard Berry pour son talent d'acteur et de réalisateur. Mais Richard a également percé à un moment dans le monde de la musique en sortant l'album « Visiteur » en 1984, « Black out » en 1986 ou encore « L'amour l'amour » la même année. On peut retrouver Richard Berry sur la scène, par exemple dans la pièce théâtrale « L'emmerdeur » avec Patrick Timsit. Richard Berry apparaît dans de nombreux documents et courts-métrages également. Il joue aussi bien pour la Télévision que pour le grand écran. Preuve d'amour, Richard Berry donne un de ses reins à sa soeur, atteinte depuis toujours d'une maladie rénale. Marie Berry écrit, en 2005, un livre sur sa maladie et son combat, intitulé « Le don de soi », auquel Richard compose le préface.

Date de création : 20/12/2006 16:30
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Richard Berry
Richard Berry


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Adriana Lima, un superbe top model super sexy.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Chanel : le chic mythique Loi de finances pour 2007


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Actualités cinéma (74 sites)
  Rubrique > Acteurs (30 sites)
  Rubrique > Films français (18 sites)
  Rubrique > Films Action (3 sites)
  Rubrique > Aventure (3 sites)


[Retour au guide Aquadesign]