envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Le Moustérien, dernier survivant de l’homme de Néandertal



Succédant à l'Acheuléen, le Moustérien a vécu à l'époque du Paléolithique moyen entre – 300 000 et – 30 000 ans en Europe et en Asie. Ce nom vient de la ville de Moustier en Dordogne où a été découverte une industrie lithique (outils ou objets en pierre). On y trouvait, comme chez
l'Acheuléen, des bifaces réguliers pouvant être emmanchés servant à travailler le bois ou à couper les fourrures animales ainsi que des végétaux mais aussi des racloirs, des grattoirs, des pointes, etc... Le Moustérien pêchait, chassait à l'aide de pièges, et aménageait son habitat en cabanes. Premier à le faire dans l'histoire de l'humanité, il donnait également des sépultures à ses morts avec en prime des « cadeaux » comme des pierres rares ou des gravures. Promis à un bel avenir et à une longue évolution, le Moustérien disparut mystérieusement aux environs de – 30 000 ans, au moment même ou d'autres hominidés apparurent dans ces régions, venant du Proche-Orient. Les paléontologues sont partagés sur son origine : d'aucuns pensent qu'il est de la lignée des Homo Sapiens (dont nous descendons), d'autres croient que le Moustérien appartenait à l'espèce Homo neanderthalensis. En tout cas, l'homme de Néandertal n'avait rien à envier aux Homo Sapiens. Il était loin d'être aussi affreux que le physique simiesque avec lequel on l'a souvent représenté et sa culture était très étonnante, car riche et variée. Le nom de « Néandertal » vient d'une petite ville d'Allemagne près de Dusseldorf où l'on trouva, par hasard, la grotte de Feldhofer en 1856. Bien avant, la ville s'écrivait « Néanderthal », c'est pourquoi le nom latin d' « Homo neanderthalensis » fut donné aux ossements découverts dans la grotte. Le plus surprenant, c'est que ces ossements étaient assez différents de ceux des Homo Sapiens découverts précédemment... Pourtant, les caractéristiques des crânes prouvaient qu'il s'agissait bien d'un hominidé. Charles Darwin n'avait pas encore publié « De L'Origine des Espèces » (voir article du 24 novembre 1859). Avant 1856, d'autres fossiles avaient été mis à jour comme à Engis en Belgique et surtout à Gibraltar en 1848. Il était peut-être gênant à l'époque d'avoir mis à jour le squelette d'un hominidé différent de l'Homo Sapiens ? Bref, tous les savants se disputaient, les uns déclarant qu'il s'agissait d'un singe, les autres prétendant que le crâne, plus petit, était celui d'un « idiot » (qui est un vrai terme médical à l'époque). D'autres découvertes seront effectuées de fossiles d'Homo Sapiens (l'Homme de Cro-Magnon dont le nom est celui de l'abri « Cro-Magnon » à Eyzies-de-Tayac en Dordogne). Parallèlement, on mit aussi à jour des squelettes néandertaliens notamment à Spy, près de Namur en Belgique mais aussi à La Chapelle-aux-Saints en Corrèze. Cette fois, la communauté scientifique était presque d'accord, il s'agissait bien d'une race différente d'hominidés qui n'avait rien à voir avec les singes et leur morphologie. En fait, les récentes études réalisées sur l'ADN des deux espèces d'hominidés, prouvent que les cheminements d'Homo Sapiens et de Néandertal étaient différents même s'ils proviennent de la même souche d'origine. En outre, aucune preuve de croisement entre les deux espèces n'a été véritablement établie même si l'on sait qu'elles ont vécu ensemble 10 000 ans en Afrique et 5 000 ans en Europe. Le croisement de ces deux races n'est pourtant pas une hypothèse à exclure, surtout à l'échelle du temps, et pourrait être une explication à la disparition du Moustérien, homme de Néandertal... Les recherches se poursuivent en 2006 pour savoir si l'homme moderne n'a vraiment rien à voir avec le Néandertalien. On peut contempler les fossiles de Moustériens à Moustier, à La Chapelle-aux-Saints, à Spy, à La Ferrassie à Savignac-de-Miremont en Dordogne ou encore à Saint-Césaire en Charente. Les plus anciens Néandertaliens se trouvent à Biache Saint-Vaast dans le Pas-de-Calais, en Charente, à Montmaurin dans la Haute-Garonne ou encore en Italie et en Croatie. Ne manquez pas non plus d'aller voir le « masque » moustérien de La Roche-Cotard à Langeais en Indre-et-Loire (figurine en silex, première manifestation artistique). Alors, de quoi avaient-ils l'air ces fameux Moustériens ? Ils mesuraient environ 1,65 m pour 90 kgs pour les hommes et 1,55 m pour 70 kg pour les femmes. Ils devaient être très forts physiquement avec... une capacité crânienne supérieure à l'homme d'aujourd'hui !

Date de création : 21/12/2006 16:38
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Homme de Néandertal
Homme de Néandertal


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Modèle de lettre de contestation d'une facture de téléphone



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Frédéric Diefenthal, héros tourmenté de la série David Nolande Manucure maison : comment faire?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire antique (36 sites)
  Rubrique > Histoire des civilisations (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]