envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Oran, le port algérien à l'histoire mouvementée



Oran est une grande ville côtière du nord-ouest d'Algérie, posée au bord de la mer Méditerranée. Oran est évidemment un port, qui baigne dans le Golfe d'Oran (donnant en direction du nord et surplombé du mont Aïdour à l'ouest) et est le chef-lieu de sa propre province. Surnommée « La Radieuse » ou encore « Les Deux Lions »,
Oran est une ville ancienne bâtie dans le grand ravin de la rivière Rhi, maintenant couvert. Oran est la deuxième ville d'Algérie, derrière la capitale qui est à 432 kilomètres à l'est. Cette grande cité rassemblant environ un million et demi d'habitants, est une ville axée tant sur l'industrie que sur les études : elle compte plusieurs universités et plusieurs zones industrielles. Petit port autrefois repaire de pirates, Oran devient pendant plus d'un siècle l'objet des convoitises des dynasties Omeyyades de Cordoue (en Espagne) et Fatimides de Kairouan (en Tunisie), qui se la disputent. Les Almoravides du Maroc leur prennent ensuite de 1082 à 1145 avant qu'à leur tour, les Almohades, qui viennent de prendre Tlemcen, ne leur ravissent et s'y installent pendant une centaine d'années. Puis les Zianides de Tlemcen et les Mérinides de Fès s'y succèdent et font d'Oran une ville très très riche, notamment gràce aux accords commerciaux avec les grandes villes-états du quinzième siècle de la Renaissance : Gênes et Venise, mais aussi Marseille par exemple. Oran devient au-delà de tout, une capitale économique du Maghreb. La cité d'or va donc devenir, une fois de plus, une place enviée : les Portugais préparent de longue date leur assaut... quand les Espagnols les surprennent, les renversent et prennent Oran le 17 mai 1509 ! Régulièrement, les fortifications déjà existantes seront agrandies, épaissies, surélevées par les ibères, on construira même de nouveaux forts, de nouvelles tours, de nouvelles murailles – que l'on détruira ensuite parfois, car la fortification d'Oran est devenue telle que plus personne ne sait la prendre (le célèbre unificateur et Grand Sultan marocain Moulay Ismaïl y vint même en 1707 briser son armée pourtant si puissante...), que l'on ne sait où y mettre les gens, qui y prospèrent ! En 1708 toutefois, par un coup de génie, un chef turc réussit et prend Oran jusqu'en 1732, quand les Espagnols reviennent la prendre de nouveau. Mais en octobre 1790, un terrible tremblement de terre ravage Oran et sa région, abbatant les maisons et tuant des milliers de gens... Elle est vendue aux Turcs, qui en font leur capitale jusqu'en 1830. Et c'est l'époque où la France investit l'Algérie, d'abord Alger, puis le Maghreb. Ils prennent donc Oran, qui n'est à l'époque plus qu'un village en ruine et plongé dans la misère... Les fastes passés ont disparu ! En 1837, la ville et quelques autres restent françaises, bien que l'autorité de la région soit confiée à un émir. Une décennie plus, la plupart des oranais décède d'une épidémie de choléra. Les français vont fortement moderniser Oran. Le 5 juillet 1962, avec le massacre de milliers de Pieds Noirs, Oran est rendue aux Algériens... On ne pourrait parler d'Oran sans parler de la musique Raï, qui est son meilleur symbole international et pour lequel elle organise chaque année un festival en août ! Yves Saint-Laurent est né à Oran, ainsi que Jean-Pierre Elkabbach, Jean Benguigui, Nicole Garcia, Etienne Daho, Alain Chabat, Rachid Taha, Louis Bertignac, Khaled. Albert Camus se servit d'Oran comme cadre pour son célèbre livre « La Peste ».

Date de création : 23/12/2006 09:49
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Oran
Oran


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Freinage ABS : qu’est ce que c’est ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 2 commentaires pour cet article :
Le 08/02/2007 à 12:53:06, Maryse a écrit :

J'aime bien cet article,mais il aurait fallu développer un peu plus la vraie histoire de l'Agérie française et confirmer que Oran et l'Agérie tout entière n'ont pas été rendus mais VENDUES aux Algériens.N'oubliez pas que les Français"pieds noirs"sont très sensibilisés par ce problème et marqués à vie. recevez mes salutations.Maryse
Le 04/07/2007 à 15:05:02, Audrey a écrit :

Je vous conseille de taper "Oran" dans Google Images, vous verrez des photos époustouflantes!!!!! J'espère avoir la chance de pouvoir visiter cette ville un jour. L'été prochain peut être... lol!!!! :-) ;-) :-D 8-)



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Kyo, l’un des derniers phénomènes chez les adolescents ces dernières années. Tlemcen, le joyau du nord-ouest de l'Algérie


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyage étranger (1076 sites)
  Rubrique > Voyage Afrique (448 sites)
  Rubrique > Photos de voyage (67 sites)
  Rubrique > Grandes villes du monde (23 sites)
  Rubrique > Voyage pas cher (16 sites)
  Rubrique > Voyage Algérie (9 sites)


[Retour au guide Aquadesign]