envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


James Brown, le parrain de la soul music



Dans le monde de la musique, James Brown a marqué son époque. Considéré comme le parrain de la soul (« godfather of soul »), il a influencé de nombreux artistes. Né en 1933 dans une famille pauvre de Géorgie, dans le sud dit profond des Etats-Unis, il ramasse du coton et cire les
chaussures en ville. Il commence très jeune à chanter dans la région d'Augusta et devient délinquant : après une attaque à main armée, il est interné à l'âge de 16 ans dans un centre de détention pour enfants. Et c'est en prison que son destin va reprendre son cours puisqu'il y rencontre Bobby Bird, chanteur du groupe de rythm and blues Avon, un groupe dont il fera désormais partie. Devenu James Brown with the Famous Flames, le groupe rencontre un fort succès notamment grâce au titre « Please, please, please » qui est alors vendu à 1 millions d'exemplaires. La réussite fuit le groupe un certain temps mais revient en 1958 avec « Try me » puis, l'année suivante, avec « I'll go crazy » et « Bewildered » en 1960. James Brown n'est alors plus une pièce rapportée du groupe : il écrit ou co-écrit les titres et impose sa personnalité charismatique. En 1961, le premier grand album de James Brown est distribué : « Night Train ». Il deviendra par la suite un modèle en matière de rythme soul. D'abord réduite au sud des Etats-Unis, la popularité du groupe s'accroît au niveau national avec la sortie du « Live at Apollo » en 1963. James Brown pose alors les jalons de la musique funk en livrant un son brut et dont les cuivres et la batteries forment l'essentiel. Les titres « Out of sight » (1964), « Papa's Got A Brand New Bag » et « I Got You (I Feel Good »), « It's a Man's, Man's, Man's World » (1965) et Cold sweat (1967) rendent célèbre James Brown dont le style de musique se démarque. L'artiste a en effet l'audace de mélanger jazz et r'n'b et les plus grands musiciens, dont le saxophoniste Maceo Parker, l'accompagnent. A la fin des années 1960, il innove encore et introduit des parties parlées dans ses chansons. Parallèlement, il s'engage politiquement à travers ses textes, notamment avec le fameux « Say it loud i'm black and i'm proud » (« dis le fort, je suis noir et fier »). Un nouveau style est né : le funk, qui inspire des artistes dont ceux de la maison de disques Motown. Après avoir créé un autre groupe en 1970, The JB's, James Brown lance son propre label chez Polydor et produit des artistes. Avec The JB's, il crée (Get Up I Fell Like Being a) Sex Machine » aujourd'hui l'un des titres les plus connus de James Brown. Les années 70 voient la sortie de titres innovants : The payback (1973), Funky president (1974)... mais le disco déferle et James Brown se met à être moins productif. Il revient pourtant dans les années 1980 avec notamment le titre « Living in America », issu de la bande originale de Rocky IV. Les années suivantes, James Brown occupe les pages à scandale ; il est arrêté en 1988 pour excès de vitesse et se voit condamné à 6 ans de prison pour détention d'armes et consommation de drogue. Sorti en 1991, il poursuit sa carrière... et se fait arrêter notamment pour violences conjugales. De James Brown, l'histoire retiendra certainement qu'il a créé un style propre dont l'influence peut se faire encore entendre. Son style de danse fut aussi particulier : agile, rapide, créatif, James Brown en a marqué plus d'un et le célèbre Moonwalk, pas de danse du chanteur Michael Jackson, s'en inspire largement. Mr Dynamite a également forgé sa popularité grâce à sa formidable énergie communicative sur scène. Décédé le jour de noël 2006, James Brown laisse derrière lui des orphelins de la funk et de la soul music. Augusta, ville où il a grandi, n'a pas attendu sa mort pour lui rendre hommage puisqu'elle a donné son nom à une rue ainsi qu'à un stade et a érigé en 2005 une statue de bronze le représentant.

Date de création : 27/12/2006 11:31
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


James Brown
James Brown


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Vos vacances en Sardaigne, île paradisiaque



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Coupes de cheveux pour les filles : les tendances 2007 Défrisage de votre coiffure


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > Musiciens (148 sites)
  Rubrique > Musique du monde et internationale (82 sites)
  Rubrique > Blog musique (23 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]