envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Web pratique


La drôle d’histoire de Giuseppe Balsamo, Comte de Cagliostro et de l’élixir de jouvance



Giuseppe Balsamo, connu sous le nom de Joseph Balsamo ou tout simplement de Cagliostro est un drôle de personnage sur lequel planent encore bien des mystères... On ne sait pas vraiment quand est né Joseph Balsamo, ce doit être vers 1743 à Palerme en Sicile dans une
famille de petits commerçants. Il se fera connaître plus tard sous le nom de « Comte Alexandre de Cagliostro » sans que l'on sache vraiment à quel comté il était rattaché. Très tôt, il se donne une mission : soigner dans la foi, exercice difficile, vous en conviendrez. Il devient « frère de la Miséricorde », un ordre religieux soignant. Il est infirmier puis médecin. Très habile, il parcourt le monde en utilisant plusieurs identités. L'Europe n'a plus de secret pour lui puisqu'on trouve sa trace en Grèce, en Egypte, à Malte, à Naples et Rome, à Saint-Pétersbourg, à Londres et Varsovie, ainsi qu'en Arabie et en Perse. Il faut dire qu'il avait été exclu de sa congrégation pour malversations. Cagliostro recueille, au gré de ses pérégrinations, des secrets d'alchimie et de médecine. Il les utilise bien sûr, à son retour en France, s'attirant les protections des nobles de l'époque ainsi que leurs bienfaits (pas bête Cagliostro !). En 1780, il s'installe à Strasbourg puis à Paris où il suscite l'admiration et l'enthousiasme. Il pratique la thaumaturgie, soit l'imposition des mains pour guérir des maux en tout genre (ce don étant paraît-il d'essence divine). Le résultat est spectaculaire... même le cardinal de Rohan, prince de Strasbourg est ébloui par les talents de Cagliostro. Balsamo-Cagliostro entretient le mystère, se prétendant disciple du Comte de Saint-Germain, un drôle de personnage qui s'était illustré à Versailles en se prétendant immortel, possédant le secret de l'eau de jouvence, la jeunesse éternelle... Secret du sérum transmis à Cagliostro évidemment ! Cagliostro se mit en commerce, vendant toutes sortes de pilules et d'élixirs miraculeux que les courtisans lui achetaient à prix d'or. Il avait plus d'un tour dans son sac puisqu'il utilisait aussi la magie, la sorcellerie, la réincarnation. Reste que ce magicien guérisseur a bel et bien introduit la Franc-maçonnerie en France mais attention ! Il s'agissait des Franc-maçons égyptiens (dont personne n'avait jamais entendu parler avant lui). Cagliostro fut enfin démasqué lors de l'affaire du collier de la reine. Cette sombre conspiration, montée de toutes pièces pour mettre en cause Marie-Antoinette, consistait à faire croire au Cardinal de Rohan, amoureux de la reine, que celle-ci allait accepter un collier magnifique contre une remise en grâce du Cardinal. Madame de la Motte et Cagliostro montèrent cette affaire afin de perdre la Reine Marie-Antoinette qui pour une fois, n'avait rien à se reprocher. Démasqué, Cagliostro fut embastillé puis expulsé du territoire français en 1786. D'abord réfugié en Angleterre, il regagna la Suisse puis l'Italie où il fut arrêté par l'Inquisition en 1789. Condamné à mort en 1791, sa peine fut commuée en réclusion à perpétuité. Il finira sa vie en 1795, étranglé par un moine dans son cachot. D'aucuns verront en Cagliostro un fabuleux charlatan, d'autres un « missionné » qui avait pour but de régénérer la Politique, la morale et la spiritualité en Europe dans une vision chrétienne du monde. Il n'est nullement contredit que Cagliostro avait des pouvoirs surprenants pour l'époque qui ont pu, à l'instar de Nostradamus, éblouir les foules attirées par les mystères. Mais, Cagliostro... Pourquoi ce nom ? Il s'avère que Cagliostro était un véritable sorcier sicilien ayant le pouvoir de guérir et de parler aux morts (NDLR : enfin, il paraît...), se plaçant dans la lignée du Comte de Saint-Germain dont on ne parle plus aujourd'hui et pourtant... Le grand Goethe, qui était franc-maçon, a dit à propos de Cagliostro : « le disciple ne vaut pas le maître ». Cagliostro, personnage hors du commun il faut bien l'avouer, a été l'inspirateur de nombreux romans, le plus célèbre d'entre eux étant le « Joseph Balsamo » d'Alexandre Dumas. Dommage que Cagliostro ait emmené dans sa tombe la recette de l'élixir de jouvance ! Avec ça, plus besoin de Botox et puis, j'en aurais bien pris une p'tite goutte moi !

Date de création : 03/01/2007 23:32
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Giuseppe Balsamo
Giuseppe Balsamo


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La redevance de télévision et Internet, quel rapport ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 11/01/2007 à 15:04:13, pilou08 a écrit :

Au niveau historique, rien ne prouve que Cagliostro aurait été etranglé par un moine dans un cachot. Cela fait parie du myte du personnage....



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Loris Azzaro : un célèbre couturier qui a habillé les plus grandes Le Comte de Saint-Germain : un point d’interrogation dans l’ésotérisme


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Blog (1327 sites)
  Rubrique > Blog perso (71 sites)
  Rubrique > Elixirs floraux (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]