envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Néron : Empereur romain (54-68)



Plus fou, plus sadique, plus vicieux... On n'a jamais pu trouver mieux dans l'histoire Romaine que Lucius Domitius Claudius Nero alias Néron. Il est vrai cependant que les anciens historiens comme Tacite ou Suétone étaient complètement influencés par leur aversion chronique envers la dynastie Julio-Claudienne. Néron voit le jour le 15 décembre 37 issu de
l'union de Gnaeus Domitius Ahénobarbus et d'Agrippine la Jeune, fille de Germanicus qui avait épousé son oncle l'Empereur Claude qu'elle fit empoisonner. Néron était donc un descendant d'Octave-Auguste et d'Antoine, le général de Jules César, l'amoureux de la grande Cléopâtre. Dès l'an 39, Agrippine qui a pour frère Caligula, est exilée pour avoir comploté contre son frère laissant son fils Lucius Nero à la garde de son époux qui meurt en l'an 40. Le petit garçon est élevé par la soeur de son père, une femme aux moeurs dissolues qui laisse le soin à un coiffeur et à un danseur de s'occuper de son neveu. À la mort de Caligula en 41, Agrippine rentre à Rome, est à nouveau exilée et se remarie avec Crispus Passienus. Le petit Néron reçoit une bonne éducation. Après les scandales de Messaline, il est temps pour Claude de prendre une nouvelle épouse. L'ambitieuse Agrippine devient la nouvelle Augusta en 49. Elle fait revenir son ami Sénèque de Corse et lui confie son fils pour qu'il l'éduque. À l'âge de 11 ans, Néron est fiancé à Octavie, la fille de son père adoptif Claude (adoption réalisée le 25 février 50). Trois ans plus tard, âgé de 16 ans, Néron épouse sa soeur légale qui en a 12. Claude, empoisonné, meurt le 13 octobre 54. Néron est jeune (17 ans) et séduit les soldats, les prétoriens et le Sénat. Mais c'est sa mère Agrippine qui tient les rênes du pouvoir mais l'influence de celle-ci décline au profit de celle de Sénèque et de Burrus. Mystérieusement, le 13 février 55, Britannicus, le fils de Claude et demi-frère de Néron, meurt à l'âge de 14 ans peut-être empoisonné car il commençait à faire de l'ombre à Néron (Racine en écrira une célèbre pièce de théâtre). En 56 et 57, Néron, sous l'influence toujours de Sénèque et de Burrus, règne bien, voulant entreprendre des réformes (notamment fiscales) mais le Sénat l'en décourage. En 58, Néron fait la connaissance de Poppée, une femme merveilleusement belle, maîtresse de son ami Othon. L'Empereur tombe fou amoureux. Il fait exiler Othon pour avoir la voie libre. Néron est toujours marié à Octavie qui est très populaire. Poppée, la belle ambitieuse, prend de plus en plus d'influence, ce qui n'est guère au goût d'Agrippine. Pas de problème... Néron va faire assassiner sa propre mère en 59 ! Agrippine, à bord d'un bateau trafiqué, manque de se noyer mais parvient à regagner la côte à la nage. Sachant d'où le coup est parti, elle tente de faire assassiner son fils. Son plan est déjoué et ni une, ni deux, Néron envoie des gardes tuer sa mère. Ils la mettent en pièces à coups de couteaux, l'éventrent et lui tranchent la tête. Dès 60 pourtant, Néron, un peu artiste, envisage les premiers jeux non sanglants, ce qui donne au personnage une complexité réelle. Il sera alors accusé d'être un peu « féminisant ». Pendant ce temps, la Bretagne (Angleterre) commence à se révolter sous l'égide de Boudicca, contre les exactions des soldats romains. Londres est prise et incendiée. Ce seront quelques années de répression avant que la région ne redevienne calme. En 62, le fidèle conseiller de Néron, Burrus, meurt. Il est remplacé par Tigellin au poste de Préfet du Prétoire. Sénèque, quant à lui, s'éloigne de Néron et se rapproche du Sénat. Cette même année, Néron répudie Octavie sans pour autant l'éliminer physiquement. La pauvre petite devient bientôt un emblème de la cruauté impériale. Devant réagir pour rétablir son pouvoir, Néron envoie ses sbires qui les tranchent les veines et la jettent dans un bain bouillant. D'après Tacite, sa tête fut tranchée et offerte en cadeau de mariage à la merveilleuse Poppée. Pour justifier cet acte monstrueux, les servantes d'Octavie sont torturées pour avouer que leur maîtresse faisait preuve d'inconduite. Anicetus, un ami de Néron, a même avoué, contre quelques subsides, avoir été l'amant d'Octavie. Poppée est donc sacrée Augusta et met au monde en 63 la princesse Claudia Augusta qui meurt peu après sa naissance, étant promue par Néron au rang des divinités. Les Républicains commencent à relever la tête en la personne de Lucain, le neveu de Sénèque, dont les oeuvres seront interdites (Lucain sera considéré comme un prophète par Dante dans « la Divine Comédie »). Néron devient de plus en plus mégalomane et, persuadé d'être un grand artiste, se produit dans un théâtre à Naples en 64. Quelques mois plus tard se produit le terrible incendie de Rome. D'après les anciens textes, il paraît qu'un ordre avait été donné. Pourtant, Néron était à Antium près de Naples et revint précipitamment une fois informé pour ouvrir tous les palais et Jardins aux sans-abri. Du mobilier fut récupéré ici ou là, Néron diminua le prix du blé pour nourrir les indigents. Au bout de 6 jours, l'incendie s'arrêta pour reprendre de plus belle dans une propriété de Tigellin. Rome était exsangue : la moitié de la ville fut détruite. Suétone a mis l'incendie de Rome sur le dos de Néron mais ceci n'a jamais été prouvé. Il a même prétendu que Néron chantait en voyant Rome brûler.... Chacun peut comprendre ce qu'est la rumeur et comment elle s'amplifie. Ceci est contredit par les historiens actuels car pourquoi Néron aurait-il fait tant d'efforts pour embellir Rome si c'était pour la détruire ? L'incendie de Rome a eu pour effet que les Chrétiens furent accusés. C'était en effet, dans ces années-là que commençait à se structurer le mouvement chrétien se désolidarisant des Juifs. On ne saura jamais vraiment la cause de cet incendie. Toujours est-il qu'il a été imputé à Néron sans réelle preuve. Et un certain Paul, citoyen romain érudit, adepte du Christ, rôdait dans les parages. En 65, une conjuration a lieu contre Néron. Un certain Pison, aristocrate en est aux commandes mais tout laisse à penser que celui qui tirait les ficelles n'était autre que Sénèque. Le complot démantelé, 17 condamnations à mort sont prononcées. Cette année-là, son épouse Poppée meurt de manière subite. Il paraît que Néron avait frappé au ventre sa femme qui était enceinte ce qui, encore une fois, n'est pas crédible aux yeux des historiens modernes. Il désirait un descendant et adorait sa femme. Poppée mourut-elle peut-être lors de ses couches ? Deux ans plus tard, Néron règle la question de l'Orient et de l'Arménie dont le royaume de Parthes voulait s'emparer. Un traité fut négocié qui rendait l'Arménie indépendante avec un prince parthe couronné par les Romains. Une nouvelle guerre fut ainsi évitée. Pour reconstruire Rome et célébrer cette nouvelle alliance, Néron est obligé d'avoir recours aux impôts, ne paye plus ses légionnaires et la révolte gronde. Il se remarie avec Statilia Messalina et part en Grèce pour y donner des spectacles laissant Rome aux mains d'un de ses affranchis Hélius, contre l'avis du Sénat. Il n'y a pas que la populace romaine qui s'insurge, il y a les Juifs aussi qui s'emparent de Jérusalem. Néron demande à son général Vespasien s'y rétablir l'ordre. En 67, Néron, toujours subjugué par la culture hellénique, passe pratiquement toute l'année en Grèce pour y faire admirer ses talents de chanteur, de mime, d'orateur, de conducteur de chars... Rome en reconstruction, Rome affaiblie, se révolte contre l'absence de son Empereur d'autant plus que celui-ci veut faire construire une « Maison dorée », merveille architecturale à sa gloire, à Rome. Très bien accueilli à Corinthe, l'empereur complètement à côté des problèmes romains, rend sa liberté aux Corinthiens leur promettant qu'il n'y aurait plus d'impôts les concernant. Néron adopte les moeurs grecques et se marie avec un castrat, Sporus, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Poppée. De plus en plus, les Sénateurs romains supputent que Néron veut déplacer la capitale de Rome à Athènes faisant ainsi de lui un Dieu qui aurait formé un immense empire. Pour parfaire cette image, Néron se lance dans des grands travaux avec le percement du canal de Corinthe (qui ne sera jamais abouti). Mais alerté par son affranchi, Néron doit regagner Rome en décembre 67. Il y expose à son peuple les couronnes et lauriers glanés en Grèce. Tout ceci n'est que vanité car la Gaule se rebelle ainsi que l'Espagne et le Portugal. Les gouverneurs de ces provinces sont contre lui. Consuls et sénateurs aussi. Les provinces africaines se révoltent aussi. Néron n'a d'autre choix que de se réfugier chez un de ses anciens esclaves. Condamné à mort par le Sénat, Néron choisit le suicide avec l'aide de son secrétaire qui lui porte un coup de poignard dans la gorge. Néron meurt à 30 ans, en 69. Ses obsèques furent dignes d'un empereur. Son successeur sera Galba, le frère de Claude.

Date de création : 06/01/2007 13:36
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Néron
Néron


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le tatouage temporaire noir au henné, l'Afssaps dit danger



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 2 commentaires pour cet article :
Le 18/01/2008 à 11:40:23, burning rom a écrit :

vous tremblez Néron, et sentez votre fin proche... trop marrant c'était dans les robins des bois, je savais même pas qu'il existait Néron
Le 26/01/2008 à 19:28:20, suzie a écrit :

je doit faire une recherche sur Néron pour le collège ( latin ) et j'ai été très contente de tomber sur ce site !!! merci :-)



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Jouer au poker, ce jeu de cartes est devenu très "mode" L’Iran : une puissance régionale de l’Asie en trouble-fête du monde occidental.


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire antique (36 sites)
  Rubrique > Histoire des civilisations (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]