envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Arrêter de fumer grâce aux patchs (ou timbres)



Le tabac est responsable de 70 000 morts chaque année en France. Et chez ceux qui ne meurent pas, il entraîne une dégradation très importante de la santé. Perte de souffle, vieillissement de la peau,
cancers, bronchites et infarctus sont ainsi au programme. Mais les méfaits de la cigarette ne sont nullement irréversibles. Si vous décidez d'arrêter de fumer, sachez qu'au bout d'une journée, votre organisme se verra nettoyé de toute trace de monoxyde de carbone. Une semaine après, votre respiration redeviendra bien plus facile. Vous retrouverez goût et odorat au bout de quinze jours. Un mois suffira pour que votre toux s'apaise et que votre souffle s'améliore. Après un an, les risque de maladie coronariennes et cardiaques seront déjà réduit de moitié, et votre santé ne cessera plus de s'améliorer jusqu'à revenir à la normale. Vous souhaitez tenter l'expérience ? Sachez que l'arrêt doit être total. Cannabis accompagné de tabac et cigarettes parfumées sont tout aussi nocifs pour la santé. De nombreuses méthodes vous sont aujourd'hui proposées pour arrêter de fumer. Les patchs ou timbres à la nicotine, vous propose de vous aider à arrêter de fumer en réduisant les symptômes liés au sevrage physique. Ils se collent sur la peau, et y délivrent de la nicotine. Les timbres en sont imbibés, et ils la diffusent progressivement durant 16 ou 24 heures, via la peau qui l'absorbe très facilement. Le traitement dure généralement trois mois. Au cours de cette période, les patchs employés seront de moins en moins concentrés en nicotine, au fur et à mesure que faiblira la dépendance. Vous passerez ainsi d'une dose journalière de 21mg à 5mg, jusqu'à n'avoir plus besoin que de votre volonté pour ne plus toucher à une cigarette. L'usage des patchs pour arrêter de fumer est recommandé par le Ministère de la santé. Des études ont démontré que le sevrage voyait alors doubler ses chances de succès. 16 à 20% des fumeurs parviennent à arrêter au bout d'un an en moyenne grâce à la méthode des patchs. Ceux-ci présentent l'avantage de pouvoir s'adapter aux besoins de chaque fumeur, du fait de leur concentration variable en nicotine. Ils permettent également d'adapter le traitement au cours du temps. Les patchs ne nécessitent pas, pour être délivrés, de prescription médicale, ce qui facilite leur accès. Ils présentent néanmoins l'inconvénient d'être parfois mal supportés et de provoquer alors des réactions cutanées telles que brûlures ou démangeaisons. Il s'agit en outre d'une méthode qui, si elle agit sur la dépendance physiologique et permet ainsi éventuellement d'arrêter de fumer sans grossir, n'a en revanche aucun effet sur la dépendance psychique au tabac.

Date de création : 08/01/2007 09:46
Contributions de Cathy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Arrêter de fumer grâce aux patchs
Arrêter de fumer grâce aux patchs


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Haute couture automne-hiver 2006-2007



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 11/01/2007 à 17:54:18, georgie a écrit :

il parait que ces patchs donnent le cancer. Néanmoisn j'en connais qui ont réussi d'arrêter de fumer grâce aux patchs



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Animation en colonie de vacances : tout un métier Arrêter de fumer avec les gommes (ou chewing-gum) à la nicotine


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Alcoolisme et toxicomanies (66 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > Association (34 sites)
  Rubrique > Méthodes pour arrêter de fumer (28 sites)
  Rubrique > Information Santé publique (20 sites)
  Rubrique > Consultations en ligne (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]