envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Arrêter de fumer grâce aux comprimés sublinguaux



Vous toussez le matin dans la salle de bain. Vous peinez à attraper votre bus. Vous haletez en montant les escaliers du métro. Vous affichez teint terne, cheveux fatigués, dents jaunâtres et
haleine peut odorante. Vous attrapez toutes les infections qui passent et multipliez angines et bronchites. Vous avez peur des risques de cancer, d'infarctus, de baisse de la fertilité. Vous enfumez votre entourage de plus en plus réticent depuis que sont connus les méfaits du tabagisme passif. Vous souhaitez arrêter de fumer. Sachez donc qu'au fil des jours, des mois et des années qui suivront votre arrêt du tabac, votre organisme retrouvera toute sa santé. Il sera très vite débarrassé du monoxyde de carbone qui le pollue. Vous retrouverez votre souffle, ainsi que vos goûts et odorats. Vous serez bien plus résistant à toutes les infections et inflammations. Au bout de deux ans, votre risque de faire un infarctus du myocarde sera revenu à la normale. Et au fil des années, vos probabilités de présenter un cancer continueront à baisser. Les avantages sont donc nombreux à chasser enfin le tabac de votre hygiène de vie. Mais vous ne savez trop comment vous y prendre. Les effets du manque physique vous font peur. Il existe aujourd'hui de nombreuses méthodes qui vous permettent d'arrêter de fumer, sans grossir et sans souffrir, juste avec une bonne dose de volonté. Les comprimés sublinguaux, ou comprimés à sucer, sont ainsi des dérivés des gommes à mâcher à la nicotine. Ils diffusent dans votre organisme une dose de nicotine qui évite les effets du manque physique. Le format de comprimé les rend plus discret à consommer que les gommes à mâcher. Leur dosage en nicotine peut être de 2 ou 4 mg, ce qui permet d'adapter le traitement à chacun, et de le faire évoluer au fil du temps. Les comprimés sublinguaux peuvent être dans un premier temps consommés régulièrement, puis, au fil des semaines et la dépendance s'amenuisant, uniquement lorsque le manque de nicotine se fait trop fort. Le traitement s'étend généralement sur trois mois, et ne doit pas être poursuivi au-delà de six mois. Les comprimés sublinguaux, comme tous les substituts nicotiniques, présentent l'inconvénient de souvent provoquer des maux de tête en début de traitement. Les comprimés sublinguaux à la nicotine présentent le même taux d'efficacité que les patchs et les gommes à mâcher. 19% des fumeurs parviennent à cesser leur consommation de tabac grâce à ces méthodes. Lorsque vous serez parvenu à arrêter de fumer, n'oubliez pas que toute consommation de tabac, qu'elle soit en accompagnement du cannabis ou sous forme de cigarette parfumée, est proscrite.

Date de création : 08/01/2007 10:26
Contributions de Cathy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


comprimés sublinguaux
Comprimés sublinguaux


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Haute couture automne-hiver 2006-2007



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 11/01/2007 à 17:47:42, lekiller a écrit :

ces comprimés sublinguaux sont des comprimés magiques! mon meilleur ami en a pris et ça a marché : il a définitivement arrêté de fumer! Mais je pense que la volonté y est aussi pour quelque chose....



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Société civile professionnelle: des professions libérales réglementées Arrêter de fumer grâce aux inhalations buccales


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Alcoolisme et toxicomanies (66 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > Méthodes pour arrêter de fumer (28 sites)
  Rubrique > Information Santé publique (20 sites)
  Rubrique > Laboratoires (20 sites)
  Rubrique > Consultations en ligne (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]