envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Arrêter de fumer grâce aux inhalations buccales



Dans notre société contemporaine, il n'est plus possible d'ignorer les ravages que provoque le tabac sur la santé, des fumeurs comme des victimes du tabagisme passif. Fumer peut entraîner de nombreuses dégradations de l'organisme, et s'avérer mortel. le tabac est responsable de la plupart
des cancers bronchiques, ainsi que de cancers de la langue, de la gorge, de l'oesophage, du larynx, de la vessie et du pancréas. Il multiplie également les risques de maladies coronariennes et cardiaques. Allumer une cigarette signifie jouer avec sa santé et avec celle des autres. En parallèle de la consommation de cannabis, accompagnée de tabac, qui explose chez les jeunes, et de l'entrée retentissante sur le marché des cigarettes parfumées, Etat français et laboratoires pharmaceutiques se démènent pour vous aider à arrêter de fumer. Parmi toutes les méthodes qui sont aujourd'hui proposés aux candidats à l'arrêt du tabac, les substituts nicotiniques sont les plus courants. L'inhalateur buccal appartient à cette catégorie. Celui-ci se compose d'un embout et d'une cartouche qui adopte les formes d'un porte-cigarettes. A chaque pression, l'inhalateur délivre 5 mg de nicotine, qui permettent de combattre les symptômes de manque physique liés à l'arrêt du tabac. La volonté s'en trouve ainsi moins altérée, et l'absence de manque vous permet d'éviter de le combler par la surconsommation de nourriture. Les substituts nicotiniques sont ainsi de bons moyens d'arrêter de fumer sans grossir. Les inhalations buccales peuvent être utilisées en guise de traitement, sur une durée minimale généralement de trois mois, et pour une durée maximale de six mois. Lorsque la dépendance diminue, le fumeur peut choisir d'inhaler une bouffée seulement lorsque le manque devient trop fort. L'inhalateur buccal présente l'avantage, outre de combler le manque physiologique de nicotine, d'agir sur le besoin psychologique puisqu'il nécessite une gestuelle qui se rapproche beaucoup de celle liée à l'allumage d'une cigarette. Le revers de la médaille est qu'il peut de ce fait devenir lui aussi une véritable hygiène de vie et entraîner une dépendance. Les substituts nicotiniques sont à l'origine conçus pour préserver celui qui essaie d'arrêter de fumer du manque physique afin qu'il puisse consacrer toute sa volonté au sevrage psychique. L'inhalateur buccal passe complètement à côté de cet objectif. Son efficacité est la même que celle des patchs, gommes à mâcher et comprimés sublinguaux, et tourne autour de 19% de réussite.

Date de création : 08/01/2007 10:48
Contributions de Cathy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


inhalations buccales
Inhalations buccales


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Haute couture automne-hiver 2006-2007



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 11/01/2007 à 17:50:10, florette a écrit :

je suis un peu septique quant à l'efficacité de ces inhalations buccales. Ca fait plus d'un an que j'ai envie d'arrêter de fumer mais rien a marché. Je vais essayer les inhalations...



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Arrêter de fumer grâce aux comprimés sublinguaux La migraine : au-delà des maux de têtes, un vrai handicap


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Alcoolisme et toxicomanies (66 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > Méthodes pour arrêter de fumer (28 sites)
  Rubrique > Information Santé publique (20 sites)
  Rubrique > Consultations en ligne (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]