envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Les serfs et les vilains au Moyen âge, qui étaient-ils ?



Dans les campagnes au XI° et XII° siècle, seuls les seigneurs étaient libres. Les paysans sont leurs sujets et leur sont soumis, en vertu du "droit de ban", ce droit de ban, est le droit d'astreindre, de commander ou de punir détenu par le seigneur. La conditions des serfs et des vilains, sont loin d'être uniforme. Certains paysans sont particulièrement très durement traités, car il
appartiennent totalement à leur maître. On les appelle hommes de corps ou serfs. Le pouvoir seigneurial pèse sur eux et leurs enfants, ils ne peuvent pas quitter leur maître. Leur condition est cependant "meilleure que celle des esclaves de l'Antiquité", étant chrétiens, les serfs ne peuvent pas être mis à mort sans raison et ils ont le droit de fonder un foyer. Certains des serfs font même fortune comme administrateurs du domaine du seigneur. Les vilains, qui constituent quant à eux, la majorité des paysans, sont moins étroitement soumis à leur maîtres que les serfs. Les vilains paient souvent les mêmes charges que les serfs, mais ils conservent la liberté de quitter leur seigneur pour aller s'établir ailleurs. La force et la faiblesse des paysans, Face aux exigences du seigneur et de ses agents, les paysans forment un groupe uni, la communauté de village, qui peut, dans certains cas, opposer une résistance efficace. Requis pour les corvées, ils manifestent très souvent, une très faible ardeur au Travail. Les révoltes des paysans sont toujours écrasées et cruellement réprimées, mais la ruse et l'obstination leur permettent parfois d'améliorer leur sort. Les rapports entre les paysans et leurs seigneurs ne sont pas réglés par la force uniquement, car il existe des coutumes locales dur tous doivent observer, y compris le seigneur. Le régime des tenures va évoluer dès le XII° siècle, d'une façon favorable pour les vilains, les vilains pourront transmettre leur bien à leurs descendants, en versant une taxe au seigneur. Les paysans restent tout de même considérés comme des êtres inférieurs, ils sont méprisés par les seigneurs, quant aux gens des villes, ils n'ont aucune possibilité de s'élever dans la société. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'au Moyen Age, les paysans vivent dans le cadre de la seigneurie, ils doivent payer de nombreuses redevances, tous sont soumis à l'autorité du maître, les serfs dépendent du seigneur plus étroitement que les vilains.

Date de création : 07/02/2007 18:07
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


serfs et les vilains au Moyen âge
Serfs et les vilains au Moyen âge


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

L'A.E.F.E, l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Musique Tunisie : classique, populaire et orientale Ville de Merlimont, un petit joyau loin du bruit des grandes stations balnéaires


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire médiévale (25 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)


[Retour au guide Aquadesign]