envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Vente de la Grande Louisiane Française aux Etats-Unis… Une erreur à grande échelle



Ne confondez pas la Louisiane actuelle avec la Grande Louisiane Française. À l'époque, le territoire était immense. S'il vous est possible de vous procurer une carte des Etats-Unis, vous verrez que la Grande Louisiane comportait tout l'ouest du fleuve Mississippi soit actuellement les états entiers ou une partie des états actuels cités ci-après :
Arkansas, Missouri, Iowa, Minnesota, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Nebraska, quelques parties du Nouveau-Mexique, du Texas. Sans compter l'Oklahoma, le Kansas, des parties du Montana, du Wyoming, du Colorado, de Manitoba dans le Canada actuel ainsi que du Québec, et évidemment la Louisiane actuelle. Ainsi, l'ancienne colonie française de la Louisiane représentait 22 % de la superficie des Etats-Unis aujourd'hui. Savez-vous à quel prix Napoléon Ier a vendu ces territoires ? Pour la somme dérisoire de 15 millions de dollars (équivalent à près de 400 milliards de dollars en 2003, c'est-à-dire presque rien par rapport à la valeur de tous ces états réunis aujourd'hui). À l'époque, La Nouvelle-Orléans contrôle tout le territoire et le fleuve Mississippi. Un traité avait été signé avec l'Espagne en 1795, les Américains pouvant utiliser le port de la grande ville. Napoléon reprend la Louisiane aux Espagnols (la région est aux mains des Espagnols depuis 1762) mais il s'agit d'un traité secret. Pour s'assurer de leur commerce, les Américains gouvernés par Jefferson, envoient des émissaires pour traiter avec les Français à Paris dont Robert Livingstone pour acheter la région. Tout d'abord, les Français refusent toute vente en 1801. L'année suivante, Pierre Samuel du Pont de Nemours reprend les négociations. Soumis à Jefferson, il entreprend de courtiser Napoléon. Il propose donc un prix important pour l'époque contre l'avis de Jefferson, qui trouve la proposition trop chère, et de Talleyrand qui, visionnaire, voit dans cette vente, la fin de la colonisation de la France en Amérique du Nord. Jefferson est malin, il utilise donc ses deux ambassadeurs de manière contradictoire : l'un ayant des instructions, l'autre non et inversement. Pendant ce temps, Napoléon Ier est en butte à des difficultés dans les îles de Saint-Domingue (Haïti) mais aussi en Guadeloupe : il a en effet rétabli l'esclavage le 20 mai 1802. Ses troupes sont en outre décimées sur place par la fièvre jaune. Par ailleurs, les Anglais se pressent de rompre le traité d'Amiens et le conflit avec les Britanniques semble inéluctable. Toutes ces circonstances amènent Napoléon à renoncer à ses ambitions pour le Nouveau Monde d'autant plus que les caisses du Trésor sont vides. Napoléon, au lieu de ne vendre que la Nouvelle Orléans, vendra toute la grande Louisiane, pensant peut-être que sans cette grande ville, le reste ne valait rien. Pourtant les Américains étaient prêts à payer 2 millions de dollars rien que pour la ville de la Nouvelle-Orléans. Or, Napoléon est prêt à vendre la totalité de la Grande Louisiane pour 22 millions de dollars ce qui, évidemment, les laisse complètement perplexes vu la grandeur de la région. Le kilomètre carré est ainsi vendu à 7 dollars. Les mandatés américains Monroe et Livingstone s'empressent d'accepter. Quant à Napoléon, on ne sait pas ce qu'il lui est passé par la tête : sans doute voyait-il là un habile stratagème à court terme pour contrecarrer les Anglais... Toujours est-il que, ne voyant pas plus loin que le bout de son nez, l'empereur des Français a engrangé une coquette somme pour battre les Autrichiens et les Prusses pendant quelques années, laissant les Anglais influencer toutes les terres américaines car il ne faut pas oublier que les territoires principaux étaient ce que l'on appelle la Nouvelle-Angleterre. La vente de la Grande Louisiane le 20 avril 1803 par le traité de Paris, sera annoncé par Jefferson le 4 juillet, date anniversaire de la Déclaration d'Indépendance des Etats-Unis. C'est à partir de cette date que l'expédition Lewis et Clark aura lieu sur les anciens territoires français et au-delà vers le Pacifique. Napoléon n'aura pas fait qu'une erreur ce jour-là, il aura fait une faute, permettant ainsi à la culture britannique et à la langue anglaise de s'infiltrer sans vergogne en Amérique du Nord jusqu'à atteindre tous les points du globe... Isn't it my Dear ?

Date de création : 13/02/2007 20:53
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Grande Louisiane
Grande Louisiane et Napoléon Ier


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Magasin 3 suisses : uniquement la mode à prix fou ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ville de Macon, une commune au centre des axes de la France. Enseignement des lettres et des arts au Moyen Age


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage étranger (1076 sites)
  Rubrique > Voyage Amérique du nord (31 sites)
  Rubrique > Voyage USA - Etats Unis (12 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]