envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Le parc national Mesa Verde au Colorado, sur la trace des Indiens ancestraux



Ce site, inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1978, est situé à l'extrême sud-ouest du Colorado. Il s'agit d'une importante concentration d'habitations creusées dans les falaises du plateau Mesa Verde de 610 m de haut sur 32 kms de long. Ces « pueblos » ou villages furent
construits du VIe au XIIe siècle et les 4400 sites recensés comportent non seulement des vestiges de villages au sommet du plateau mais aussi des habitations extraordinaires sculptées dans les falaises, certaines pouvant être aménagées avec une centaine de pièces. Ainsi, nichées dans des grottes aux arches splendides, dorment des habitations qui abritèrent des Indiens qui possédaient un sens artistique et architectural incroyable pour l'époque. Ce sont les Espagnols qui baptisèrent cet endroit « Mesa Verde » (table verte) à cause du sommet aplati de cette montagne si particulière. Ce n'est qu'en 1888 que l'endroit fut vraiment exploré notamment le monument le plus impressionnant du parc, le Cliff Palace surnommé le « palais de la falaise ». Bien sûr, la nouvelle ne tarda pas à se répandre et les chasseurs de trésor vinrent piller la ville fantôme, emportant poteries et objets précieux. Certains inconscients employèrent même la dynamite. Aujourd'hui, la menace vient des touristes qui affluent c'est pourquoi une réglementation stricte a été établie : les visiteurs doivent attendre et sont guidés par des équipes de spécialistes qui veillent à ce que le site soit respecté. Cliff Palace reste la principale attraction (100 m de long sur 30 de large) et pouvait abriter près des 250 personnes dans 200 petites pièces dans ce palais de pierres taillées. Les adeptes d'escalades et les sportifs sont invités à pénétrer dans Balcony House : il faut en effet grimper sur une échelle de 12 mètres puis ramper à travers un très petit tunnel afin d'arriver à cette grande demeure dont la sortie est à flanc de rocher (on en sort grâce à des entailles dans la falaise et une chaîne de protection). Les archéologues sont bien sûr captivés par la Mesa Verde dont la création remonte à 60 millions d'années : la région était une mer qui peu à peu fut comblée par les sédiments venant des montagnes proches, que les cours d'eau ramenèrent en masse. Après une période de sécheresse, tous les sédiments se solidifièrent formant des strates immenses de grès et de schiste. Par la suite, des tremblements de terre soulevèrent le terrain, formant des creusets dans lesquels des rivières s'écoulaient, transformant le paysage avec de profonds canyons. C'est dans cet environnement que s'installèrent des habitants préhistoriques qui excellaient dans l'art de la vannerie. Avec le temps, d'autres populations prirent possession des lieux et fabriquèrent les habitations citées plus haut. Au VIe siècle, ils plantèrent des légumes, fabriquèrent des poteries, dessinèrent sur les parois blanches des signes en noir minéral. Deux siècles plus tard, les habitants commencèrent à commercer avec d'autres tribus de l'Ouest (ils devenaient très habiles dans l'art du tissage). Encore plus tard, leurs techniques d'architecture furent mises au point en maçonnant des blocs de pierre et en imposant une symétrie presque parfaite. Ils établirent aussi des mini-barrages pour leur alimentation en eau et des « Kivas », d'immenses salles servant aux cérémonies. Parallèlement, les objets dépassèrent le stade de l'usuel pour devenir objets de décoration. Puis, on ne sait pourquoi, cette civilisation déserta les sommets pour s'installer dans les cavernes des falaises. Ils disparurent ensuite, pourquoi ? Conditions climatiques ? Attaques d'autres tribus ? Nul ne sait. On sait qu'ils rejoignirent l'Arizona et le Nouveau-Mexique, se mêlant ainsi à d'autres tribus indiennes. Si les maisons du plateau sont tombées en ruine, celles des falaises sont pratiquement intactes, ce qui explique que le plus grand site archéologique des cultures amérindiennes qu'est le Mesa Verde, attire des millions de visiteurs chaque année.

Date de création : 17/02/2007 13:24
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Mesa Verde au Colorado
Mesa Verde au Colorado


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Hamamélis, contre la couperose



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Saskatoon, au carrefour des nouveaux mondes : Rocky Mountain ou parc national des Montagnes rocheuses, le toit de l’Amérique du Nord


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage Amérique du nord (31 sites)
  Rubrique > Voyage USA - Etats Unis (12 sites)


[Retour au guide Aquadesign]